Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La branche de mai en Morbihan.

Publié le par Marylis Costevec

La branche de « mai »

 

Même à Locmiquélic où on a à cœur de faire vivre les traditions, il est une coutume qui nous venait de la nuit des temps dont on est en train de perdre jusqu’au souvenir en l’espace d’une génération.

Il n’y a pas si longtemps, la veille du 1er mai, on cueillait ici une branche d’aubépine juste fleurie et on l’accrochait au volet ou à la gouttière pour protéger l’habitation et ses habitants. Ailleurs, il s’agissait d’une branche de hêtre aux feuilles fraîchement écloses, parfois du bouleau ou du genêt.

Ce rituel pratiqué dans le Morbihan, le long des vallées du Scorff et du Blavet jusqu’au-delà de Pontivy et jusqu’autour du golfe du Morbihan marquait la fin de la saison sombre (kala-gouianv) et le début de la saison claire (kala-mae), les deux saisons du calendrier celtique. On célébrait ainsi le renouveau de la nature.

Pour éloigner le mauvais sort, dans un passé plus lointain, le « mai » était aussi, semble-t-il, apposé sur les étables, les poulaillers, les granges et les entrées de champs … Des pratiques semblables existeraient également en Irlande et en Cornouailles britanniques.

Superstitions, direz-vous. Certes, mais après tout, pas plus que la tradition du muguet qui fait l’objet de publicité parce qu’il y a des intérêts commerciaux à la clé.

Alors demain, pourquoi ne cueilleriez-vous pas quelques rameaux pour les placer sur votre maison et celles de vos voisins, histoire de rappeler les pratiques d’autrefois. Une attention qui ne coûte rien !*

 

 

 

Pour en savoir plus sur cette tradition inscrite au « patrimoine culturel immatériel de la France » :

*Une lectrice nous signale que ce rituel est toujours pratiqué autour de Bubry et de Melrand. Merci Pascale

Partager cet article

Repost0

La foire à LOCMIQUELIC

Publié le par Marylis Costevec

  La foire aux petits cochons 

 

L’élevage familial

On peut aujourd’hui voir des vaches et des moutons à Kersabiec mais saviez-vous qu’au début du XXème siècle, presque toutes les familles minahouettes élevaient un et même parfois 2 cochons ? C’est en tous cas ce qu’affirmait Mme Le Leuch, une des centenaires de la commune récemment décédée, que nous avions interrogée. Elle assurait aussi que même les bonnes sœurs de l’école Sainte Anne en avaient dans leur couvent. Ils étaient nourris avec les épluchures, les restes des repas et les lavures (les eaux de vaisselle) car à l’époque on n’utilisait pas d’eau savonneuse pour nettoyer les ustensiles.

La foire du 21 avril …

Cet élevage était si important qu’en août 1904, la municipalité de Riantec avait voté la création d’une foire à Locmiquélic. La première eut lieu le samedi 21 avril 1906. Pour en assurer le succès le maire avait annoncé, par voie de presse*, la distribution de primes aux premiers acheteurs et aux premiers vendeurs.

… et celle d’octobre

Ce fut une réussite comme le confirme l’annonce de celle de 1907 qui attira au moins autant de chalands puisqu’au conseil municipal du premier juin suivant on décida à l’unanimité d’en créer une seconde qui se tiendrait le troisième lundi d’octobre. Les Minahouets pourraient donc y acquérir le porcelet qui remplacerait dans l’appentis ou « l’écurie » du fond du jardin, celui qui avait fini dans le charnier et qui nourrirait la famille pendant l’hiver.

La première foire d’automne a-t-elle eu lieu dans la foulée ? Nous n’en savons rien. On n’en parle dans la presse qu’en 1910 où des primes sont aussi annoncées. En 1912, elle se tiendra le mercredi 16 octobre.

Ces foires étaient prisées des acheteurs de la section mais aussi des éleveurs des environs. Janny Cadic (1927-2010) racontait que sa grand-mère Marie-Josèphe appréciait cette foire pour écouler ses petits cochons car les « groisillons » y venaient en nombre acheter leur animal.

