Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une canicule exceptionnelle en 1911 ...

Publié le par Marylis Costevec

En 2019, la France s'apprête à affronter une canicule exceptionnelle et, bien entendu, on scrute le passé pour trouver la précédente. Les plus âgés se rappellent de celle de 1976 où on avait manqué d'eau. Les plus jeunes se souviennent de celle de 2003 qui avait provoqué la mort de 15000 personnes ... mais celle de 1911 fut bien plus meurtrière !

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien :

Partager cet article

Repost0

La fête du port 2018

Publié le par Marylis Costevec

Alors que se profile l'édition 2019 de la fête de port de Locmiquélic avec son programme fort alléchant, 

nous vous proposons de revoir quelques épisodes de l'édition 2018 ...

 

 

Quelques épisodes des nombreuses animations nautiques, musicales et festives  de la fête du port de Locmiquélic en 2018 :

 

 

 LA PROCESSION MARITIME 

 

Vous avez peut-être remarqué que, depuis quelque temps, des processions maritimes sont mises au programme des fêtes organisées au bord de la mer.

C’est le reflet d’une volonté de faire revivre d’anciennes traditions tombées en désuétude ;

départ de la procession

A Locmiquélic, il y en a une à chaque fête du port : une gerbe est déposée entre l’île Sainte-Catherine et l’île Saint Michel.

C’est sur la vedette de la SNSM toute pavoisée qu’embarquent le prêtre, les personnalités et les sonneurs. Embarcations de plaisance, canots et canoés suivent au son du biniou et de la bombarde de l'association SONAM.…

Le prêtre, revêtu des habits sacerdotaux, bénit les flots. Une gerbe est déposée en hommage aux disparus en mer. On se souvient que la commune, autrefois peuplée essentiellement de marins pêcheurs a payé un lourd tribut à la grande bleue.

Cette « cérémonie » rappelle les temps anciens où tous les pêcheurs minahouets et leurs familles participaient à la bénédiction des courreaux de Groix qui avait traditionnellement lieu le 24 juin, jour de la Saint Jean. La procession partie de Port-Louis rencontrait celles venues de Groix et de Larmor. Et ce sont des cantiques entonnés à pleins poumons qui résonnaient sur l’eau.

Cette fête marquait le début officiel de la saison de pêche à la sardine. Les participants invoquaient Dieu et ses saints et leur demandaient, avant tout, de remplir leurs filets !

Qui s’en souvient encore ?

 

Procession maritime à Locmiquélic (fête du port 2018).

Procession maritime à Locmiquélic (fête du port 2018).

La course à la godille

Pas de fête du port sans animation nautique.

 Course à la godille sur la Rêveuse et la Rieuse.
la Rêveuse et la Rieuse

Cette année encore, c'est sur la RÊVEUSE et la RIEUSE, les canots venus de Groix que les champions locaux et les plaisanciers de passage se sont affrontés. Pour gagner, il fallait jouer finement ! La force et la technique ne font pas tout ! Il faut un minimum de stratégie pour contrer  l'adversaire. Le contournement de la bouée est souvent décisif ...

La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018

OOOOO

 

"Les Matelots du vent"

les matelots du vent à la fête du port de Sainte Catherine à Locmiquélic le 1er juillet 2018.
les matelots du vent

Le plaisir de déguster les sardines soigneusement grillées par les bénévoles de l'ESSOR, club de football local et de danser sur des airs bien de chez nous avec les "matelots du vent"

repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !

repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !

On les a vus dimanche 1er juillet

Les passeurs d'Oz

Les passeurs d'Oz était à Sainte Catherine (Locmiquélic) le 1er juyuillet 20198
les passeurs d'oz.
"Dans la mise en place des projets Sabine Desplats invite chaque artiste à revisiter sa pratique et son art en se confrontant à d’autres artistes de disciplines différentes. Elle invite chaque artiste à se laisser traverser par le processus de création de l’autre, à entrer en porosité avec l’autre. Il s’agit d’interagir, de rebondir à ce qui est proposé afin que chacun s’alimente et se dynamise de la création de l’autre..."
http://www.lespasseursdoz.fr/2015/08/danse-et-autres-ecritures-seconde.html
 
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.

Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.

 

Ils étaient là samedi et dimanche ...

Les flâneurs,

compagnons en poésie

Accompagnés au uillean pipe, ils vous ont lus des poèmes sur la mer samedi près de la capitainerie et dimanche sur la scène du port...

Des textes classiques ou contemporains, des auteurs bretons ou non pour évoquer la mer, les ports, les poissons, les bateaux ...

Petits et grands enfants ont apprécié la truculente

Micheline BONBON

et sa drôle de cuisine

 

"Bougonne, pas aimable et criarde sur ses bords émouvants,
Micheline Bonbon fait ses démonstrations de « charsucrie » derrière
sa baraque foraine et son fourneau à roue.
On y mélange le sucré et le salé,
on y chérit les yeux de poisson,
on y considère les carcasses,
on y concocte le fameux boudin d'fête.
Un voyage gustatif incongru."
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018

et beaucoup d autres animations nautiques, musicales et festives ....

