Cuisiner la lotte comme les marins d'autrefois.

Publié le par Marylis Costevec

La vilaine tête de la marache

Connaissez-vous la « marache » ? C’est le nom que donnaient les pêcheurs de Locmiquélic à ce poisson que vous connaissez mieux sous celui de lotte ou de baudroie !

Une bonne idée pour se régaler le dimanche. Nous vous proposons la recette spéciale « mer » que nous ont confiée Lucien et François, anciens marins pêcheurs :

Nettoyer le poisson (couper la tête et le bout de queue).

Laisser égoutter environ 6 heures à l'extérieur avec la peau, celle-ci permettant de garder la chair juste humide. (En mer, afin de permettre le séchage, le poisson était suspendu sur le gui* arrière.)

Enlever la peau.

Déposer le poisson 3 à 4 heures sur de la glace.

Le poisson étant bien ferme, découper les 2 côtés le long de l'arête, enlever celle-ci.

L'on obtient 2 morceaux dans lesquels on pique ail, oignon, morceaux de poitrine de porc

Ficeler et faire cuire au four comme un rôti.

Rajouter bouquet garni à votre convenance.

La cuisson peut aussi se faire à la cocotte.*

Accompagné de quelques pommes de terre, ce plat plaira à tous vos convives.

Vous trouverez d’autres façons traditionnelles de l’accommoder dans notre fascicule N° 7 qui vous raconte aussi la vie de Jacques Chazot et vous emmène dans le cabaret de Marie-Jeanne Lucas en 1766.

* Gui : espar (longue pièce de bois) arrondi fixé au mat, placé horizontalement sur lequel la voile est bordée.

* Recette collectée par Rémy Ropert.

Publié dans Traditions culinaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article