L’habitude est prise et les foires sans doute bien ancrées puisque les journaux n’en parlent plus avant le jeudi 17 avril 1919 où on signale que « la foire de Locmiquélic aura lieu, comme les années précédentes, le [21 avril] lundi de Pâques».

Nous ne savons pas exactement quand eut lieu la dernière de ces foires qui se tenait encore place de la Résistance vers 1955.

*Le Nouvelliste 18 mars 1906, 9 avril 1907, 13 octobre 1910, 17 avril 1919

Pour en savoir plus sur l'ambiance, le champ de foire, la modification des lieux, procurez vous le N° 8 de c'était hier ...

coll. privée - D.R.

coll. privée - D.R.

Partager cet article

Repost0

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

Publié le par Marylis Costevec

LANGOUSTINES2017LANGOUSTINES

------------------

Dernières images :

LA FANFARE de PALINGES

et

HIPPIES

-----------------------------

ça y est ! Notre reportage est complet ! Vous pouvez voir ou revoir le défilé dans son intégralité.

---------------

Un défilé haut en couleurs

à la fête des Langoustines 2017

à Locmiquélic.

 

- La fanfare de PALINGES

- un char : Le GRAND PRIX DE DIANE

- Le cercle BRIZEUX (Lorient)

- un char : MINAHOUET LAND,

- "LA BANDE à PAS D'AIR",

- le char des pompiers, RÊVES DE  GOSSES,

- le cercle celtique port-louisien AN DROUZ VOR. 

- un char Le VOYAGE en INDE,

- le groupe BEL DE MAI de Larmor Plage.

- GREASE, la Rosalie déguisée en voiture américaine 1960.

- le cercle celtique de Concarneau.

- le drakkar du Klub Douar Santel.

-  La fanfare des Guelloh-Guel 

- le char des Majestés, reines d'une belle édition de la fête ...

 

 

La fanfare de PALINGES ,

invitée d'honneur

La fanfare de PALINGES
La fanfare de PALINGES
La fanfare de PALINGES

La fanfare de PALINGES

 

HIHIHIHIHI

HIPPIES

HIPPIES
HIPPIES
HIPPIES
HIPPIES
HIPPIES
HIPPIES
HIPPIES

HIPPIES

 Le cercle celtique

BREIZH NEVEZ

de Mur de Bretagne

 

Breizh Nevez, le cercle de Mur de Bretagne, une belle prestation.
Le cercle celtique de Mur de Bretagne

Une coiffe inhabituelle,

beaucoup d'allant,

les danseurs costarmoricains

ont été fort applaudis.

Les danseurs du cercle de Mur de Bretagne à Locmiquélic (13 août 2018)
Les danseurs du cercle de Mur de Bretagne à Locmiquélic (13 août 2018)
Les danseurs du cercle de Mur de Bretagne à Locmiquélic (13 août 2018)

Les danseurs du cercle de Mur de Bretagne à Locmiquélic (13 août 2018)

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

 

Capelines et fer à cheval,

Le GRAND PRIX de DIANE,

un char pimpant

sous le signe du soleil !

Le Grand Prix de Diane, fête des Langoustines 2017 à Locmiquélic.
Le Grand Prix de Diane, fête des Langoustines 2017 à Locmiquélic.
Le Grand Prix de Diane, fête des Langoustines 2017 à Locmiquélic.
Le Grand Prix de Diane, fête des Langoustines 2017 à Locmiquélic.

Le Grand Prix de Diane, fête des Langoustines 2017 à Locmiquélic.

 

HHHHHHHHHHHHHHHHHHH

 

LE CERCLE BRIZEUX

Le cercle Brizeux de Lorient à la fête des Langoustines (Locmiquélic)

C'est toujours avec émotion que nous voyons le costume que portaient nos grand-mères car il faut bien le dire, nos grands-pères préféraient le casquette (ou le béret) au chapeau à guides depuis la fin du XIXème siècle et on ne les a connus avec la chupenn que sur les très vieilles photos.

Un  grand merci au cercle Brizeux de nous faire revivre le passé.

