bateaux

Publié le 28 Novembre 2022

 

Au mois d'août 1975, Guy Mahé était sur La Méduse, un palangrier  du port de Pen Mané (Locmiquélic) avec sa caméra super 8.

Son frère Hervé y faisait sa première marée sous la houlette du patron Roger Danigo et de son matelot Henri Pédron, des pêcheurs qui avaient pas mal d'années de métier.

 

 

    Le dimanche 27 novembre,

Guy Mahé a présenté son film à la salle Artimon.

 

Le Comité d'Histoire a eu le plaisir d'y accueillir une cinquantaine de spectateurs : des anciens pêcheurs, des enfants de matelots ayant navigué sur ce bateau ou sur d'autres bateaux de Locmiquélic, des personnes curieuses de découvrir les techniques de pêche telles qu'elles se pratiquaient autrefois.

Le temps d'une marée, on est allé de Pen Mané à Belle-Isle sous un soleil radieux, on a découvert ou retrouvé le temps du bouëttage, du filage et du virage des bahots etc... mais aussi la corvée de pluches et le service de la cotriade !

 

En introduction, Rémy Ropert a résumé l'histoire de la pêche en rade et rappelé quelques souvenirs des bateaux qui mouillaient dans le port de Sainte Catherine après la seconde guerre mondiale.

 

Marylis Costevec a mis en évidence la spécificité du port de Pen Mané et son déclin pendant la même période.

 

Avant la projection, les visiteurs se sont intéressés aux vieilles photos de bateaux de pêche.

Nous n'avons pas vraiment été surpris par la présence des hommes venus en nombre !

 

La projection a été suivie d'un bel échange à propos du film mais aussi de la vie du port de pêche au temps où il fonctionnait à plein. Les questions et les témoignages ont été nombreux et très intéressants à la satisfaction des intervenants.

L'objectif de cette "causerie" était bien sûr de rendre hommage aux marins minahouets en général et à ceux qui ont navigué sur LA MEDUSE en particulier mais aussi de susciter des réflexions et collecter des informations qui permettent de faire avancer la connaissance de l'histoire de Locmiquélic.

 

Un grand merci à Guy Mahé,  à Régine Ropert,
à Alain Lanoé pour ses photos du port de pêche, 
à Gaëlle Le Drogo pour son aide technique...
...et à tous les spectateurs.

r

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux

Repost0

Publié le 4 Novembre 2022

Lady Divina a déchargé des tourteaux de tournesol en provenance d'UKRAINE
Lady Divina à Kergroise le 4 novembre 2022 en soirée.

LADY DIVINA (140 m., pavillon des Barbades) est à quai depuis le 31 octobre 2022. Il a déchargé 12313 tonnes de tourteaux de tournesol venus du port de Yuzhny près d'Odessa en Ukraine qu'il a quitté le 1er octobre.

Compte tenu de la situation dans ce secteur en guerre, le voyage a mérité toute notre attention : le bateau est arrivé à Istanbul et s'y est ancré le 5 octobre. Il n'est reparti que le 19 octobre. Il a rallié Malte le 23 octobre au matin pour en repartir dans la soirée. Il a pris la direction de Lorient où il est arrivé le 31 octobre.

Son départ était prévu le 3 novembre. Il est parti le 5 en début d'après-midi. Cap sur Bilbao.

 

 

SOFIYA (143 m, pavillon des VANUATU), un autre bateau en provenance de la Mer Noire s'est amarré devant LADY DIVINA le 2 novembre.

Il apporte 9741 tonnes de tourteaux de tournesol chargés à Varna en Bulgarie qu'il a quitté le 17 octobre. Le passage du Bosphore a été plus aisé puisqu'il n'a passé que 3 H 24 minutes à l'ancre à Istanbul où il est arrivé le 19 octobre. Il a fait étape à Malte le 24 octobre avant de rallier Lorient où il est arrivé le 2 novembre.

