L'arrivée de LORIENT à Lorient en images...

Publié le par Marylis Costevec

Et bien voilà, il y a un cargo qui s'appelle LORIENT. Enfin, ce bateau construit en 2009 ne  porte ce nom que depuis qu'il navigue sous le pavillon des Iles Marshall. Avant, sous pavillon japonais (jusqu'en 2017) il s'appelait EPSON TRADER.

C'est la première fois qu'il accoste à Lorient. Vous pensez qu'on l'attendait de pied ferme !

Vers midi 30, nous avons vu les deux remorqueurs du port qui patientaient à l'entrée de la rade :

Un peu avant treize heures, nous avons aperçu sa silhouette dans les coureaux (Le temps était voilé, dommage !) Il arrivait par l'Ouest et pendant un temps qui nous a paru long, il a disparu derrière la citadelle. Sur l'image ci-dessous, vous l'apercevez à droite du courrier de Groix :

 

Enfin, il a pointé son nez et sa masse imposante le long de la citadelle et s'est dirigé vers les remorqueurs qui allaient le prendre en charge :

 L'un s'est amarré à l'avant et l'autre à l'arrière, et ils ont bientôt disparu derrière l'île Saint-Michel :

Et puis, nous l'avons vu réapparaître et passer devant la glacière... :

... devant le quai des pétroliers :

Toujours retenu par les remorqueurs, il s'apprête à accoster :

Mission accomplie, les 225 mètres du bateau sont bien rangés le long du quai :

Les passagers pour Groix peuvent le voir de près :

 

Les dockers vont pouvoir s'atteler au déchargement des 51 800 tonnes de soja qu'il a dans le ventre, des tourteaux de soja chargés à San Lorenzo (Argentine) d'où il est parti le 12 février (24 jours de voyage avec une escale à Las Palmas (Canaries).

Il fera partie du paysage pour les habitants de Locmiquélic et leurs visiteurs pendant plusieurs jours ! Sa masse est visible depuis Sainte-Catherine jusqu'à Pen Mané :

Il a largué les amarres le 17 mars 2021 vers 14 heures. Cap sur Rouen !

Publié dans vie locale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article