 

 

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

oooooooooooooooooooo

MINAHOUET LAND

Un petit tour dans le monde des contes et des dessins animés :

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

OOOOOOOOOOO

LA BANDE à PAS D'AIR

Entraînante "La bande à pas d'air"

(association de musiciens amateurs,

percussions et musiques du monde

qui a son siège a Locmiquélic

et assure des cours d'éveil musical

et corporel)

 

La bande à pas d'air à la FÊTE DES LANGOUSTINES à Locmiquélic.
La bande à pas d'air à la FÊTE DES LANGOUSTINES à Locmiquélic.
La bande à pas d'air à la FÊTE DES LANGOUSTINES à Locmiquélic.
La bande à pas d'air à la FÊTE DES LANGOUSTINES à Locmiquélic.

La bande à pas d'air à la FÊTE DES LANGOUSTINES à Locmiquélic.

OOOOOOOOOOOOO

RÊVES DE GOSSES

Tous les gosses rêvent d'être pompier.

Sauver des vies : quoi de plus noble ?

La plupart des enfants se borneront à y jouer avec des figurines et des petites briques mais certains y arriveront vraiment !!!

Ceux du secteur de Port-Louis mettent leur métier en scène pour la fête et réalisent un autre rêve de gosses : figurer sur un char.

Bravo à eux et merci !

Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017
Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017
Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017
Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017
Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017
Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017
Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017
Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017

Rêves de gosses : le char des pompiers à la fête des langoustines 2017

8888888888888

Le cercle de Port-Louis,

An Drouz Vor

Cercle An drouz vor- Port-Louis

Un deuxième groupe avec le costume local !!!

Les Minahouets sont ravis !

Merci "An Drouz vor"...

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

333333333333333333333333

LE VOYAGE EN INDE

Couleur, bonne humeur, exotisme ...

Le voyage en Inde, c'est tout bon !

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

&&&&&&&&&&&&&&&

 

BEL DE MAI

et sa boutique ambulante

"Aux 100 000 jupons"

(du nom d'un ancien magasin lorientais)

musique traditionnelle,

costumes variés

bonne humeur ...

Un défilé de mode original !

une belle animation !

Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)

Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Grease,

la rosalie

Une voiture ... à pédales qui nous emmène quelques décennies en arrière !

Elle nous parle de  "Grease", film de 1978, qui raconte la vie en Amérique à la fin des années 50 : bandes de filles, de garçons et rivalités : pink ladies, T-birds et courses de voitures ...

Joli clin d'oeil !

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

OOOOOOOOOOOOOOOOO

Le cercle celtique de Concarneau

Une belle délégation concarnoise. Ils nous ont fait découvrir des costumes variés costumes variés. Belles chorégraphies également.

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIii

Un raid viking ?

 

 

Les jeunes du  Klub Douar Santel  ont bien animé le défilé avec leur drakkar et leur groupe de guerriers et guerrières vikings

Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !

Féroces, les vikings du Klub Douar Santel et quelle énergie !

 

LANGOUSTINES2017LANGOUSTINES

La fanfare des Guelloh Guel.

Les Guelloh-guel, les habitués de la fête des Langoustines.

Nos voisins de Riantec sont les grands habitués de la Fête des Langoustines. Pas besoin de drapeau ! Ici, tout le monde connaît leur tee-shirt vert !

La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.

La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.

 

Le char des MAJESTES

Cette année, c'est à Venise que les Majestés ont choisi de nous emmener :

Ambiance carnaval, masques, gondoles et gondoliers ...

et le sourire de Coline, Ilona et Inès pour clore le défilé en beauté !

 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !

Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés !

LANGOUSTINES2017LANGOUSTINES

 

Les services techniques ferment la marche !

Applaudissez, s'il vous plaît : ils ont bien travaillé !

 

Les servises techniques ferment la marche (fête des Langoustines 2017 à Locmiquélic).

 

Publié dans album photo, vie locale

Partager cet article

Repost0

En Avril, il faut chanter le retour du printemps ...

