Et pendant ce temps, à Kergroise...

Publié le par Marylis Costevec

Vous restez chez vous mais dehors, la vie continue ... au ralenti.

Les Minahouets qui sortent le chien ou font quelques exercices, ceux dont les fenêtres s'ouvrent sur la rade de Lorient constatent que le port de Kergroise continue à recevoir les bateaux.

Ils ont vu à quai des pétroliers, des petits cargos décharger du ciment. On a reçu de la mélasse le 3 avril. Ces bateaux ne sont pas restés longtemps à quai.

Impossible cependant de ne pas remarquer la masse imposante de CEPHEUS OCEAN (229 m. ; pavillon panaméen) qui y est resté 12 jours, le temps de décharger les 66 882 tonnes de soja qu'il transportait. Parti du Brésil le 14 mars, il accostait à Lorient le 29 mars après 15 jours de navigation. Le départ était prévu le 7 avril puis le 10 avril.

 

CEPHEUS OCEAN à Kergroise (LORIENT) le 9 avril 2020. (photo R.M.)

CEPHEUS OCEAN a finalement largué les amarres  le 11 avril au matin. Il navigue en direction de Newport où il est attendu le 21 avril.

Les quais de Kergroise ne sont pas restés longtemps inoccupés.

Dès 9 heures, FEHN LYRA (90 mètres, immatriculé en Lettonie) s'amarrait. Il s'apprête à décharger 3300 tonnes de colza en provenance Svetly, port de Russie qu'il avait quitté le 4 avril.

Il a été rejoint le 13 avril au soir par LITA (148 m, pavillon du Libéria) qui va décharger 12537 tonnes de tournesol en provenance d'UKRAINE (port de Nikolaïev) qu'il a quitté le 30 mars.

Des bateaux transportant du tournesol  roumain et des calcaires marins ainsi que des carburants sont attendus dans la semaine

 

Publié dans vie locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article