Son départ est prévu le 7 novembre

Au port pétrolier, la silhouette de SANDVIKEN, bien connue des Minahouets qui livre 5307 tonnes de carburant chargé à Donges.

Les pétroliers ne restent pas longtemps à quai !

HANJIN PIONEER, arrivé le 23 octobre est toujours à quai avec ses pales d'éoliennes attendues en Allemagne. cf https://www.locmiquelic-histoire.fr/2022/10/des-nouvelles-de-kergroise-26-octobre.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #bateaux, #commerce

Repost0

Publié le 26 Octobre 2022

Vous êtes nombreux à nous les réclamer.

Alors quand cela sortira un peu de la routine comme aujourd'hui, nous essaierons de vous envoyer quelques infos et les photos bien sûr !

  KNUT OLDENDORFF 

un cargo de 229 mètres (pavillon portugais). On n'en voit pas de plus  longs en rade où ils ne passent pas inaperçus ! Habituellement, ils apportent des tourteaux de soja.

KNUT OLDENDORFF à Lorient le 26 octobre 2022

Celui-ci nous livre du tournesol argentin (10 000 t) : un effet de la guerre en Ukraine puisque c'était de ce pays qu'il était habituellement importé. Depuis mars, on en a aussi reçu des pays baltes et de Roumanie.

KNUT OLDENDORFF est parti de Quequén, près de Buenos Aires  le 22 septembre. Il a fait escale à Las Palmas et au Maroc (Jorf Lasfar)

Arrivé à Lorient le samedi 22 octobre, il a largué les amarres ce mercredi 26 vers 18 h. et se dirige vers le Danemark (Skagen)

HANJIN PIONEER (146 m) en escale technique.

C'est un cargo coréen, transporteur de charges lourdes. Parti de Singapour, il a fait escale à Malte après avoir emprunté le canal de Suez. Il faisait route vers Cuxhaven (Allemagne) et n'avait pas prévu de s'arrêter à Lorient.

Contraint de demander assistance à cause d'une avarie de gouvernail, il a été pris en charge au sud de Groix et remorqué à Kergroise par l'ABEILLE BOURBON. De Pen Mané, on a une vue magnifique sur son chargement mystérieux.

(en fait, ce sont des pales d'éoliennes : https://actu.fr/bretagne/lorient_56121/bretagne-sud-un-cargo-coreen-transportant-des-pales-deoliennes-remorque-par-labeille-bourbon_54718087.html.)

HENJI PIONEER à Lorient : 26 oct à marée basse
Henji Pioneer à Lorient : 26 oct à marée haute

Il est à quai depuis dimanche 23 octobre au matin.

Henji Pioneer, doublé par Fort Boyard

 

   KAREN C  

106 m. , pavillon du Royaume Uni

Karen C à Lorient le 26 octobre 2022

Il s'est amarré le dimanche 23 octobre au petit matin Il a déchargé 6000 tonnes de ciment en provenance de Carboneras (Espagne). Il est reparti le 26 octobre vers 13 h. Cap sur Nantes.

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux

Repost0

Publié le 11 Octobre 2022

Cet article est reposté depuis Les photos de Piwisy Armor.

Beau temps, belle mer, bon vent dans les coureaux !

Merci à P'ti lou et Piwisy Armor

Voir les commentaires

Rédigé par Piwisy Armor.com

Publié dans #bateaux

Repost1

Publié le 28 Juin 2022

Après deux années d'interruption pour cause de crise sanitaire, la fête du port  a été reprogrammée à Sainte-Catherine les 25 et 26 juin 2022.

Les Mat'lots du vent (Photo joël Guillemoto)

 

Elle a pour vocation d'animer la ville et  de faire revivre des anciennes traditions. Les Minahouets et leurs visiteurs ont pu écouter les chants de marins (Les mat'lots du vent) et des chants traditionnels bretons avec le groupe SOUBENN. Ils ont aussi pu voir évoluer le cercle port-louisien AN DROUZ VOR et même danser l'an dro, le laridé et le chanj tu en leur compagnie : toujours un plaisir.

