Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Remarquable, le monument aux morts de Locmiquélic ?

Publié le par Marylis Costevec

L'édification du monument aux morts de Locmiquélic : toute une histoire que les archives nous ont permis de reconstituer ...

---------------------------

Un monument aux morts remarquable !

---------------------------

Le monument aux morts de Locmiquélic.

Vous connaissez peut-être le cimetière de Locmiquélic mais vous ne vous êtes sans doute jamais étonné de la présence d'une croix latine particulièrement imposante sur le monument aux morts. Pourtant, si vous observez ceux des communes environnantes et d'ailleurs, vous vous apercevrez que ce signe est le plus souvent absent ou particulièrement discret.

Ce n'est d'ailleurs pas sans mal que Jean-Louis Danic, président de la commission chargée de faire édifier la stèle obtint l'autorisation d'y placer cet emblème catholique. La loi du 9 décembre 1905* réglementait son utilisation et  le préfet  veillait à son application !

Depuis l'ordonnance du 10 juillet 1816, les monuments commémoratifs doivent être approuvés par un décret du chef de l'exécutif.  C'est la préfecture qui étudie les dossiers avant de les transmettre au ministère pour approbation et le projet de la toute nouvelle commune de Locmiquélic* ne manqua pas de faire réagir les services départementaux.

Dans une lettre datée du 12 juillet 1920, le préfet rappelle la loi et propose que l'on remplace la croix latine par la croix de guerre.

Le 22 juillet, Jean-Louis Danic répond en précisant qu'à la demande de la population, le monument sera placé dans le cimetière et non sur une place publique. Il précise qu'à Locmiquélic, tous les morts sans exceptions sont de religion catholique. Il ajoute que le travail est déjà commencé et que la modification entraînerait de nouvelles dépenses.

Il ne manque pas de souligner que "Le Nouvelliste du Morbihan" a publié une réponse du ministre de l'Instruction Publique au député disant qu' " En ce qui concerne les monuments commémoratifs élevés à la mémoire des soldats morts pour la Patrie et placés dans les cimetières qui sont assimilables à des monuments funéraires, liberté entière doit être laissée aux municipalités pour l'ornementation et les attributs dont elles voudront bien les revêtir". (Vous remarquerez que Monsieur le ministre se garde bien de parler de signes religieux !).

Le monument surmonté de croix latine et également orné de la croix de guerre est inauguré le 24 octobre 1920. S'il est placé dans le cimetière, c'est aussi pour que les familles, à défaut de tombes, disposent d'un lieu où se recueillir. La stèle est "à la place d'honneur au milieu de leurs chers morts parce que c'est l'endroit qui impose le plus de respect, le recueillement et la prière." (extrait du discours de Jean-Louis Danic écrit pour l'inauguration).

L'intention était bien d'édifier un monument funéraire collectif pour rappeler le sacrifice des morts disparus ou enterrés loin de leur terre natale plutôt que pour glorifier la Patrie.

Si Le monument de Locmiquélic est remarquable, il n'est pas unique. Annette Becker qui a étudié la question écrit que " « Dans l’Ouest très catholique, en Alsace, en Lorraine, plus de monuments ont été érigés dans les cimetières ou enclos paroissiaux que dans le reste de la France, pour que leurs populations puissent christianiser à loisir leur monument » (. Becker, Annette. La guerre et la foi. De la mort à la mémoire 1914-1930. Paris : Armand Colin, 1994, p. 118.).

 

* La commune de Locmiquélic est  officiellement créée le 22 octobre 1919
 

*    Pour Info :

loi du 9 décembre 1905

Article 28

Il est interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions.

