Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

KOMZ ME RER vend ses crustacés à Sainte-Catherine

Publié le par Marylis Costevec

Un mois déjà que Locmiquélic accueille le caseyeur KOMZ ME RER.

Ce mardi 11 août, il vendait directement sa pêche sur le ponton de Sainte-Catherine où il s'amarre tous les soirs.

Les clients se sont pressés pour acheter les araignées pêchées dans la journée. Ceux qui veulent du homard doivent le commander.

Il sera là les mardis et vendredis à partir de 17 heures.

Partager cet article

Repost0

Kergroise en août 2020

Publié le par Marylis Costevec

2 août

Coral Topaz a quitté les coureaux où il était à l'ancre depuis le 25 juillet. Il fait route vers Dunkerque où il est attendu le 4 août.

CORAL TOPAZ dans les coureaux de Groix le 31 août 2020

 

 

Le 5 août

FLUVIUS PLYM à Kergroise (Photo Joel Guillemoto)

FLUVIUS PLYM, (90 m, Bahamas en provenance d'Amsterdam (port d'Ijmuiden) avec 2140 tonnes de tournesol.

le pétrolier SKUTEVIKEN (130 m., France) à Lorient le 5 août 2020 _ photo J Guillemoto

 

Le 6 août

7 h 30 : arrivée du tanker CB CARIBIC (183 m, Portugal)

CB CARIBIC à Kergroise (Lorient) le 8 août 2020 - photo Syl J.

9 heures, départ de Fluvius Plym pour Punta Langosteira -port de La Corogne en Espagne)

 

Le 7 août

Damina à Kergroise (août 2020) - photo Joel Guillemoto

2 h 14 : arrivée de DAMINA (116 m,Antigua Barbuda) en provenance de Carboneras (Espagne) avec 7200 tonnes de ciment

Le 8 août

14 h 30 : départ de CB CARIBIC qui se met à l'ancre dans les coureaux avant de prendre le large en direction de MILFORD HAVEN (Grande Bretagne ; pays de Galles)

le 12 août 

5 h : DAGMAR THEREZA (92 m, Danemark) en provenance de Bordeaux avec 2472 tonnes d'EHMV (biocarburants). Il largue les amarres un peu avant 18 h. Cap sur Rotterdam.

DRAGMAR THERESA à Lorient en août 2020 (photo J. Guillemoto)

 

5 h 30 : SUPRA  (151 m., Libéria) en provenance de Kherson (Ukraine) avec 12 000 tonnes de tournesol.

SUPRA à Kergroise en août 2020 (photo J. Guillemoto)

13 h 30: SKUTEVIKEN (130 m., France) en provenance de La Pallice avec 5000 tonnes d'Hydrocarbures s'ancre dans les coureaux. Il s'amarre à Kergroise vers 19 h.

Le 17 août

17 heures ; départ de SUPRA : cap sur GDANSK (Pologne).

Le 23 août

SANDVIKEN (130 m., France) en provenance de Donges.

Le 25 août

NORD BARENTS à Lorient le 23 août 2020 (photo J Guillemoto)

 20 h 36  : arrivée de NORD BARENTS (196 m., Singapour ) avec 13800 tonnes de tournesol en provenance de San Lorenzo (Argentine ?)

 

CEPHEUS OCEAN à Kergroise (Lorient) le 26 août 2020. (photo J Guillemoto)

22 h 45  ; arrivée de CEPHEUS OCEAN (229 m, Panama) en provenance de Paranagua (Brésil) avec 62180 tonnes de soja.

 

Le 26 août :

9 h 42 : départ de   LOUIE (1894 m., Iles Marshall) qui a déchargé 30 000 tonnes de gazole.  en provenance de Saint Pétersbourg.

Le 27 août

19 h 40 : départ du tanker SANDVIKEN (130 m., France) pour Donges

Le 28 août

21 h 30 : départ de NORD BARENTS pour la Lithuanie ((Kaipeda o$ il es'est ancré le 4 septembre.

22 h 20 : BEAUMONT (89 m.) 1500 tonnes de phosphates en provenance de Huelva.

Le 30 août

COLORADO STAR à Kergroise (Lorient)

COLORADO STAR (129 m.Malte)  en provenance de Rotterdam a déchargé 3000 t d'EHMV (biocarburants)  et est allé se mettre à l'ancre dans les courreaux

Le 31 août

16 h 50 : départ de Beaumont pour Runcorn (Liverpool GB)

Publié dans vie locale

Partager cet article

Repost0

Champions à la voile, les Minahouets !

Publié le par Marylis Costevec

Quand les pêcheurs de Locmiquélic

régataient à Kernevel

 

Aujourd'hui, qui dit "régates" pense "plaisance" !

Il n'en a pas toujours été ainsi ! Du temps où les pêcheurs naviguaient à la voile, les régates étaient, pour ces marins,  une occasion de se mesurer. Une pratique festive fortement encouragée par les autorités. Le ministère offrait même des prix !

