ça drague à Pen Mané...

Publié le par Marylis Costevec

Voilà déjà bientôt deux mois que les bateaux ont quitté le petit port de Pen-Mané et ont trouvé refuge ailleurs.

Les opérations de dragage de la rade ont commencé le 12 novembre 2019. Ils sont effectués par Fort Boyard (41,27 x 10,50), la drague aspiratrice à benne que l'on a vue chez nous dès la mi-novembre avant qu'elle ne s'en aille faire son travail à l'embouchure du Scorff.

Et cette semaine, elle est de retour à Locmiquélic où elle a pu accéder au bassin pour aspirer les sédiments.

En effet, le lundi 16 décembre, on a fini de démonter les petits pontons : la voie était libre et Fort Boyard n'a pas tardé à entrer en action.

Inishglas, bateau de charge de travaux maritimes à Pen Mané.

 

Nous l'avons surprise en plein travail, ce jeudi 19 décembre vers midi.

ça drague à Pen Mané...
ça drague à Pen Mané...
ça drague à Pen Mané...

L'opération a été rondement menée et nous avons pu voir partir le bateau  sous le grain et par une mer houleuse.

Il s'en allait vider son chargement de vase à 30 km au Nord-Ouest de Groix par 30 mètres de fond. Nous n'avons pas attendu son retour !

jeudi 19 décembre 2019 : Fort Boyart quitte le port de Pen Mané sous le grain et par une mer houleuse.
Fort Boyart quitte le port de Pen Mané

 

15 janvier ;

Fort Boyard est à nouveau dans le port, nous dit-on ! Cette fois, il utiliserait une pelle mécanique :

désolés pas de photos !

22 janvier :

La drague fort Boyard est au travail.

Marée haute et ciel parfaitement bleu.

ça drague à Pen Mané...
ça drague à Pen Mané...
ça drague à Pen Mané...
ça drague à Pen Mané...
ça drague à Pen Mané...
ça drague à Pen Mané...

Bientôt, le retour des voiliers ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article