Nombreuses animations et un match de boxe pour la fête de la Victoire ....

Publié le par Marylis Costevec

Découvrez le programme d'une fête d'autrefois ...

C'est le samedi 28 juin qu'a été signé le traité de Versailles.

5 semaines après,  le dimanche 3 août 1919, on a fêté la victoire à Locmiquélic !

 

Une fête mémorable :

d'après le Nouvelliste (1,2,3,7 août 1919)

La plus belle de mémoire de Minahouet, une fête favorisée par un temps superbe avec des animations dans les différents quartiers :

Courses, concours et jeux :

- courses pédestres, courses vélocipédiques, courses en sabots minahouets* (réservées aux femmes), courses à la godille ou à l'aviron,

- concours de chants bretons ou français, concours de danses au son du biniou !

- un grand mât de cocagne et les jeux traditionnels : combattant de la seringue* et jeu de la poêle*, etc  ...

 

Le match de boxe :

 

BNF, gallica - [7/4/25, Gaumont-Palace, match de boxe] Vinez - Harry Mason : [photographie de presse] / [Agence Rol]

 

"Un grand match de boxe s'est déroulé pendant plus de deux heures dans la cour de l'école" et plus de 300 personnes y ont assisté !

Il faut dire que, Louis Guillemoto, habitant de Nézenel, poilu démobilisé s'était distingué dans ce sport sur le MEDITERRANEE pendant la guerre. Déjà champion de Paris, il avait proposé de l'organiser et avait invité les meilleurs boxeurs de la région et même un Lyonnais.

Il a fait honneur à sa réputation en mettant son adversaire nock out (sic). Deux autres combats se soldèrent par un nul tandis qu'un nommé Le Horn  réussit à battre un adversaire plus fort que lui !

 

Une belle soirée pour clore la journée :

retraite aux flambeaux, bal à grand orchestre et feu d'artifice !

Pas mal pour une population éprouvée par 4 années de guerre et de pénurie

Il va sans dire qu'on avait commencé la journée par un office religieux à la mémoire de ceux qui n'étaient pas revenus et la petite chapelle qui servait d'église paroissiale depuis 1907 n'était pas assez grande pour accueillir tous ceux qui avaient tenu à leur rendre hommage ...

 

* Les femmes de Locmiquélic clouaient des planches sous leurs sabots pour pêcher les coquillages sur les vasières sans s'enfoncer.

* Combattant de la seringue : un jeu souvent mentionné à l'occasion des fêtes du début du XXème siècle dont nous ne trouvons hélas pas la règle.

* Le jeu de la poêle : s'agit-il de celui qui consiste a attraper avec la bouche une pièce collée sur le fond d'une poêle ?

jeu de la poêle - catalogue des frères Lumière (1898)
 

Publié dans fêtes locales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article