Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LA FETE DES LANGOUSTINES 2016

Publié le par Marylis Costevec

Le programme de la fête 2018 et les images de 2016 pour se mettre dans l'ambiance !

PROGRAMME de La FÊTE en  2018 :

 

 

En attendant la fête 2018 (10-11-12-13  août prochains), nous vous invitons à voir ou revoir les images de 2016.

Après avoir revu le défilé se dérouler, prenez le temps de voir tous les diaporamas des autres moments en cliquant sur les images !!!

Locmiquélic reste fidèle à ses traditions. La fête des Langoustines est une des dernières occasions de voir un défilé de chars fleuris dans la région.

En 2016, les spectateurs n'ont pas été déçus. Le 14 août, 7 chars plus beaux les uns que les autres ont parcouru la Grande Rue et la promenade Rallier du Baty sous un soleil radieux :

Notre-Dame de Paris au pied de l'église Saint-Michel. Esmeralda et Quasimodo. On a des lettres chez les Minahouets !

Notre-Dame de Paris au pied de l'église Saint-Michel. Esmeralda et Quasimodo. On a des lettres chez les Minahouets !

Le char du club des jeunes : Ils sont écolos et n'ont pas hésité défiler en pédalant. Le bateau dissimule un rosalie ! Ils ont aussi proposé aux spectateurs de jouer aux palets pendant les arrêts ! L'avenir est assuré !

Le char du club des jeunes : Ils sont écolos et n'ont pas hésité défiler en pédalant. Le bateau dissimule un rosalie ! Ils ont aussi proposé aux spectateurs de jouer aux palets pendant les arrêts ! L'avenir est assuré !

Bord de Mer : farniente au soleil. Hymne à la joie de vivre !

Bord de Mer : farniente au soleil. Hymne à la joie de vivre !

Ange ou démon? Malgré la fourche agitée par le Malin, Saint Pierre est resté imperturbable et c'est un ange qui menait la danse. Nous irons tous au paradis !

Ange ou démon? Malgré la fourche agitée par le Malin, Saint Pierre est resté imperturbable et c'est un ange qui menait la danse. Nous irons tous au paradis !

Graines de pompiers ! Le plaisir de faire comme papa ou tonton ! Ils ont déjà la vocation !

Graines de pompiers ! Le plaisir de faire comme papa ou tonton ! Ils ont déjà la vocation !

Le monstre du Loch Ness ! Mais oui ! On l'a vu à Locmiquélic ! Un grand bravo pour les réalisateurs de ce char qui ont gardé l'ancienne méthode pour la confection des fleurs.

Le monstre du Loch Ness ! Mais oui ! On l'a vu à Locmiquélic ! Un grand bravo pour les réalisateurs de ce char qui ont gardé l'ancienne méthode pour la confection des fleurs.

..... Et comme chaque année, le défilé se termine avec le sourire des 3 Majestés, les reines de la fête !

..... Et comme chaque année, le défilé se termine avec le sourire des 3 Majestés, les reines de la fête !

Pas de fête sans musique !!!

Bagadou et fanfares

Binious, bombardes et cornemuses des bagadou (bagad de Saiint Brieuc, bagad de Ruiz), cuivres et percussions des fanfares ( Menace d'éclaircie, step E.Z, Guelloh-guel) ont résonné dans la Grande Rue, sur le port et sur la promenade Rallier du Baty, un trajet raccourci cette année par mesure de sécurité.

Musique ! (défilé de la fête des Langoustines 2016 à Locmiquélic) - photos Marylis COSTEVEC
Musique ! (défilé de la fête des Langoustines 2016 à Locmiquélic) - photos Marylis COSTEVEC
Musique ! (défilé de la fête des Langoustines 2016 à Locmiquélic) - photos Marylis COSTEVEC
Musique ! (défilé de la fête des Langoustines 2016 à Locmiquélic) - photos Marylis COSTEVEC
Musique ! (défilé de la fête des Langoustines 2016 à Locmiquélic) - photos Marylis COSTEVEC

Musique ! (défilé de la fête des Langoustines 2016 à Locmiquélic) - photos Marylis COSTEVEC

Cercles celtiques

La fête des Langoustines est aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir des costumes et coiffes issus des autres terroirs bretons :

Cette année, nous avons pu apprécier la coiffe discrète du groupe Sterenn ar Goued de La Méaugon (Côtes d'Armor près de Saint Brieuc) et celle toute simple et fort seyante du pays de Pontivy arborée par les danseuses du cercle Danserien Bro Klegereg venu de ... Cléguérec qui a montré une belle énergie en dansant la gavotte tout au long du parcours et de l'après-midi. Bravo !!!

