La mort brutale de Jean Marie Georgeault

Publié le par Marylis Costevec

-

Drame à Pen Mané

---------------------------------------

On a donné le nom de Jean Marie Georgeault à l’école publique de Locmiquélic. Il était pourtant plus connu sous le nom d’Alexandre Georgeault.

C’est en 1881 qu’il prit la direction de l’école des garçons qui était alors située dans le quartier du Rollo. Il exerça ensuite dans l’école nouvellement construite sur les terres de Kerderff jusqu'à son décès à 61 ans.

Il mourut subitement dans la salle d’attente de Pen Mané le jeudi 29 novembre 1917 à 9 heures.

 

La cale de Pen Mané vers 1900

Le Nouvelliste du Morbihan (30 novembre 1917) annonça sa mort et rappela son engagement au service de ses concitoyens :

« La population de Locmiquélic a été péniblement impressionnée, ce matin, en apprenant la mort subite, survenue quelques minutes plus tôt, de monsieur Georgeault, instituteur à Locmiquélic au moment où il se préparait à prendre le vapeur de Pen Mané pour Lorient.

On connaît la vie active de Monsieur Georgeault. Il a rendu de véritables services à la cause de l’instruction primaire et de l’éducation en général, services qui lui valurent les palmes d’officier d’Académie puis la rosette d’officier de l’instruction publique.

Durant sa longue carrière, il s’occupait volontiers dans ses moments de loisirs et pendant ses vacances  de toutes les œuvres sociales comme la mutualité, les coopératives, les sociétés de tir, etc … Aussi, les électeurs du canton de Port-Louis le choisirent pour les représenter au conseil d’administration dont il devint le Président. Ses nombreux amis l’engagèrent même à poser sa candidature aux élections législatives de 1914 contre Messieurs LAMY et ESVELIN. Malgré sa combativité il n’obtint qu’un nombre restreint de suffrages.

Jusqu’à son dernier soupir, en sa qualité d’armateur de plusieurs bateaux, il s’occupait toujours de la cause très intéressante des pêcheurs. C’est bien à son initiative qu’ils doivent un certain nombre d’améliorations dans le quartier de Port-Louis.

avis de décès (Le Nouvelliste du 1-12-1917)

A Madame GEORGEAULT, la poétesse bien connue sous le nom de Philomène Jouan, qui est-elle-même directrice de l’école des filles de Locmiquélic, nous offrons, ainsi qu’à Monsieur et Madame RENEZÉ, nos bien vives condoléances. » .

Il fut enterré le 1er décembre dans le caveau familial du cimetière de Port-Louis (première allée à gauche après le portail de gauche).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article