(diaporama 4 images, photos Vincent VANDERMEERSCH)

vidéo : https://www.facebook.com/le.rozenn/videos/1556249984791582

 

Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic

Vive la godille !

Cours de godille pour les néophytes et courses comme autrefois pour les chevronnés.

diaporama (4 photos de Joël Guillemoto)

 

 

Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic

Un vieux gréement comme avant

 

FLEUR DE LAMPAUL à Sainte Catherine (Locmiquélic) le 26 juin 2022 (Photo Fleur de Lampaul)

On a pu admirer vieux gréement FLEUR de LAMPAUL qui nous a fait l'honneur de sa visite après ARAWAK en 2016 et BICHE en 2017.

Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic

Le voilier a participé à la procession maritime en hommage aux marins péris en mer.

Hommage aux marins péris en mer (Photos FLEUR DE LAMPAUL)

Le 26 juin était aussi la journée nationale des sauveteurs en mer et une quinzaine de bateaux de plaisanciers ont escorté la SNS 252, l’Hermine pour cet hommage. Le maire, Philippe Berthault, et la sénatrice, Muriel Jourda, avaient pris place sur la vedette avec l’équipe de bénévoles de la station SNSM du Pays de Lorient.

 

Comme les années passées, le père Pivain, recteur de la paroisse Locmiquélic/ Port-Louis a procédé à la bénédiction des eaux devant l'île Saint-Michel, un petit rappel de la traditionnelle bénédiction des coureaux qui rassemblait autrefois tous les pêcheurs de Groix et de la rade.

 

 

 

Les Binious et bombardes des élèves de SONAM' et de leur professeur ont résonné dans le rade.

La venue de FLEUR de LAMPAUL n'a pas échappé à la vigilance d'Alain Lanoé, qui a pu le photographier sous voile depuis la citadelle. Un grand merci pour ces belles images.

FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle (photo Alain Lanoé)

 

FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)
FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)
FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)
FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)

FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)

L'Histoire du bateau

Mise à l’eau en 1948, Fleur de Lampaul est une gabare appartenant à la famille Le Guen de Lampaul-Plouarzet (Finistère). C’est alors un voilier de charge qui transporte des marchandises et des matières premières : du sable, des primeurs notamment.

Gréé en voile aurique, il se « modernise» progressivement, est doté d’une première petite timonerie dès 1952. Il perd peu à peu sa voilure (les dernières voiles seront retirées en 1975) et son bout dehors (en 1961).

En 1985, il est regréé en dundée et devient navire-école.

En 1987, Fleur de Lampaul est classé monument historique. Il navigue autour du monde avec des enfants et des adolescents à son bord dans un but de formation pédagogique. C’est une période où sont créées et diffusées de nombreuses séries documentaires.

En 2002, il devient la propriété de la fondation Nicolas Hulot qui s’en sépare en 2010. C’est depuis lors qu’il effectue des croisières qui mènent les amateurs de navigation traditionnelle depuis les côtes de Bretagne jusqu’en Norvège en passant par l’Irlande et l’Ecosse.

Pour suivre le bateau et pourquoi pas, s'offrir une croisière :

https://www.facebook.com/LoizonSailing

www.fleurdelampaul.fr

 

ci-dessous, des liens pour revoir

- la première édition de la fête du port (2016) avec ARAWAK

- le reportage sur la venue du thonier "BICHE" (2017)

- Le compte-rendu complet de la fête en 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux, #fêtes locales, #patrimoine, #vieux gréements

Repost0

Publié le 31 Mai 2022

Le SEA CLOUD SPIRIT...

SEA CLOUD SPIRIT est un voilier de croisière ... tout neuf ! Le trois-mâts mesure 135 mètres (hors tout) et bat pavillon maltais.

