Des vaches de toutes les couleurs ...

Publié le par Marylis Costevec

Si vous avez lu le numéro 2 de notre revue « C’était hier … », vous savez déjà qu’au XVIIIème siècle, de nombreux ménages de notre commune élevaient une ou plusieurs vaches et vous savez aussi qu' il y en avait alors de toutes les couleurs (ou presque !).

En effet, les inventaires après décès de l’époque recensent des vaches à poil noir, à poil noir et blanc ou blanc et rouge ! Jacquette Kerner qui habitait Nézenel en possédait une à poil jaune qu’elle appelait Milleneu (milen=jaune)

Cent ans plus tard, en 1868, Joseph Corvest, propriétaire à  Kerverne vend tout son matériel de ferme et son bétail aux enchères publiques. 6 vaches et quatre génisses trouveront acquéreurs.

Cette fois, pas de vache jaune ni de vache rouge dans l’étable selon la description faite par le notaire (mais il ne précise pas  la couleur de toutes les bêtes). Elles sont noires ou grises ou blanches.

Deux d’entre elles sont noires et blanches. Des pie-noir, peut-être ?  Euh …  alors les toutes premières !!! L’appellation apparaît en 1884 et elle aurait qualifié des bêtes issues de croisements des vaches du pays avec la Durham introduite en 1840. A partir de 1900, la nouvelle race est omniprésente dans les prés morbihannais.

La pie-noir a bien failli s’éteindre à la fin des années 70. Mais, grâce au programme de relance, on peut à nouveau la voir quand on se promène en campagne*, l’occasion de déguster le  « gros lait », un régal de lait fermenté appelé gwell  que certains d’entre vous ont pu découvrir sur le marché d’été de Sainte-Catherine et qu’on mangeait traditionnellement avec des pommes de terre chaudes !

A tester !

* Il n'y a plus de vaches à Locmiquélic !

Sources :

Archives 56, 6E 20949

http://bcd.bzh/becedia/fr/la-race-bovine-bretonne-pie-noir

https://www.races-de-bretagne.fr/decouvrez-les-races/vache-bretonne-pie-noir/

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article