Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Marylis Costevec

Hé oui ! Benead et Brewal, 2 jeunes Minahouets, membres du Klub an Douar Santel, ont collecté des mots et expressions bretonnes qu'on emploie encore couramment à Locmiquélic et nous ont demandé de les publier sur  le blog, ce que nous faisons évidemment avec le plus grand plaisir.

Ils nous donnent même leur étymologie (d'après le dictionnaire d'Albert Deshayes) et nous font voyager dans l'histoire des langues et de leurs interactions.

Nous avons décidé de les proposer en plusieurs épisodes que vous découvrirez progressivement !

Nous vous invitons d'abord à prendre connaissance, en breton ou en français, du texte d'introduction qu'ils nous ont transmis  avant de découvrir notre première sélection :

Des expressions entendues au moment des fêtes, bien sûr !

 

Attention, ce qui est surligné en jaune est une écriture phonétique,

non officielle

destinée à reproduire ce qui est entendu

Aller chercher son Bléamat

« Blezad mat », orthographe actuelle en breton.

S'écrit « blezad mat » et veut dire « bonne année »,

avec ici le sens «  aller chercher ses étrennes ».

Etymologie : Blezad mat : blez+-ad mat

Blez : du celtique *bleido -"

-ad : du gallois -aid, -ad

mat : (cornique : mas ; gallois : mad ; irlandais :

maith, gaulois : matu-, mati-, matiacos) du celtique : mati- ou matu-

 

Quand on va chercher son bléamat,

on nous sert aussi quelques "licheries" forcément :

 

Bonbon Kreudans

« Boñboñ Kredañs », orthographe actuelle en breton.

Le « Boñboñ Kredañs » est le « Lagout-chistr » (eau de vie de cidre), que l'on a aromatisé avec des fruits (prunelles, prunes etc..) afin de lui donner un peu plus de saveur. Avec modération bien sûr, les enfants étaient autorisés à goûter le « Bonbon Kredañs » en fin de repas.

On reconnaîtra facilement ses mots, qui sont composés de « bonbon » et de « kredañs » qui signifie « armoire », « buffet ». Son appellation vient donc du lieu où nos grands-parents avaient l'habitude de le garder.

étymologie

Boñboñ : ?

Kredañs : du français (XVIe siècle)

 

 

Café coiffé

« Kafe koefet », orthographe actuelle en breton.

C'est une traduction littérale en français d'une expression bretonne désignant un café avec de l'eau de vie de cidre, parfois avec du lait ou bien avec de la crème. On peut l'apparenter à l' «Irish Coffee » mais avec du « lagout-chistr ».

étymologie : Kafe koefet : Kafe koef+-et

kafe : du français (1651)

koef : de l’ancien français (1080)

-et : issu du vieux breton -et

 

Oun tasadei djuin ru

« Un tasadig gwin ruz », orthographe actuelle en breton.

Désigne un petit verre de vin rouge. Un tasad : le contenu de la tasse. Un tasadig : le contenu d'une petite tasse et bien sûr le contenu est désigné par « Gwin ruz » : vin rouge, prononcé « djuin ru » dans le Pays Vannetais. et

étymologie : Un tasadig gwin ruz : Un tas+-ad+-ig gwin ruz

Un : (vieil irlandais oín, óen ; gaulois oino), du celtique oinos

Tas : du français (1150)

-ad : du gallois -aid, -ad

-ig : issu du vieux breton ic, provenant du celtique *-iko par le moyen -ic et répond au cornique -yk et au gallois -ig

Gwin : (cornique et gallois : gwin ; irlandais : fíon ; gaélique : fion), du latin vinum

Ruz : (cornique : rudh ; gallois : rhudd ; irlandais : ruadh, gaulois : roudos), du celtique *roudo-

 

et bien sûr,

du gochtèl

« Ur wastell », orthographe actuelle en breton.

Du breton « Gwastell », lorsque l'on y ajoute un déterminant « Gw » mute en « W », ce qui donne « Ar wastell ». A Locmiquélic, le « gochtèl » est le nom donné à un gâteau, qui ressemble beaucoup au gâteau breton, ce qui correspond bien à sa signification en breton, « gâteau ». C'est le même mot qui a donné les formes « gochtial », « gotchial », « goatchial », « gostial », « cochetial » pour le type de pain-brioche de la presqu'île de Rhuys.

étymologie : Ar gw/wastell :

(En cornique : gwastel) de l’ancien français : wastel (1198)

 

Des expressions que vous avez entendues ?

Des expressions que vous utilisez ?

Dites-nous !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Bonjour marylise ,
je peux t'expedier par mail un ouvrage de plusieurs pages intitulé anthologie du parler belleilois qui regroupe nombreuses expressions locales littorales et vocabulaire objets et autres .
Répondre
M
Merci Claude. C'est toujours intéressant de comparer; Je t'envoie mon adresse par messenger. Blezad mat
A
Bonjour,
J'ai trouvé , sur une carte postale datée de 1908, ctte expression, adressée à un futur notaire, Chaline, chez sa mère à Port-Louis: il est traité de "Bec de gaz" par son correspondant.
La connaissez vous?
Répondre
M
Rien à voir avec le breton, bien sûr mais (c'est une suggestion !) il faut peut-être rapprocher de l'expression française "tomber sur un bec de gaz" qui signifie :
tomber sur un bec de gaz
tomber sur une difficulté ; tomber sur un obstacle imprévu ; tomber sur une fin de non-recevoir ; avoir un pépin;