KOMZ ME RER ... une expression oubliée ?

Publié le par Marylis Costevec

 

 

Interloqués, offusqués, amusés ?

 

Les gens qui comprennent un tantinet la langue bretonne ne sont pas restés indifférents en voyant le caseyeur amarré au ponton à Talhouant (Sainte-Catherine), ce vendredi 10 juillet 2020 pour quelques réparations.

Hé oui ! "KOMZ ME RÈR, me beg e zo klañv..." se traduit en français par :

"Parle à mon c..., ma bouche est malade...", une expression que les enfants des milieux populaires d'autrefois entendaient régulièrement quand leurs parents ou grands-parents en avaient assez de répéter une consigne !

C'est d'ailleurs en souvenir de sa grand-mère que le propriétaire du bateau l'a ainsi nommé !

Pour cette raison mais aussi parce qu'il dispose d'une embarcation deux fois plus plus rapide que celles du même genre qui ne peuvent donc pas le suivre.

KOMZ ME RÈR ..., une expression imagée aussi efficace que celle d'aujourd'hui : "Je compte jusqu'à trois !".

Voilà un bateau qui nous rappelle un patrimoine linguistique et une époque où le langage était moins policé que celui d'aujourd'hui (quoique... !).

L'expression était utilisée à Locmiquélic mais aussi ailleurs (attesté dans le nord du Finistère).

Qui s'en souvient encore ?

A propos du bateau :

Publié dans traditions, bateaux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article