Il voulait voir Vénus ! Le voyage aux Indes du sieur Le Gentil de la Galaisière

Publié le par Marylis Costevec

vue de Pondichéry dans les Indes Orientales (source : gallica)

 

6666666666666666666666666666666666

De Lorient à Pondichéry en 1760 ...

Aux XVIIème et XVIIIème siècle, à Locmiquélic, Kerderff et Nézenel[2] on était déjà aux premières loges pour admirer les navires  qui quittaient Lorient ou y revenaient avec leur chargement de marchandises. On les regardait partir le cœur serré car il emportait un père, un frère, un fils, plusieurs proches parfois. On guettait aussi leur retour avec une impatience mêlée d’inquiétude : tous ne revenaient pas.

Entre le 24 décembre et le 23 mars 1762, ce sont 8 vaisseaux qui ont quitté la rade en direction de l'Océan Indien. Parmi eux le BERRYER, un bâtiment de 900 tonneaux équipé de 24 canons : à bord, les 160 hommes d’équipage, 46 soldats, 3 passagers officiels et 3 passagers clandestins.

Le BERRYER avait déjà effectué un premier voyage. Il avait quitté Lorient le10 mars 1760 avec un savant à son bord : Guillaume Le Gentil de la Galaisière, un astronome qui voulait assister au passage de Vénus entre le soleil et la Terre depuis Pondichéry. Le gentilhomme n'est revenu qu'en 1771 !

Pour tout savoir sur ce voyage riche en aventures, mésaventures mais surtout recherches à caractère scientifiques (astronomie, cartographie, navigation) propres à cette époque, cliquez sur le lien ci-dessous :

 

[1] Voir l’article

[2] Les trois villages dépendaient alors de la paroisse de Riantec.

 

source : Jean Yves LE LAN, Les départs des navires de la Compagnie des Indes de Lorient pour l’Océan Indien de 1760 à 1764 in www.histoire-genealogie.com.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article