Pour tout savoir sur l'édification du monument, son financement, les noms qui y figurent, son inauguration, procurez-vous l'édition spéciale N°2 de C'était hier ... :

Du service de la Nation au service de la Commune,

Jean-Louis Danic (1859-1936), 1er maire de Locmiquélic

 

 

Partager cet article

Repost 0

La marmite norvégienne

Publié le par Marylis Costevec

La marmite norvégienne

dessin de Wilhelm Busch (1832-1908)

Vous trouvez vos factures de gaz et d électricité trop élevées ? C’est peut-être le moment de tester la marmite norvégienne. Ce mode de cuisson très ancien revient régulièrement à la mode quand il est nécessaire d’économiser le combustible. Vous trouverez aujourd’hui sur la toile des recettes à expérimenter.

Nous imaginons cependant que vous aurez quelques scrupules à enfouir votre cocotte sous la couette qui garde encore la chaleur de vos corps après votre lever. C’était pourtant ainsi que l’on procédait, paraît-il, dans les temps très anciens.

Cette méthode ultime n’était cependant pas proposée par le Nouvelliste du Morbihan en 1917 dans les articles qui présentaient la technique*. Il était plutôt suggéré de mettre la marmite dans une caisse isolée après en avoir porté le contenu à ébullition. On pouvait la fabriquer soi-même « très simplement et à peu de frais». Le comité de la guerre se chargeait aussi d’en procurer et le produit de la vente était affecté aux œuvres militaires.

 

Réunions de démonstration à l’école !

Comme nous vous l’avons raconté dans un précédent article*, l’hiver 1916-1917 fut particulièrement rude. La pénurie de vivres, de bois et de charbon posait alors problème aux ménagères de Lorient et des environs comme partout en France.

La directrice de l’école primaire supérieure de jeunes filles de Lorient proposa alors des démonstrations de l’utilisation de la marmite suivies de la dégustation du bouillon du pot-au-feu ainsi préparé. La première séance, annoncée dans le journal eut lieu le 28 janvier 1917, et pas moins de 300 personnes affluèrent à l’école ce jour-là. C’est dire si la perspective de réduire la consommation de combustible de moitié voire des 3/4 intéressait la population !

La directrice de L’école qui avait testé le procédé proposait également une brochure pour en expliquer le fonctionnement.

du vécu :

Une lectrice se souvient que sa mère utilisait le procédé pendant la seconde guerre mondiale dans une caisse à double paroi confectionnée par son père :

" C'est ainsi que ma mère faisait cuire surtout la soupe et des pot-au-feu lorsqu'il y avait de la viande elle agissait comme c'est décrit dans l'article mais il faut dire que mes parents avaient connu la guerre de 14/18 tous les deux étant nés en 1901 et 1903 ".

Vous êtes écolo ? Vous aimez faire des expériences ?

Vous avez une vieille glacière à recycler ?

Cliquez sur les liens ci-dessous et ... bon appétit !

 

*Sources : Le Nouvelliste du Morbihan : 23/02/1917, 15/02/1917, 18/02/1917, 18/02/1917

Partager cet article

Repost 0

La marchande de poisson et la belle dame à l'ombrelle sur le pont tournant....

Publié le par Marylis Costevec

----------------------------

Classes sociales et bilinguisme

à Lorient en 1917

-------------------------------

Dans le Nouvelliste du Morbihan du 18 octobre 1917, un chroniqueur raconte les problèmes posés par l'étroitesse des trottoirs du pont tournant où se rencontrent les bourgeoises lorientaises et les marchandes de poissons qui viennent de la criée alors située quai de Rohan à Lorient ( Le port de pêche ne sera construit qu'en 1927).

 

Le pont tournant à Lorient au début du XXème siècle. (carte postale ND PHOT. collection privée. DR)

 

Nous avons transcrit l'article, révélateur du fossé qui séparait les gens du peuple et ceux plus fortunés.

Ce texte nous apprend aussi qu'à l'époque, les personnes qui ne comprenaient pas le français n'étaient pas rares.

Lisez plutôt :

"Prenez la droite !