 

    AFFICHE 2019   

 

La fête du port 2018

Publié dans vie locale, fêtes locales

Partager cet article

Repost0

Dans le buffet, devinez ce qu'il y avait ...

Publié le par Marylis Costevec

Dans le buffet, il y avait

................................................................................

... des cerises à l'eau de vie ...

 

Dans votre jardin, il y a peut-être de ces petits fruits acides presque translucides, à la chair fine et très juteuse.

Non ? Alors, c'est le moment de faire les yeux doux à votre voisin(e) et de lui demander l'autorisation d'en cueillir quelques poignées.

Si elles vous font faire la grimace quand vous y mordez, vous pourrez les mettre dans de l'eau de vie comme le faisaient nos aïeules qui en avaient toujours dans le buffet.

Elles étaient servies à la fin des repas de familles. Après le café, la maîtresse de maison sortait le précieux "flacon" et déposait deux ou trois cerises, parfois plus dans la tasse ou le verre encore tiède. On ajoutait un peu ou beaucoup de jus selon le goût de chacun.

(Si les enfants avaient très souvent le droit d'en goûter une à titre exceptionnel, il était généralement hors de question de leur ajouter la moindre goutte du jus !)

Chaque Minahouette avait sa recette et son fournisseur de Lagou(tte) chistr  (l'eau de vie de cidre qu'on se procurait chez les fermiers des environs).

On avait pris soin de couper le bout de la queue des cerises avant de les déposer dans un bocal avec du sucre en poudre, en proportion variable selon les goûts. On commençait par en  mettre une quantité raisonnable et on goûtait la préparation régulièrement pour savoir s'il y avait lieu d'en rajouter.

Le tout était recouvert d'eau de vie et rangé à l'abri de la lumière. On devait attendre avant de les déguster en les attrapant par la queue. Les plus impatients y goûtaient deux mois plus tard mais il était conseillé d'attendre Noël.

Une recette toute simple ...  Reste à se procurer les fameuses cerises !

Impossible ? En cas de pénurie, nos aïeules utilisaient des pruneaux qu'on trouvait toute l'année dans l'épicerie du village ou parfois des prunelles (en breton des girin : prononcer djering) cueillies dans les haies.

Mais pour cela, il vous faudra attendre la fin de l'automne, après les premières gelées ... et vous les dégusterez ...  au temps des cerises !

 

 

 

 

 

Publié dans Traditions culinaires

Partager cet article

Repost0

Un marché d'été au port de Sainte-Catherine (Locmiquélic)

Publié le par Marylis Costevec

 

 Le Comité d'Histoire y sera  les 17 et 24 juillet  pour présenter son travail, bavarder, récolter des anecdotes, des souvenirs, des témoignages...

Au plaisir de vous y rencontrer !

Partager cet article

Repost0

Locmiquélic hommage aux sauveteurs de la SNSM

Publié le par Piwisy Armor

Cet article est reposté depuis AUPL.

Partager cet article

Repost0

Apprendre à lire avec ....

Publié le par Marylis Costevec

La méthode "Je veux lire"

 

 

  * méthode utilisée à Locmiquélic dans les années 80     

 

Georges, Gilberte et Cécile !

 

Qui s'en souvient ?

 

HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

 Poucet et son ami 

 

Dans les années 60, c'est avec Poucet et son ami l'écureuil que les petits Minahouets ont appris à lire à l'école publique.

Qui s'en souvient ?

Quel maître.sse ?

Quelle année ?

Racontez-nous ....

 

 

 ... Caroline et Bruno 

 

Vous vous en souvenez peut-être ! Les premiers pas de l'homme sur la lune, c'était le 21 juillet 1969. Un événement commenté dans les écoles où la conquête spatiale était l'objet de leçons de langage et sujets de "rédactions".

A Locmiquélic, l'école publique a opté pour la méthode  "Caroline et Bruno". Les deux enfants et leur amis COSMOS ont alors accompagné les élèves de CP dans leurs premiers pas en lecture.

Qui s'en souvient ? racontez-nous !!!

 

Partager cet article

Repost0

Coup de vent à Pen-Mané.

Publié le par Piwisy Armor

Cet article est reposté depuis AUPL.

Publié dans vie locale

Partager cet article

Repost0

Histoires de prénoms au pays des Minahouets ...

Publié le par Marylis Costevec

L'histoire des prénoms est passionnante. Les circonstances de  leur attribution révèle l'histoire des familles. Vous portez le prénom de votre père ou de votre mère, celui de votre marraine ou de votre parrain , en première position ou en deuxième position ...

Les fonds baptismaux de l'église Saint-Michel. Locmiquélic.
fonts baptismaux

Il vous a été attribué en fonction de la mode (Ah! les Marie-....... et les Jean-....... des années 40 et 50) ... et le prêtre a fait la moue ! Alors,  vous vous appelez Lise sur votre acte de naissance et Elise sur votre acte de baptême (ou bien Jeannine et Jeanne !) ...

Vous avez âprement discuté avec votre conjoint pour choisir celui de votre enfant. Mais lequel l'a finalement emporté ?