Le groupe Sterenn ar Goued de La Méaugon (22). (photos Marylis COSTEVEC)
Le groupe Sterenn ar Goued de La Méaugon (22). (photos Marylis COSTEVEC)
Le groupe Sterenn ar Goued de La Méaugon (22). (photos Marylis COSTEVEC)

Le groupe Sterenn ar Goued de La Méaugon (22). (photos Marylis COSTEVEC)

Danserien Bro Klegereg à LOCMIQUELIC. (photos Marylis COSTEVEC)
Danserien Bro Klegereg à LOCMIQUELIC. (photos Marylis COSTEVEC)
Danserien Bro Klegereg à LOCMIQUELIC. (photos Marylis COSTEVEC)

Danserien Bro Klegereg à LOCMIQUELIC. (photos Marylis COSTEVEC)

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Les soirées festives

Les Retrouvailles

Le vendredi, Minahouets exilés, tout nouveaux Minahouets et ceux qui pour rien au monde ne quitteraient la terre natale se sont retrouvés sous le chapiteau de Normandèze. L'occasion d'évoquer des souvenirs de jeunesse, de danser an dro et laridé avec les sonerion an oriant,et de chanter en choeur avec Thierry le Garrec et ses musiciens (marin'sabord).

la soirée des Retouvailles. (Photos Marylis COSTEVEC)
la soirée des Retouvailles. (Photos Marylis COSTEVEC)
la soirée des Retouvailles. (Photos Marylis COSTEVEC)
la soirée des Retouvailles. (Photos Marylis COSTEVEC)
la soirée des Retouvailles. (Photos Marylis COSTEVEC)

la soirée des Retouvailles. (Photos Marylis COSTEVEC)

Bals populaires, feu d'artifice, fête foraine

Pas de fête des Langoustines sans bal populaire. Le samedi soir on s'est restauré et on a dansé sous le chapiteau avant d'admirer le feu d'artifice tiré depuis la pointe du Bigot après le passage surprise de personnages costumés emmenés par la fanfare des Guelloh Guel. .

Restauration et bal populaire aussi le dimanche soir.

Les minahouets et leurs visiteurs ont pu se donner des frissons sur les manèges, tirer au but ou à la carabine ou retrouver les saveurs des chi-chi, croustillons et autres gaufres qu'on ne déguste guère qu'en ces occasions. Les commerçants ont fabriqué des quantités de barbes à papa pour les enfants qui se sont aussi particulièrement "éclatés" dans les grosses bulles flottantes.

La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)
La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)
La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)
La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)
La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)
La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)
La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)

La fête foraine bat son plein. Les Guelloh Guel défilent ... (photos Marylis Costevec)

... et la cotriade du lundi soir ...

"Partons la mer et belle, embarquons-nous pêcheurs,

guidons notre nacelle, ramons avec ardeur ..."

Incontournable, la chanson-fétiche des Minahouets a été chantée et mimée avec entrain comme tous les ans ainsi que beaucoup d'autres tubes anciens et nouveaux. La traditionnelle cotriade qui avait été partagée le lundi midi en 1934, est servie le lundi soir depuis les années 50 (date à préciser) : soupe de poisson, langoustines, merlu froid/pommes de terre chaudes et far ont été appréciés par les convives qui ont pu chanter avec le groupe "rhum et eau" puis danser : danses bretonnes, valses, madison ou disco avec "Mister Swing orchestra" en présence des trois gracieuses Majestés.