Malgré les deux tablettes placées aux deux bouts du pont tournant et conseillant aux passants de prendre leur droite, bon nombre de personnes n’y prennent garde. Aussi voyons-nous journellement se produire des scènes ridicules sur les trottoirs du pont : c’est, par exemple, une marchande de poisson qui, le panier sur la tête, se rencontre au milieu de l’insuffisante passerelle avec une belle dame maniant l’ombrelle. Situation difficile pour les deux personnes, surtout si le tramway occupe à ce moment la chaussée et qu’on n’y peut descendre et si la foule pousse des deux côtés.

Prenez donc tous votre droite quand vous mettez le pied sur cette passerelle.

Pourquoi d’ailleurs les inscriptions du pont ne sont-elles pas bilingue et ne portent-elles pas :

  • Prenez votre droite !
  • Kemeret ar tu deheu
  • En Angleterre et en Belgique, pays bilingues, il en serait ainsi."

 

Si le chroniqueur lit et écrit indifféremment en Français et en Breton, il nous semble peu vraisemblable qu'en 1917, soit quelques 35 ans après les grandes lois scolaires, une personne ne comprenant pas un traître mot de français ait appris à lire et dans ce cas, il est fort probable que la double signalétique lui soit inutile !

C'eut été, de plus, une reconnaissance de la langue maternelle en Basse-Bretagne, langue que l'école n'enseignait pas et avait plutôt pour mission de faire disparaître ...

 

Partager cet article

Repost 0

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

Publié le par Marylis Costevec

Un défilé haut en couleurs

à la fête des Langoustines 2017

à Locmiquélic.

 

Nous vous proposerons le reportage du défilé en plusieurs épisodes en commençant par le groupe BEL DE MAI de Larmor Plage, suivi de Grease, la Rosalie déguisée en voiture américaine 1960 suivie par le cercle celtique de Concarneau et le drakkar du Klub Douar Santel. Viennent ensuite  la fanfare des Guelloh-Guel devant le char des Majestés, reines d'une belle édition de la fête ... afin qu'au final vous puissiez voir le défilé dans le bon ordre ...

Bientôt de nouveaux chars et de nouveaux groupes ...

à suivre ...donc

LANGOUSTINES2017LANGOUSTINES

 

BEL DE MAI

et sa boutique ambulante

"Aux 100 000 jupons"

(du nom d'un ancien magasin lorientais)

musique traditionnelle,

costumes variés

bonne humeur ...

Un défilé de mode original !

une belle animation !

Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)
Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)

Le groupe Bel de Mai à la fête des Langoustines (Locmiquélic 2017)

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Grease, la rosalie

Une voiture ... à pédales qui nous emmène quelques décennies en arrière !

Elle nous parle de  "Grease", film de 1978, qui raconte la vie en Amérique à la fin des années 50 : bandes de filles, de garçons et rivalités : pink ladies, T-birds et courses de voitures ...

Joli clin d'oeil !

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

OOOOOOOOOOOOOOOOO

Le cercle celtique de Concarneau

Une belle délégation concarnoise. Ils nous ont fait découvrir des costumes variés costumes variés. Belles chorégraphies également.

Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé
Locmiquélic - fête des langoustines 2017 - le défilé

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIii

Un raid viking ?

 

 

Les jeunes du  Klub Douar Santel  ont bien animé le défilé avec leur drakkar et leur groupe de guerriers et guerrières vikings

Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !
Féroces, les vikings du Klub Douar Santel  et quelle énergie !

Féroces, les vikings du Klub Douar Santel et quelle énergie !

 

LANGOUSTINES2017LANGOUSTINES

La fanfare des Guelloh Guel.

Les Guelloh-guel, les habitués de la fête des Langoustines.

Nos voisins de Riantec sont les grands habitués de la Fête des Langoustines. Pas besoin de drapeau ! Ici, tout le monde connaît leur tee-shirt vert !

La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.
La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.