Publié le par Marylis Costevec

Nous avions quitté la classe de Philomène Georgeault-Jouan (1862-1937) à Locmiquélic alors que le poêle ronflait et que dehors soufflait la tempête* ... Glissons-nous à nouveau derrière les pupitres en ce mois d'avril 1900 pour l'écouter exhorter les enfants à rire et à chanter, à profiter du renouveau de la nature ... :

   

             

                      L'AVRIL

Vous qui l'aimez, enfants, le joli mois d'avril,

Pour ses premières fleurs, ses nids au frais babil,

Ses splendides beautés enivrantes et pures

Qui s'exhalent de tout : de l'onde aux doux murmures,

Des gazons plus touffus et des astres plus beaux,

De l’air plein de parfums étranges et nouveaux …

Oh ! chantez-le, ce mois qui donne l’espérance

À vos jeunes cerveaux épris de jouissance !

Chantez, joyeux amis, le retour du printemps :

Voici l’avril … qui rend vos doux cœurs si contents !

Courez et folâtrez ! À votre âge, il faut rire ;

Une saine gaité vaut mieux qu’un grand empire,

Riez pour être heureux, pour devenir meilleurs,

Poudrez vos blonds cheveux de la neige des fleurs …

                                          Philoména Georgeault-Jouan

 

Des conseils que tous, nous pouvons prendre en compte...

Rions, chantons, oublions les jours sombres ...

Profitons du printemps et du moindre rayon ...

Bien à vous !

 

* Pour relire le poème qui chante la tempête, cliquez ci-dessous :

 

 

Partager cet article

Repost0

L'étrange histoire des PIQUEURS de Lorient.

Publié le par Marylis Costevec

L'étrange histoire

des "piqueurs" de Lorient

Source : Le Nouvelliste du Morbihan ( 4 au 14 avril 1918)
 

Qu’ont pensé les habitants de Locmiquélic de l’étrange histoire des piqueurs qu’ils ont pu suivre dans le journal en ce mois d’avril 1918 ?

Ont-ils continué à traverser la rade sans arrière-pensée ou ont-ils été inquiets eux aussi ?

Lisez plutôt en vous demandant ce qui pourrait déclencher ce genre de phénomène de nos jours et comment cela s'exprimerait :

L’histoire des « piqueurs » a commencé le 4 avril  à la sortie de l’église Saint Louis :

coll. privée (D.R.)

la petite Madeleine, fille d’un commerçant de la rue des fontaines, a été piquée à la joue par un inconnu « paraissant âgé, à moustaches grisonnantes, portant un paletot gris et des lunettes à verres jaunes. … ». Comme il y a eu des précédents à Nantes, la police est alertée.

Le 6 avril, ce sont 4 personnes qui se plaignent de piqûres suspectes : « … dans la rue Française, une autre fillette, piquée à la joue (…) aurait reçu les soins d’un docteur voisin. Sous les halles, deux jeunes filles auraient été piquées et enfin une autre enfant rue Saint Pierre. »

L’affaire se corse et le 7 avril, le journaliste du « Nouvelliste » évoque une machination de l’ennemi allemand :

« Les Boches nous ont donné des chocolats  renfermant des hameçons pour perforer les intestins, puis des bonbons contenant des substances toxiques. Ils en sont arrivés, semble-t-il à d’autres procédés plus barbares encore. »

Ce n’est plus un piqueur qui opère mais au moins deux et même plus et toujours selon le même mode opératoire :

« … tantôt un homme à lunettes jaunes, parfois une femme aux yeux remplis de douceur, vous frôle en passant. Un aimable « Pardon, Madame » est prononcé. L’étranger ou l’inconnue disparaissent. Moins d’un quart d’heure après, une gouttelette de sang perle au poignet ou à la joue : la piqûre a été faite sans que la victime s’en soit aperçue sur le moment ».

En ce jour de marché, on dénombre au moins 10 victimes !!

coll. privée (D. R.)

Des suspects ?