Combien ont eu vent d'une histoire où le père arrivé à la mairie déclare l'enfant selon son choix et non pas selon celui décidé à la maison ? François que sa mère a toujours appelé ainsi découvre un jour qu'à l'état-civil, il s'appelle Raymond ! Et Joseph sera ainsi dénommé comme son père alors que sa mère avait décidé de lui donner le prénom de son parrain : Firmin !

Monique nous a raconté ses souffrances de petite fille : elle portait le même prénom que sa soeur décédée.

Et telle autre arrivée bien trop tôt portera le nom féminisé du saint du jour (Josiane) !

 

Le calendrier s'adapte et les saints du jour ne sont pas les mêmes aujourd'hui qu'autrefois !

 

Racontez-nous vos histoires !

Nous vous proposons un article bien intéressant sur le sujet (lien ci-dessous).

 

Partager cet article

Repost0

Badminton - Le tournoi du centenaire de Locmiquélic.

Publié le par Marylis Costevec

Il y a, à Locmiquélic, un club de badminton très dynamique. Créé en 2001, le BADMINAHOUET  a grandi et prospéré. Il compte aujourd’hui  quelques  120 adhérents, des enfants, des ados et beaucoup d’adultes qui aiment se renvoyer le volant.

 

 

Ce dimanche 2 juin 2019, ils organisaient un tournoi, le tournoi du centenaire. 102 joueurs se sont mesurés dans la salle omnisports attenante au stade Emmanuel Le Visage. Ils venaient du Foyer Laïque de Keryado, du Patronage Laïque de Lorient et aussi des clubs d’Inzinzac-lochrist, Landévant et Plouay.

 

Ils ont joué en double : double-hommes et doubles femmes et doubles mixtes.

 

Pour cet événement particulier, il a été présenté des panneaux relatant  l’histoire du club et l’histoire du badminton. Les participants avaient été aussi invités à venir avec des vêtements rappelant  l’année 1919, date de création de la commune par distraction de celle de Riantec ! Certains se sont exécutés avec une certaine dose de fantaisie et d’humour.

 

Nos ancêtres se seraient-ils reconnus ? La question est posée !

A cette époque, à Locmiquélic, on ne jouait sans doute pas au badminton mais il est avéré que certains pratiquaient le tennis.  A notre connaissance, on ne jouait pas non plus aux palets mais plutôt aux boules bretonnes.

 

 

Preuve que les Minahouets, s’ils  aiment les traditions, savent aussi  s’adapter à l’évolution de la société !

Publié dans vie locale, Jeux et Loisirs

Partager cet article

Repost0

Les Minahouets se souviennent des colos à la Mure

Publié le par Marylis Costevec

1er juin 2019 à l'Artimon :

 

  Petite fabrique de souvenirs !  

 

Ils avaient 60 ans et plus et sont venus prendre « un  bain de jouvence » !

Ce samedi 1er juin, le Comité d’Histoire de Locmiquélic projetait des photos de la colo de 1959 à La Mure (Isère)

Comme prévu, les images ont fait remonter les souvenirs et c’est des étoiles plein les yeux et des sourires grands comme ça … que Claudie, Régine, Maurice, Georges , Marc  …  et les autres nous ont raconté le voyage en train à vapeur  ou en car, leurs regards éblouis en découvrant les sommets enneigés ou  les panoramas sur le lac de Laffrey..., la cueillette des groseilles ou des édelweiss, les amours naissantes aussi. Certains avaient  14 ans à l’époque!

Ils y étaient ! Ils se revoyaient dormant dans le hamac à bagages du train, se gavant de miel au petit déjeuner, se savonnant dans les douches (collectives ! quelle rigolade !).

60 ans après, ils se souviennent avoir  tiré la langue pour atteindre les sommets, applaudi  Anquetil ou Charly Gaul dans le col du Luitel …, fabriqué des cerfs-volants et les avoir faits voler sur la montagne du Paradis ....

Ils ont retrouvé le goût caractéristique de l’eau des gourdes en plastique et celui des tartines/chocolat des goûters dans la montagne.

Et comme autrefois, certaines ont entonné

« Ma blonde, entends-tu dans la ville
Siffler les fabriques et les trains
Allons au devant de la vie
Allons au devant du matin

Refrain :
Debout ma blonde
Chantons au vent
Debout amie
Il va vers le soleil levant
Notre pays

(…)

(lien ci-dessous pour écouter !)

 

 « C’était le bon temps ! »  a résumé Marie Hélène, nostalgique !

 

NB : Le comité d'histoire a publié un album-photo (20x20, 40 pages) qui reprend les photos-couleur de Daniel. Disponible sur commande au prix de 20 euros (prix coûtant) : quantité limitée.

Pensez-y pour la fête des pères !

 

 

 

 

  L'exposition de jeux anciens :  

 

A cette occasion, l'association entr'en jeux a présenté une collection d'anciens jeux ( de société, construction,  individuels ...) que jeunes et moins jeunes ont eu du plaisir à voir ou revoir.

 

Un grand moment, à renouveler !

 

Voir ci-dessous l'article du télégramme

Partager cet article

Repost0