La fanfare des Guelloh-Guel précède le char des Majestés.

Cette année, c'est à Venise que les Majestés ont choisi de nous emmener :

Ambiance carnaval, masques, gondoles et gondoliers ...

et le sourire de Coline, Ilona et Inès pour clore le défilé en beauté !

 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !
 Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés  !

Carnaval et gondoliers ... décor vénitien pour les Majestés !

LANGOUSTINES2017LANGOUSTINES

 

Les services techniques ferment la marche !

Applaudissez, s'il vous plaît : ils ont bien travaillé !

 

Les servises techniques ferment la marche (fête des Langoustines 2017 à Locmiquélic).

 

Partager cet article

Repost 0

Le mariage d'amour de Philomène

Publié le par Marylis Costevec

Couronne de mariée

Philoména Georgeault - Jouan

Institutrice et poète

A Locmiquélic, rares sont sans doute les personnes qui se souviennent de Philomène Jouan (1861-1937).

Elle apprit pourtant à lire, écrire et compter à nos aïeules pendant environ 40 années. Ses poèmes révèlent une femme sensible et très cultivée. Elle épousa J.M. Alexandre Georgeault le mercredi 26 octobre 1881 à Riantec. Un mariage d’amour dont elle nous parle dans ces strophes qui nous dévoilent les émotions d’une toute jeune mariée de l’époque :

Poème édité en 1890 ( GEORGEAULT-JOUAN, Philoména, Rêves, sourires, larmes, Lorient, Ed. Jules Boyer, 1890)

Poème édité en 1890 ( GEORGEAULT-JOUAN, Philoména, Rêves, sourires, larmes, Lorient, Ed. Jules Boyer, 1890)

Fleur bleue, Philomène ?

Publié dans Personnages

Partager cet article

Repost 0

A propos de la crise catalane. Les leçons de l'histoire ...

Publié le par Marylis Costevec

L'Espagne connaît aujourd'hui  une crise majeure qui prend racine dans l'histoire de la Catalogne.

C'est l'occasion pour les passionnés d'histoire de relire la presse locale et nationale française.

En juillet 1909, il y eut à Barcelone de violentes émeutes provoquée par l'appel des réservistes pour participer à la guerre coloniale  au Maroc. La répression fut terrible et le bilan des affrontements particulièrement lourd (500 blessés et près de 100 morts).

Dans le Nouvelliste du Morbihan consultable sur le site des archives départementales, on trouve de nombreux articles expliquant et commentant l'événement, signe d'un intérêt du peuple breton pour ce qui se passait de l'autre côté des Pyrénées.

Dèsb le 27 juillet, le Nouvelliste, journal conservateur écrit : " Une violente manifestation a eu lieu à Barcelone qui est un centre d'agitations de toutes sortes, républicaines, anarchistes, catalanes. La foule a crié "A bas la guerre !".  Des coups de révolver ont été tirés. Il y eut quelques blessés. Les patrouilles ont reçu l'ordre de disperser par la force tous les groupes qui se formeraient".

La BNF publie aujourd'hui une revue de presse de l'époque au sujet de "LA SEMAINE TRAGIQUE " du 26 juillet au 2 août 1909. A voir en cliquant sur lien ci-dessous :

Partager cet article

Repost 0

Locmiquélic - La première pierre de la nouvelle école a été posée ...

Publié le par Marylis Costevec

C'est le 2 octobre 2017 qu'a été posée la première pierre de la nouvelle école publique de Locmiquélic.

Elle remplacera les bâtiments de la fin du XIXème siècle qui ont été rasés pendant l'été.

Les élèves avaient préparé des dessins et des petits objets qui ont été placés dans un tube en PVC et dans un petit "coffre" en bois.

Le tube a été scellé dans l'un des parpaing par les élus, le directeur de l'école et un enfant.

