Un mystère qui s'éclaircit...

Publié le par Marylis Costevec

Quand on fait de l'histoire, il ne faut jamais désespérer !

Aujourd'hui, 10 avril 2020, nous trouvons la réponse à une question qui nous taraudait depuis plusieurs années.

En 2015*, nous écrivions l'histoire rocambolesque de la première municipalité de Locmiquélic, élue le 30 novembre 1919 remise en question le 22 décembre, les élections ayant été invalidées (il y avait 2 conseillers de trop)

Nous racontions comment cette municipalité avait, malgré tout, dû gérer les affaires de la toute nouvelle commune avant de démissionner en bloc le 19 janvier 1920.

Malgré cette démission, on voit les élus continuer à prendre des décisions et surprise, le 6 mars, le préfet déclare "bonnes et valables les élections du 30 novembre 1919". Le maire, Jean-Louis Danic et ses conseillers restent donc en fonctions.

Alors, lorsque nous avons lu dans "Le Nouvelliste" du 4 avril 1920, que le préfet acceptait la démission de Jean-Louis Danic, nous nous sommes posé de nombreuses questions.

Nous avions bien imaginé que le premier édile de la commune avait envoyé une nouvelle lettre de démission personnelle après le 6 mars mais nous n'en trouvions mention nulle part.

Et aujourd'hui, bingo ! nous trouvons un entrefilet dans "le courrier de Pontivy et de son arrondissement" du 11 avril 1920 :

 

 

Et bien voilà ! Nous avons résolu une partie de l'énigme !

Alors qui sait ? un jour peut-être, on découvrira pourquoi Jean-Louis Danic avait définitivement renoncé à son fauteuil !

Nous vous tiendrons au courant ! C'est promis !

La suite du feuilleton ...

Voilà donc notre commune sans maire.

Que va-il se passer ?

Voilà encore une info que nous découvrons dans le Nouvelliste de Bretagne du 12 avril 1920 :

"Vendredi 8, le conseil municipal s'est réuni. A l'unanimité, les conseillers ont décidé d'offrir la charge de maire à M. Jean-Louis Dréanno, ancien second-maître voilier de la marine, en retraite à Kerderff. L'honorable élu ayant refusé de ceindre l'écharpe à glands d'or, le conseil municipal a démissionné en bloc".

Nouvelle impasse !

La suite ? vous la connaissez si vous vous êtes procuré notre publication spéciale :

*CHL, Du service de la Nation au service de la commune, Jean-Louis Danic (1859-1936), 1er maire de Locmiquélic, C'était hier, édition spéciale N° 2, décembre 2015, pages 51-55. (disponible par correspondance, nous contacter)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article