En Avril, il faut chanter le retour du printemps ...

Publié le par Marylis Costevec

Nous avions quitté la classe de Philomène Georgeault-Jouan (1862-1937) à Locmiquélic alors que le poêle ronflait et que dehors soufflait la tempête* ... Glissons-nous à nouveau derrière les pupitres en ce mois d'avril 1900 pour l'écouter exhorter les enfants à rire et à chanter, à profiter du renouveau de la nature ... :

   

             

                      L'AVRIL

Vous qui l'aimez, enfants, le joli mois d'avril,

Pour ses premières fleurs, ses nids au frais babil,

Ses splendides beautés enivrantes et pures

Qui s'exhalent de tout : de l'onde aux doux murmures,

Des gazons plus touffus et des astres plus beaux,

De l’air plein de parfums étranges et nouveaux …

Oh ! chantez-le, ce mois qui donne l’espérance

À vos jeunes cerveaux épris de jouissance !

Chantez, joyeux amis, le retour du printemps :

Voici l’avril … qui rend vos doux cœurs si contents !

Courez et folâtrez ! À votre âge, il faut rire ;

Une saine gaité vaut mieux qu’un grand empire,

Riez pour être heureux, pour devenir meilleurs,

Poudrez vos blonds cheveux de la neige des fleurs …

                                          Philoména Georgeault-Jouan

 

Des conseils que tous, nous pouvons prendre en compte...

Rions, chantons, oublions les jours sombres ...

Profitons du printemps et du moindre rayon ...

Bien à vous !

 

* Pour relire le poème qui chante la tempête, cliquez ci-dessous :

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article