Madame Le Magueresse, maire de Locmiquélic  s'est ensuite adressée aux  élèves pour leur dire qu'ils vivaient là un moment fort de l'histoire de la commune, un moment important  pour eux et tous ceux qui étudieront là après eux.

3 diaporamas à visionner en cliquant sur les images ...

Collecte des dessins et objets qui seront intégrés aux murs de l'école.
Collecte des dessins et objets qui seront intégrés aux murs de l'école.
Collecte des dessins et objets qui seront intégrés aux murs de l'école.
Collecte des dessins et objets qui seront intégrés aux murs de l'école.
Collecte des dessins et objets qui seront intégrés aux murs de l'école.
Collecte des dessins et objets qui seront intégrés aux murs de l'école.

Collecte des dessins et objets qui seront intégrés aux murs de l'école.

Le tube - souvenir est scellé dans la première pierre ...
Le tube - souvenir est scellé dans la première pierre ...
Le tube - souvenir est scellé dans la première pierre ...
Le tube - souvenir est scellé dans la première pierre ...
Le tube - souvenir est scellé dans la première pierre ...

Le tube - souvenir est scellé dans la première pierre ...

Mme le Magueresse, maire de Locmiquélic, s'adresse aux élèves.
Mme le Magueresse, maire de Locmiquélic, s'adresse aux élèves.

Mme le Magueresse, maire de Locmiquélic, s'adresse aux élèves.

Partager cet article

Repost 0

les Minahouets au pardon de Saint Efflam

Publié le par Marylis Costevec

Aujourd'hui :

Images du pardon du 8 octobre 2017

HHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

Statue de Saint-Efflam

Bien que la fête de leur saint patron, Saint Michel, fasse l'objet d'une célébration spécifique, il n'existe pas sur la paroisse de Locmiquélic un pardon tel qu'on le définit habituellement, c'est-à-dire un office suivi d'une procession vers un lieu précis (une fontaine en général) célébré à une date immuable.

Il est vrai que les fidèles avaient leurs habitudes à Riantec, la paroisse-mère puisque celle de Locmiquélic ne date que de 1907. Il y avait déjà là deux pardons très suivis, celui de Sainte Radegonde et celui de Saint Jean ...

Quand on interroge les anciens, ils évoquent aussi immanquablement le pardon de la Victoire à Lorient, de Notre Dame de Joie à Hennebont, celui de saint Efflam à Kervignac ... et bien sûr, le grand pardon de Sainte Anne d'Auray !

Le pardon du 8 octobre 2017

OOOOOOOOOOOOOOOOO

Le programme est bien rodé ! Celui de 2017

fut semblable à celui de 2016.

La formule plaît ! Pourquoi changer ?

 

Feu de joie à Saint Efflam (Kervignac)

En 2017, le pardon de Saint Efflam a été célébré le 8 octobre, le deuxième dimanche du mois (comme chaque année), dans la chapelle du village, un édifice important construit récemment (vers 1895 semble-t-il) en lieu et place d'une ancienne chapelle dont nous ne savons presque rien.

Le comité de sauvegarde de la chapelle a organisé des randonnées pédestres (départ 8 h), une balade à moto (départ 14 h) ainsi qu'un repas sous chapiteau suivi d'animations, La chorale de la Petite Mer ( En 2016, c'étaient Les mat'lots du vent et leurs chants de marins) et le cercle Dam de Zansal de Merlevenez).

Il y a eu, bien sûr, une messe solennelle à 10 h 30 suivie de la procession à la fontaine et même un feu de joie :  on a entendu les pétards que le maître du feu avait préparés. Il a pris la succession de son père et officie, dit-il, depuis 11 ans.

Y avait-il des Minahouets parmi les pèlerins ? Rien n'est moins sûr !

Le pardon d'autrefois

Le départ de la procession à Saint Efflam (Kervignac)

Autrefois, c'est après les vêpres qu'on portait le Saint à la fontaine. On n'oubliait pas d'y jeter un sou pour être sûr de trouver chaussure à son pied dans l'année.

