l'Independance Day fêté à Lorient en 1918

Publié le par Marylis Costevec

La fête

de l’indépendance américaine

à Lorient en 1918.

---------------

 Le 5 juillet 1918, à Lorient, comme dans toute la France, on a célébré la fête de l’Indépendance américaine.

Dans sa rubrique intitulée « Propos d’un Lorientais », Leo Le Bourgo raconte :

« Au sommet de la Tour de la découverte, les pavillons étoilés et tricolores flottaient côte à côte dans le bassin et en rade les bateaux avaient hissé leurs grands pavois, au milieu des navires de tout tonnage … Les patrouilleurs américains étaient là, nombreux , solides, peints en gris … », spectacle dont ont pu bénéficier nos ancêtres minahouets. Quelques-uns ont peut-être traversé la rade pour participer à la fête en l'honneur des alliés qui, on en était sûrs, allaient mettre fin au conflit.

Des festivités organisées à cette occasion, notre chroniqueur retient surtout le concert donné par les alliés venus d’outre Atlantique sur la place Alsace Lorraine et qui s’est terminé par les deux hymnes nationaux : « La bannière étoilée » et « la Marseillaise ».

Un autre article du Nouvelliste paru le 6 juillet 1918 raconte plus en détails les différentes phases de la commémoration et l’ambiance dans la ville :

Des drapeaux américains associés au drapeau français, il y en avait partout, sur le clocher de l’église, à la préfecture maritime, à la mairie, au lycée … et sur toutes les maisons :

" Les stocks trop faibles de pavillons aux couleurs du nouveau monde, qui se trouvaient dans nos différents magasins avaient été rapidement épuisés, et cela dès la veille, de telle sorte que les personnes qui ne purent assez à temps s’y prendre pour en confectionner elles-mêmes, durent se rabattre sur les autres étendards alliés mais le cœur  y était et c’est l’essentiel."

Une cérémonie officielle eut lieu le matin au café continental, siège du Club de la Jeunesse Chrétienne d’Amérique (YMCA) :

« Officiers, soldats et marins avaient été réunis pour fêter en commun le glorieux anniversaire."

Le préfet maritime avait été invité à la cérémonie que le journaliste qualifie de « très simple et très impressionnante » :

"Ce fut d’abord une « élévation », sorte de discours à la fois patriotique et religieux que prononça dans le silence le plus complet le directeur de l’YMCA : puis « l’Hymne of the Republic», chanté par tous les Américains présents et suivi de la lecture de la « Déclaration de l’Indépendance »(…)

  Après un court intermède musical de violon et de piano, le commandant américain, s’adressant aux marins et aux soldats de l’Union qui l’entouraient, leur rappela le sens de la fête de l’Indépendance Day.  Il donna ensuite quelques détails sur la marche des préparatifs militaires aux Etats Unis, l’accélération de départs de soldats et de marins pour la France, la tenue de l’armée américaine sur le front de bataille (…)

(…)

… M. l’Amiral Aubry, parlant tour à tour en français et en anglais prononça une chaleureuse allocution, aux troupes américaines, faisant l’éloge de leur vaillante attitude tant dans les événements actuels que dans ceux du passé, et loua particulièrement leurs qualités d’honnêteté , de bonté, d’énergie, qui les mèneront avant longtemps désormais à la victoire commune.

(…) L’orchestre de la 153e brigade U.S. venu (...) de Meucon le matin même exécuta avec autant d’âme que de talent le « Star Spanglet Banner » puis la « Marseillaise » que toute l’assemblée frémissante, électrisée et debout reprit en chœur. » 

Nous vous invitons maintenant à écouter une version de Star Spanglet Banner en  français :

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article