Quand Sainte Catherine était une île …

Publié le par Marylis Costevec

On a toujours plaisir à regarder les anciennes photos. Celles de l’île Sainte Catherine à Locmiquélic au tout début du XXème siècle font partie des plus appréciées.

 

L'étang salé et l'enceinte du couvent au début du 20 ème siècle..

Cette photo a été prise au tout début du 20ème siècle, avant la construction du môle (fin des années 20)

On y voit les murs de l’ancien couvent des Cordeliers qui s’y installèrent en 1447 avec la porte qui donne sur la digue Sud. La chaussée qui relie l’île au continent forme un des côtés de ce qui a été une pêcherie permettant le ravitaillement des moines en poissons.

Un plan datant de 1821 nous apprend que la digue qui formait l’autre côté est déjà « rompue » et indique que cette zone servait de « petit port où des chaloupes se mettent à l’abri ». Un court tunnel, que l'on voit très nettement sur la chaussée à droite de la photo, permettait le passage de la marée.

 

L'île Sainte Catherine Vers 1838 ( cadastre napoléonien)

 

La grande maison bourgeoise que l’on aperçoit encore fut édifiée après la démolition complète des bâtiments conventuels en 1870. La famille Rallier du Baty acquit la propriété vers 1925.

L’étang salé fut partiellement comblé en 1958. La municipalité en avait concédé le bail à la société Querrien, l’autorisant à y installer ses chantiers de construction de bateaux en bois à charge pour ladite société de procéder au remblaiement de la zone qu’elle allait occuper.

L’île n’en sera plus une. Une page est tournée.

Après le départ des chantiers vers 1970, le reste de l’étang fut remblayé très progressivement.

En 1986, on décide de laisser à nouveau passer la marée et de rouvrir le « petit pont » pour ralentir l’envasement du port. Une aire de repos et de verdure est alors créée et l’enrobé refait.

Publié dans patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article