Après que deux employées des Nouvelles Galeries aient vu perler une goutte de sang suite au passage d’un client « assez âgé, portant beau et discutant la valeur des objets mis en vente », un homme est arrêté et conduit au commissariat accompagné d’une foule menaçante :

« Qui lança le mot : « C’est le piqueur ! ». On ne le sait mais toujours est-il que le promeneur, M. D. 69 ans, (…) a été la victime d’une regrettable erreur. Il s’en fallut de peu qu’il ne fut lynché par la foule et il dut être protégé par cinq gardiens de la paix. M. D. reçut cependant dans le court trajet de la rue  (…) des Fontaines à la rue de l’Hôpital, des coups de parapluie, de cannes, voire même de poings. (…). Devant le commissariat central, il fallut établir un véritable barrage pour empêcher la foule d’envahir l’immeuble. Des cris de « A mort ! le Piqueur ! » retentissaient sans cesse.

coll. privée (D.R.)

Au même moment, une jeune femme interpellée pour vol se fait traiter de « piqueuse » et est copieusement « houspillée". Des foraines proposent même aux gardiens de la paix de la leur livrer, qu’elles se chargeraient de leur affaire  ».

 

Le 9 avril, le journal annonce que les piqûres continuent et raconte les déboires d’un étudiant qui faisait tournoyer sa canne en attendant ses amis.

Celle-ci « frôla deux jeunes filles qui crièrent aussitôt : « Au piqueur ! ». Quatre ou cinq militaires, se trouvant à proximité sautèrent sur l’étudiant. La foule fit chorus et ce fut dans un état lamentable, la figure ensanglantée, les vêtements déchirés que le pseudo-piqueur arriva au poste de police (…).

Peu après cette arrestation mouvementée (…) un incendie éclatait rue Poissonnière. Bien entendu, les curieux affluèrent et deux d’entre eux furent piqués dans le dos. »

 

Des gens dubitatifs ?

Les journalistes et les autorités regardent tout cela d’un air circonspect et parfois amusé … On tente de relativiser tout en appelant à la vigilance. Le 9 avril, on peut lire, sous la plume d’un chroniqueur :

« Ne nous emballons pas. Les choses de guerre, ce qui se passe au front, sont bien suffisants à retenir nos pensées. Et de grâce n’allons pas égarer nos imaginations dans des puérilités sorties toutes chaudes des « mystères de New York », de « Fantômas » et de « l’homme aux dents … je ne sais plus de quelle couleur ... »

Certes, mais cela n’empêche pas de compter de nouveaux « piqués », particulièrement nombreux aux abords de la rue des Fontaines : des jeunes filles, des femmes, des enfants et même un vieux monsieur, chez lui !

coll.privée D. R.

 

L'épilogue

Enfin, le 12 avril, le docteur Servel fait une mise au point : s’il y a eu des piqués, il n’y a jamais eu de de piqueur ! :

«  (…)

A une ou deux exceptions près, j’ai eu à examiner toutes les victimes et de l’examen le plus serré, il résulte de toutes les plaintes portées à la police reposent sur ce que, en médecine mentale, on appelle une « erreur d’interprétation ». Tous ont été de bonne foi ; tous ont présenté un symptôme objectif léger, banal et tel qu’ils en ont eu cent fois dans leur existence (squames épidermiques écorchées, petits papillômes cutanés érodés dans la foule  etc.). Sous l’empire de la suggestion, (et tous les sujets, sans exception étaient des suggestionnables), ces lésions banales, inaperçues jusqu’au moment où un voisin charitable attirait sur elles l’attention du sujet, devenaient tout naturellement le fait du mystérieux piqueur inexistant.

(…) »

La ville peut enfin souffler !

 

Une histoire qui prête à rire ?

Aujourd’hui, sans aucun doute mais en 1918 ?

En 1918 aussi !

On en fit des chansons, des titres d’articles (« Piqueuse, non ! Mais voleuse ! ») ou le sujet de publicités pour un produit qui soigne les objets piqués … par la rouille ( « La teinture d’iode et les piquées » « sur la piste du piqueur fantôme » etc ..) !

Tout le monde ne perd pas le Nord !

 

Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle des « piqueurs de fesses » qui avait déjà défrayé la chronique à Paris en 1819.

Et en 2019 ? ??? Autres temps, autres moeurs ?

 

Publié dans vie locale, scènes de rues

Partager cet article

Repost0