Comme la plupart des habitants de Locmiquélic, Madame le Leuch, née en 1906, se rendait au pardon à pied, en sabots de bois. Ses filles portaient des "babis" blancs, sorte de chaussures avec un bouton sur le côté que l'on blanchissait avec des crayons bleus. On partait le matin avec le casse-croûte.

Après les dévotions, on profitait de la fête foraine à condition d'avoir un peu d'argent : casse-gueules, chenille, bateaux-balançoires, un carrousel de chevaux de bois. Certains manèges étaient actionnés à la main par les forains. Il y avait aussi des loteries, des tirs à la carabine, des bohémiennes qui disaient "la bonne aventure".

Les bénévoles rencontrés sur le terrain ont aussi évoqué les cirques dont on leur aurait parlé et leurs premières expériences sur les auto-tamponneuses.

Cette fête foraine aurait été supprimée dans les années 80. Le comité de chapelle s'est ensuite adapté aux attentes des contemporains et les animations d'aujourd'hui servent aussi à récolter de l'argent pour entretenir et restaurer l'édifice.

C'est avec satisfaction que les bénévoles notent un regain d'intérêt pour le pardon.

Ci-dessous diaporama du pardon en 2017 :

(Laisser se dérouler ou faire défiler à votre rythme en cliquant sur l'image.)

Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)
Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)
Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)
Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)
Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)
Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)
Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)

Pardon de Saint Efflam à Kervignac (8 octobre 2017)

T

Publié dans vie locale

Partager cet article

Repost 0

La mort de Zola dans la presse locale et nationale.

Publié le par Marylis Costevec

Emile Zola Atelier Nadar, BNF

000000000000000000000000000

Le 29 septembre 1902, Emile Zola meurt asphyxié à son domicile parisien. Le lendemain, l'événement fait la une de toute la presse.

Nous avons cherché à savoir ce qui en était dit dans la presse locale.

Le Nouvelliste du Morbihan paru le 2 octobre 1902 fait un récit détaillé de l'accident et publie une biographie sommaire de l'écrivain. Nous les avons retranscrits ci-dessous :

" La mort d’Emile Zola

Le célèbre romancier Emile Zola, l’auteur de la Terre, de l’Assommoir, de Nana, et aussi de Rêve, d’Une page d’amour, de Rome, de Lourdes, de Paris, de nombre d’autres œuvres remarquables et de la fameuse lettre J’accuse «écrite au Président de la République lors de l’affaire Dreyfus, vient de mourir à Paris dans des circonstances assez mystérieuses.

Dimanche midi, M. et Mme Zola rentraient à Paris, revenant de leur campagne de Médau. Leur appartement de Paris, situé rue de Bruxelles, avait besoin cependant encore de quelques réparations que des ouvriers devaient continuer et achever ces jours-ci. Hier matin, les ouvriers arrivaient donc de bonne heure à l’hôtel et commencèrent leur travail par enlever les tableaux et les cadres en attendant que Mme Zola fut levée pour leur donner des indications. Or à neuf heures, au grand étonnement de des quatre domestiques et des ouvriers, ni M. ni Mme Zola n’étaient encore descendus de leur chambre à coucher située au premier étage. Inquiet, un valet de chambre alla frapper à la porte. Les aboiements plaintifs de deux petits chiens furent seuls à lui répondre. On força la serrure et un triste spectacle s’offrit aux regards. M. Zola, vêtu simplement d’une chemise de nuit, était étendu inanimé sur le plancher e ; sa femme restée sur le lit était sans connaissance.

Les domestiques et les ouvriers ouvrirent en hâte les fenêtres et firent appeler des médecins. Ceux-ci ne purent constater la mort du romancier. Quant à Mme Zola elle put être ranimée par des inhalations d’oxygène. Elle a été transportée hier soir à Neuilly dans une maison de santé où elle recevra les soins nécessaires.

