Le message des cloches en 1917

Publié le par Marylis Costevec

 

Le 8 avril 1917, c'était Pâques.

Dans la tradition catholique, pour expliquer le silence des cloches les 3 jours qui précèdent le dimanche de Pâques, on a longtemps raconté aux enfants que les cloches s'en allaient à Rome se faire bénir par le pape. 

En cette année 1917, alors que l'Amérique vient de rentrer dans la guerre*, elles sont chargées d'un message autrement plus important qui est rapporté par le Nouvelliste du Morbihan* le 7 avril, dans un article que nous avons retranscrit :

"A l’église Saint Louis

Nos cloches ont, suivant la délicieuse légende, pris le chemin de Rome pour faire leur retraite pascale à la basilique de Saint Pierre et se retremper à la source de la foi et de l’Espérance. Elles diront au chef de la chrétienté, sans nul doute, les prodiges de vaillance de nos soldats, la haute tenue morale et la générosité de leurs chefs, le splendide élan des uns et des autres, les héroïques dévouement de tous, et aussi, hélas ! les agonies de ceux qui sont morts pour la France et la cause sacrée du droit, de la justice et de la liberté, les atrocités commises par les Barbares, leurs pillages, leurs assassinats, leurs ignobles brutalités …

Elles carillonneront demain, revenues dans leurs clochers (…). Elles nous annonceront qu’une puissance de plus, l’Amérique, s’est rangée du côté du côté du droit et de la civilisation ; elles diront que nos soldats foncent dur sur le Boche qu’il faut définitivement bouter hors de France ; elles consoleront bien des cœurs endoloris, comme le fut celui de la Vierge, à pareil jour, il y a près de deux mille ans, sur le Golgotha.

(…)"

Un petit aperçu du message de l'église en ces temps difficiles où les sanctuaires sont très fréquentés ...

* Les Etats Unis se sont engagés dans la guerre le 6 avril 1917.

* Le Nouvelliste du Morbihan était beaucoup lu à Locmiquélic. Voir à ce sujet notre article " Que se passait-il à Locmiquélic, il y a 100 ans ?"

coll. particulière.

coll. particulière.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article