La culture à Locmiquélic 2

Publié le par Marylis Costevec

A vos agendas

 

OOOOOOOOOOOOOOOO

 

12 novembre

organisé par VENT DU LARGE

(26 rue de Kerderff, Locmiquélic)

Les conteurs de l'association "Il était une fois" (Anne-Marie, Uriell et Yann Fanch) nous ferons découvrir leurs contes. Des intermèdes musicaux agrémenteront la veillée.
participation libre.

 

 

OOOOOOOOOOOOOOO

 

Nous avons vu :

découverte des oiseaux

au marais de Pen mané

 

 

Les ornithologues de Bretagne vivante étaient sur le marais de Pen Mané le samedi 30 et   le 7 octobre avec leurs compétences et leur matériel d'observation.

Des tourne pierre à Pen Mané (Locmiquélic)

Les participants ont pu observer quelques migrateurs qui ont déjà pris possession des lieux : des tourne pierre et des pluviers argentés qui viennent de la toundra. Une spatule blanche a été aperçue en vol.

Les longue-vue ont aussi permis de voir de plus près certains oiseaux qui restent là tout au long de l'année : aigrette garzette, héron cendré, foulque macroule, chevalier gambette, vanneau huppé, grèbe castagneux et un râle d'eau.

Dans la roselière, on a pu voir un tarier pâtre et on a entendu le bouscarle de Cetti, un oiseau qui ne se fait pas beaucoup voir.

Il est probable que beaucoup d'espèces reviendront quand le fauchage en cours sera terminé. Le fauchage a pour but de limiter la progression de la saulaie et de conserver la diversité des espèces botaniques dans la roselière.

En ce moment, certaines espèces s'éloignent aussi à cause de la chasse qui y est autorisée.

découverte des oiseaux au marais de Pen Mané (Locmiquélic) avec Bretagne Vivante.

 

 

Vendredi 30 septembre

 

Le Marais de Pen Mané,

escale pour

les oiseaux migrateurs,

une conférence

de  G. Gélinaud.

Ils volent ! Ils volent !

La grande migration d'automne a commencé. Des milliers d'oiseaux passent chaque jour au-dessus de nos têtes. Ils empruntent le couloir aérien de l'ouest de l'Europe pour rejoindre leur zone d'hivernage. Ils ont niché de la Sibérie à La Bretagne. Ils hiverneront chez nous ou en Afrique.

Certains, tels le martinet noir ou l'échasse blanche, ont déjà quitté le marais de Pen mané en Locmiquélic. D'autres s'apprêtent à partir.

Dans quelques semaines nous verrons arriver les hivernants :  la bernache cravant est attendue en nombre..

Certains, comme le phragmite des roseaux ne feront que passer, s'arrêtant quelques heures ou quelques jours, le temps de reconstituer leur réserve de carburant avant de reprendre le long voyage, souvent  plusieurs milliers de kilomètres.
 

Ils étaient nombreux, les passionnés d'ornithologie à écouter Guillaume Gélinaud, le conservateur du marais de Séné, pour cette conférence sur le marais de Pen Mané.

Ils n'ont pas été déçus !

Outre la migration des oiseaux et ce que cela implique, il a évoqué l'histoire du marais, son importance de niveau national et ses caractéristiques ainsi que les problèmes de gestion de niveaux d'eau. Elles est importante car il est nécessaire de maintenir l'équilibre entre les zones qui accueillent les oiseaux d'eau que l'on peut observer et les roselières qui abritent ceux que l'on ne repère que par leur chant ...

 

 

Pour voir ou revoir nos reportages

sur les oiseaux du marais, cliquez sur le lien :

----------------------------------------------

Pour les compte-rendus de la saison passée,

cliquez sur le lien ci-dessous :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Angeline 28/09/2017 17:43

j'aime me promener sur votre blog. un bel univers. vous pouvez visiter mon blog (cliquez sur pseudo) à bientôt.