Quelques photos pour revivre cette belle soirée :

La cotriade de la fête des Langoustines : de l'ambiance ! (photos Marylis COSTEVEC)
La cotriade de la fête des Langoustines : de l'ambiance ! (photos Marylis COSTEVEC)
La cotriade de la fête des Langoustines : de l'ambiance ! (photos Marylis COSTEVEC)
La cotriade de la fête des Langoustines : de l'ambiance ! (photos Marylis COSTEVEC)
La cotriade de la fête des Langoustines : de l'ambiance ! (photos Marylis COSTEVEC)
La cotriade de la fête des Langoustines : de l'ambiance ! (photos Marylis COSTEVEC)

La cotriade de la fête des Langoustines : de l'ambiance ! (photos Marylis COSTEVEC)

Un concours de pétanque dans la tradition.

Les jeux d'adresse ont toujours été prisés à Locmiquélic. Pas de fête des Langoustines sans concours de pétanque ... mais on ne joue plus aux boules bretonnes ni aux boules lyonnaises.

Ce samedi 13 août, le boulodrome de Normandèze était trop petit pour accueillir les boulistes acharnés ou de circonstance (60 triplettes engagées) ... et par cette chaleur, le bar a fait des affaires !

LA FETE DES LANGOUSTINES 2016
LA FETE DES LANGOUSTINES 2016
LA FETE DES LANGOUSTINES 2016

Les Foulées des Langoustines à Locmiquélic.

dimanche 14 août 2016

 

A LOCMIQUELIC, une Fête des Langoustines ne saurait avoir lieu sans compétition sportive. Dès l'origine, en 1934, les organisateurs avaient prévu des régates puisque c'était avant tout une fête de pêcheurs mais aussi des épreuves de marche, des courses à pied et courses cyclistes.

Il y a bien longtemps qu'on n'organise plus de régates mais les courses cyclistes sont restées une tradition. Il est fort dommage que cette année, la commission de sécurité ait jugé bon de l'annuler.

Il a heureusement été possible de conserver "les foulées des Langoustines" dont c'était la 11ème édition.

349 athlètes venus des 4 coins de Bretagne et d'ailleurs ont pris le départ à Normandèze. Les organisateurs avaient concocté un parcours "roulant avec quelques bosses" selon l'expression de Vincent Rannou, un ancien cycliste, qui est arrivé en tête : 13,78 kilomètres sur le territoire de la commune.

On a pu voir les coureurs sur la promenade Rallier du Baty jusqu'à Sainte Catherine. Ils ont remonté la Grande rue, pris la rue de l'église jusqu'à la Pradenne avant de rejoindre Sterville et de revenir par Kervern, le marais de Pen Mané, la Montagne du Fort, rue de Nézenel, rue du Rivage avant de franchir la ligne d'arrivée devant le chapiteau de Normandèze. Un beau parcours dans la ville, la campagne et en bord de rade.

Nous n'avons pas essayé de les suivre ! ... A peine 45 minutes après le départ, les premiers coureurs franchissaient la ligne d'arrivée. Ceux qui ont mis deux fois plus de temps méritent tout autant notre considération car ils ont aussi supporté la chaleur plus longtemps !

 

 

Quelques images prises avant la course : engagement, ravitaillement, équipement ...

 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)
 Les foulées des Langoustines : Avant la course  ( photos Marylis Costevec)

Les foulées des Langoustines : Avant la course ( photos Marylis Costevec)

Départ à 10 heures

Les Foulées des Langoustines à locmiquélic : C'est parti poour un peu plus de 13 km sous le soleil.

Les Foulées des Langoustines à locmiquélic : C'est parti poour un peu plus de 13 km sous le soleil.

Les podiums :

Les filles : Gwénaëlle Guillou (54'13''), Patricia Cohoner (51'08''), Angélique Alanquart (57'14'')

Les garçons : Vincent Rannou (44'53''), Gaël Flouzat (45'42''), Aurélien Gadenne (46'30'')

LA FETE DES LANGOUSTINES 2016
LA FETE DES LANGOUSTINES 2016

Troc et puces au bord de l'eau

Si à Locmiquélic on aime les traditions, on sait aussi s'adapter aux manifestations nouvelles surtout quand il s'agit de montrer des objets du passé.