Nous vous emmenons aujourd'hui du côté de Kernevel où les familles alliées GALLICE, COLLIN et OUIZILLE* organisaient ces régates au tout début du XXème siècle.

 

En 1901 et en 1903, les Minahouets sont les champions !

 

La dépêche de Lorient nous y emmène le 12 août 1901

« La plage de Kernevel est enserrée d’une foule d’embarcations de toute  grandeur et de toutes formes qui attendent impatiemment l’heure des régates. Des deux côtés de la cale, c’est un fouillis pittoresque de mâts et de filets de sardines bruissant sous la brise, comme une sapinière. À l’entrée de la cale, deux mâts recouverts de verdure sont reliés par une guirlande de feuillage qui soutient une ancre marine de verdure et de fleurs (...)

Soudain éclate un coup de feu. C’est le départ des régates : les bateaux de pêche hissent leurs hautes voiles brunes et disparaissent rapidement derrière le fort de Kernevel. Le parcours consiste à faire le tour de la Truie et des Errants et à revenir. Deuxième coup de fusil : C’est la deuxième série qui part. Successivement, partent les courses à quatre avirons, à deux avirons, à la godille, que suit avec intérêt une foule joyeuse et amusée. (…) »

CPA, coll. part.

 

Les Minahouets primés !

 

Ils emportent la moitié des prix pour les courses à la voile qui étaient aussi disputées par des bateaux de Concarneau, Riantec et Lomener.

Les pêcheurs de la rive droite sont plus performants à l’aviron ! Côté rive gauche, il n’y a qu’EUGENIE de Pen Mané qui réussit à se placer !

En 1903 aussi !

Nous notons la participation des bateaux sableurs qu'on appelle aujourd'hui sabliers ! Parmi les lauréats figurent aussi des bateaux gâvrais mais pas de bateaux de Concarneau.

Le palmarès paru dans le Nouvelliste du Morbihan du 06 août 1903 ne précis pas l'origine des lauréats des courses à l'aviron.

 

En 1908 ,

les pêcheurs et les plaisanciers

se mesurent !

régates à Kernevel (début du XXème siècle (CPA coll. Part.)

 

10 000 spectateurs !

Un bateau de Locmiquélic figure encore au palmarès pour la course des plus gros bateaux qui sont des bateaux de pêche.

Pour la deuxième série où figurent des bateaux de plaisance, les Minahouets restent probablement derrière ! Les bateaux de plaisance seraient-ils plus performants ?

 

En 1913, le palmarès publié dans Le Morbihannais du 3 août 1913 n'informera pas sur l'origine des bateaux ! Dommage !

 

A propos des organisateurs

Les familles GALLICE, COLLIN, OUIZILLE, étaient des notables de Kernével (banquiers, et propriétaires de conserveries,

Ils avaient fait construire de superbes villas que nous pouvons encore admirer. La villa Margaret, propriété de Georges Ouizille était à l'époque entourée d'un beau jardin à la française.

Les villas de Kernevel au début du XXème siècle (CPA, coll. Part.)

 

Partager cet article

Repost0

Du thon au kari Gosse comme autrefois...

Publié le par Marylis Costevec

 

*Le thon au kari Gosse :  une nouvelle recette à classer soigneusement dans les archives du kari Gosse :

Thon au kari Gosse

d'après Le Nouvelliste du Morbihan, 07 août 1936

Le kari Gosse est un mélange d'épices (gingembre, curcuma, girofle, piment, cannelle, poivre) dont la formule a été déposée au XIXème siècle  par Monsieur Gosse, un pharmacien d'Auray. Très utilisé dans le pays lorientais où il relève les plats de poisson et de fruits de mer (mais pas que !...), on le trouve dans les pharmacies et certaines épiceries.

 

"Un petit quartier de thon lavé, gratté, rincé est mis à la casserole, avec de l’eau juste pour le couvrir. Ajoutez bouquet garni, échalotes, coupées gros et un soupçon de kari Gosse. Faites trembler  durant une bonne demi-heure, mais sans faire bouillir.

Pendant ce temps, faires votre sauce, avec un bon morceau de beurre.

 À peine fondu, joindre une cuillerée de fécule. Bien mélanger.

Ajouter ciboule, ail, persil, échalotes haché fin fin et une pointe de kari Gosse.

Laisser dorer, un petit peu de sel, sans poivre.

Mouiller alors largement avec un bon jus de tomates du pays, et faire mijoter doucement.

Votre thon bien cuit est mis à égoutter.

Le détacher délicatement par quartiers en levant la peau et les arêtes. Aligner ces quartiers sur un plat, y verser la sauce préparée. Arroser d’un bon verre de ce que vous avez sous la main, passer au four et servir bien chaud."

Bon appétit !                                                    

 

Le plus :

Cette cuisson en deux temps est bien pratique en cette saison :

J'ai gardé une part de poisson sans la sauce pour en mettre, bien émietté, dans les salades composées des pique-nique (Chacun son bocal !) Le petit goût de kari gosse fait merveille ! C'est bien meilleur qu'avec du thon en boîte ...

Publié dans à boire et à manger

Partager cet article

Repost0