Le banquet des Hussards Noirs de la République

Publié le par Marylis Costevec

 Le banquet 

 des Hussards noirs de la République 

Pas moins de 200 instituteurs réunis dans la salle du musée Dousdebès à Lorient ce 16 octobre 1897. Ils fêtaient dignement la promotion de M. Rolland, leur inspecteur,  au grade d’officier de de l’instruction publique.

Pour l’occasion, un banquet par souscription avait été organisé. Il était présidé par l’inspecteur d’Académie entouré de quelques personnalités lorientaises. Nous ne résistons pas au plaisir de vous en rapporter le menu :

 HORS D’ŒUVRE 

Saucisson, beurre

Galantine truffée

Canapés d’anchois

Huîtres et vin blanc

 

 RELEVÉS 

Bar, turbot et saumon, sauce hollandaise

Filet de bœuf, madère

Civet de lièvre aux champignons

 

 LÉGUMES 

Asperges en branches. Crème

 

 RÔTIS 

Poulardes du Mans au cresson

Gigots d’agneau au jus

Salade barbe de capucin

 

 DESSERT 

Crème à la vanille

Petits gâteaux variés

Fruits de la saison.

 

 FROMAGE 

 

Le tout bien arrosé de

Vin ordinaire, Bordeaux, Champagne,

Café, Fine Champagne

 

Les panses étaient bien remplies quand, au dessert, le directeur de l’école de Kerentrech épingla à la boutonnière de Monsieur Rolland les palmes en or rehaussées de brillants offertes  par les instituteurs.

Huit convives prononcèrent chacun un discours vantant à qui mieux mieux les qualités du récipiendaire.

Philoména Georgeault-Jouan, directrice de l’école des filles de Locmiquélic, résuma le sentiment de ses collègues en quelques vers impromptus rédigés sur l’envers du menu. Ils parvinrent jusqu’à l’Inspecteur d’Académie qui prit la peine de les lire à l’assemblée :

« Si je bénis les dieux de m’avoir fait poète

C’est que cela me vaut l’honneur de vous fêter

Et d’être, en ce moment, le fidèle interprète

Des amis réunis pour vous féliciter,

C’est, Monsieur l’Inspecteur, une vive allégresse

Pour vos subordonnés de venir, en ce jour,

Vous offrir un tribut vivant de leur tendresse,

Et l’hommage réel d’un filial amour. »

 

Opportuniste ? un rien flagorneuse ? ou très sincère, Philoména ?

Autre temps, autres mœurs, sans doute !

Qu'en pensez-vous ?

 

D’après Le Nouvelliste du Morbihan, 17 octobre 1897

Un banquet d'instituteurs en 1907 dans la Sarthe. (D.R.)

Un banquet d'instituteurs en 1907 dans la Sarthe. (D.R.)

Publié dans à boire et à manger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article