Alors, un troc et puces, c'est incontournable et le samedi 13 août, les chineurs étaient au rendez-vous. Un vrai plaisir que cette promenade au bord de l'eau à marée haute par un ciel sans nuage. Chacun a pu trouver l'objet qu'il ne cherchait pas ou celui dont il rêvait. En tout cas, les souvenirs des temps anciens ont été évoqués toute la journée.

LA FETE DES LANGOUSTINES 2016
LA FETE DES LANGOUSTINES 2016

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

Publié dans vie locale

Partager cet article

Repost0

Roulez, jeunesse !

Publié le par Marylis Costevec

Jean – Claude Provost qui nous a déjà raconté la préparation des feux de la Saint Jean nous parle aujourd’hui des concours de carrioles qu’il disputait avec ses copains au bas de la Grande rue de LOCMIQUELIC où il habitait, juste avant la rue du port, là où le dénivelé assez important était propice à ce genre de sport .

La Grande rue ... que l'on montait pour mieux la redescendre "à fond la caisse". (photos Marylis Costevec)La Grande rue ... que l'on montait pour mieux la redescendre "à fond la caisse". (photos Marylis Costevec)

La Grande rue ... que l'on montait pour mieux la redescendre "à fond la caisse". (photos Marylis Costevec)

Roulez, jeunesse !

Il fut un temps, comme aurait dit mon père, où à Locmiquélic comme ailleurs, il n’y avait guère d’espaces aménagés pour permettre aux enfants de jouer en toute sécurité. Les aires de jeux qu’ils utilisaient le plus naturellement du monde étaient la côte, la Montagne du fort, le bois de Kerhostin et, bien sûr, la rue tant que les voitures n’y étaient pas trop nombreuses.

Jean – Claude Provost qui nous a déjà raconté la préparation des feux de la Saint Jean nous parle aujourd’hui des compétitions de carrioles qu’il disputait avec ses copains au bas de la Grande rue où il habitait, juste avant la rue du port, là où le dénivelé assez important était propice à ce genre de sport :

« Pendant les vacances, nous construisions des carrioles pour occuper notre temps de loisirs et faire monter l’adrénaline !

La ficelle qui servait de guide sur l’épaule, nous tractions la carriole en haut de la rue, à peu près devant les maisons situées actuellement aux numéros 65-67, un peu avant l’impasse n° 3.

Ficelle/guide en mains, on grimpait dans la carriole. Celle-ci prenait de la vitesse dans la descente.

Le but ultime était de réussir sans trop de dégâts, à entrer dans la venelle d’un mètre dix de largeur qui sépare les maisons n° 77 et n° 79.

Les « kamikazes » que nous étions à l’époque, partant du haut de la rue, dirigeaient la carriole sur le côté gauche de la descente. Ils tiraient sur la ficelle de la main droite, au moment opportun, afin que la carriole prenne un virage à droite suffisamment prononcé. Il fallait calculer pour qu’à l’entrée de la venelle, nous nous trouvions dans l’axe de celle-ci, afin d’y pénétrer sans encombre.

Il faut dire qu’à l’époque, il n’y avait pas de trottoirs, seulement des caniveaux, ce qui permettait de « raser les murs ».

Bon ! Disons que la réussite n’était pas toujours au rendez-vous, et l’angle du mur du jardinet devant le n° 79 a dû résister à bien des assauts ratés. Il n’y avait pas de frein, évidemment !

Et pas d’airbag … Nous ne nous appesantissons donc pas sur les hématomes aux genoux et n’évoquons pas non plus les égratignures diverses et variées aux coudes, aux mains, voire au visage…

Vivent les vacances des années 50-60 ! »

Comme vous vous en doutez un peu, il n'y a pas qu'à Locmiquélic qu'on se livrait à ce genre de sport ! A Port-Louis, c'est de la chapelle Saint Pierre qu'elles s'élançaient pour atterrir plus bas au Driasker ! " Essayez donc aujourd'hui", a proposé un de nos lecteurs. Eh oui ! les temps changent !

On visait l'entrée de la venelle (photo Lysiane le Goff)

On visait l'entrée de la venelle (photo Lysiane le Goff)

Publié dans Jeux et Loisirs

Partager cet article

Repost0