Les causes de l’accident ne sont pas encore nettement déterminées. On l’attribue généralement au mauvais état de la cheminée de la chambre à coucher ; malgré la défense de Mme Zola, un domestique y aurait fait du feu de charbon de terre et d’agglomérés dans la journée de dimanche, or, il est possible que le tuyau de cette cheminée était bouché par des gravats et que l’oxyde de carbone se soir répandu dans la chambre au lieu de s’échapper par le tuyau. On ne trouve pas, en tout cas, d’explications plus plausibles pour cette mort.

Mme Zola d’ailleurs a déclaré qu’au cours de la nuit, prise d’un violent mal de tête, elle a demandé à son mari d’ouvrir la fenêtre. A peine levé, M. Zola tomba en même temps que sa femme perdait connaissance.

-------------------------------------------------

Emile Zola, né à Paris en 1840, était donc âgé de 62 ans ; son enfance se passa à Aix en Provence et il ne revint qu’à l’âge de 18 ans à Paris où il acheva ses études. Peu de temps après, il commença sa carrière littéraire par les Contes à Ninon et divers articles de presse. Sa célébrité commença avec ses premières œuvres de la série des Rougon-Macquart qui obtinrent un tirage très élevé. Les succès de ses dernières œuvres ont été moins retentissants et son roman Vérité qui se publie actuellement n’a pas su attirer comme certains de ses ouvrages précédents, l’attention générale du monde des lettres et du public.

Le Nouvelliste du Morbihan, 2 octobre 1902.

 

 

Monument à Emile Zola (photo de presse 1924 ; agence Meurisse) BNF Gallica

 

En page 2 de ce même numéro, un second article fait état des réactions du monde politique, littéraire et de la presse nationale.

La BNF a récemment collecté et commenté ces articles. Nous vous invitons à en prendre connaissance en cliquant sur le lien suivant :

Partager cet article

Repost 0

Il voulait voir Vénus ! Le voyage aux Indes du sieur Le Gentil de la Galaisière

Publié le par Marylis Costevec

vue de Pondichéry dans les Indes Orientales (source : gallica)

 

6666666666666666666666666666666666

De Lorient à Pondichéry en 1760 ...

Aux XVIIème et XVIIIème siècle, à Locmiquélic, Kerderff et Nézenel[2] on était déjà aux premières loges pour admirer les navires  qui quittaient Lorient ou y revenaient avec leur chargement de marchandises. On les regardait partir le cœur serré car il emportait un père, un frère, un fils, plusieurs proches parfois. On guettait aussi leur retour avec une impatience mêlée d’inquiétude : tous ne revenaient pas.

Entre le 24 décembre et le 23 mars 1762, ce sont 8 vaisseaux qui ont quitté la rade en direction de l'Océan Indien. Parmi eux le BERRYER, un bâtiment de 900 tonneaux équipé de 24 canons : à bord, les 160 hommes d’équipage, 46 soldats, 3 passagers officiels et 3 passagers clandestins.

Le BERRYER avait déjà effectué un premier voyage. Il avait quitté Lorient le10 mars 1760 avec un savant à son bord : Guillaume Le Gentil de la Galaisière, un astronome qui voulait assister au passage de Vénus entre le soleil et la Terre depuis Pondichéry. Le gentilhomme n'est revenu qu'en 1771 !

Pour tout savoir sur ce voyage riche en aventures, mésaventures mais surtout recherches à caractère scientifiques (astronomie, cartographie, navigation) propres à cette époque, cliquez sur le lien ci-dessous :

 

[1] Voir l’article

[2] Les trois villages dépendaient alors de la paroisse de Riantec.

 

source : Jean Yves LE LAN, Les départs des navires de la Compagnie des Indes de Lorient pour l’Océan Indien de 1760 à 1764 in www.histoire-genealogie.com.

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>