Baptisé le 3 septembre 2021 à Palma de Majorque, c'est de Civitavecchia (Italie) qu'il était parti le 14 septembre 2021 pour son voyage inaugural.

... en escale à Lorient

Et le dimanche 29 mai 2022, à 7 heures, il s'est amarré à Lorient pour le plaisir des yeux des riverains et des photographes (parti de Bilbao, il s'était déjà arrêté dans les ports de La Rochelle et Belle-île).

A bord 80 passagers britanniques, allemands, suisses, américains ... fortunés encadrés par 55 personnes* qui ont pu découvrir notre belle région.

Il a largué les amarres vers 16 heures et mis le cap sur Saint-Malo où il est arrivé ce matin (31 mai).

* le bateau peut accueillir jusqu'à 136 passagers et 85 membres d'équipage.

 

Prochaines escales : à Cherbourg, Le Havre et Caen.

 

Comme toujours, notre ami Alain Lanoë était là et il nous a autorisés à publier ses photos prises depuis Port-Louis (un grand merci !) :

(diaporama 6 photos à déguster sans modération) :

 

SEA CLOUD SPIRIT en rade de Lorient
SEA CLOUD SPIRIT en rade de Lorient
SEA CLOUD SPIRIT en rade de Lorient
SEA CLOUD SPIRIT en rade de Lorient
SEA CLOUD SPIRIT en rade de Lorient
SEA CLOUD SPIRIT en rade de Lorient

SEA CLOUD SPIRIT en rade de Lorient

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux

Repost0

Publié le 12 Avril 2022

 Nous avons aperçu ses trois mâts depuis Pen Mané ce lundi 11 avril dans l’après-midi. Le ciel était voilé... alors ..

Alors, nous nous sommes décidée à aller le voir de près !

Direction Sainte-Catherine pour monter dans la vedette (le batobus !) qui en 5 minutes nous emmène  à Kéroman !

Et voilà les images :

 

ZOOM !

Le beaupré pointe vers Pen Mané.

 

la balustrade de style victorien que le duc de Westminster a fait installer !

Envie de grimper dans la mâture !

Une petite dernière depuis la vedette qui nous ramène à Sainte-Catherine :

 

SOUVENIRS... souvenirs !

images du BELEM dans le golfe du Morbihan le 31 mai 2019 (Semaine du golfe). Avec seulement quelque voiles hissées, il a déjà fière allure !.

 

Une lectrice nous dit que "Samedi 16 avril, il sera à Arcachon !
Profitez-en !

Envie d'en savoir plus ?

Un navire marchand

Le BELEM est un trois-mâts à coque d'acier construit à Chantenay sur Loire et mis à l'eau à Nantes en 1896.

Jusqu'en 1914, il transporte du cacao puis du rhum et de la canne à sucre.

Un yacht de luxe britannique

En 1914, il est acheté par le duc de Westminster qui l'équipe de moteur et le transforme en yacht de luxe

En 1951, il devient un navire-école italien sous le nom de GIORGIO CINI

En 1979, il revient en France et retrouve son nom originel. Il sera restauré pour devenir un navire-école civil.

Le BELEM est classé monument historique depuis 1984.

source :

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #patrimoine, #bateaux, #vieux gréements

Repost0

Publié le 1 Avril 2022

31 mars 2022 :

Un petit tour au port de pêche de Lorient

Vent glacial et giboulées, un ciel changeant...

Quelques bateaux à quai

filets de pêche sur le quai de Keroman (Lorient)

 

 

chalutiers à couple au port de pêche de Lorient.

 

chalutiers à couple au port de Kéroman.

 

 

 

des pêcheurs...

et du poisson frais pour le 1er avril.

 

 

 

Un petit tour au port de pêche...
Un petit tour au port de pêche...
Un petit tour au port de pêche...
Un petit tour au port de pêche...

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux, #album photo

Repost0

Publié le 2 Mars 2022

POLA ARIAKE à Kergroise Port de De commerce de Lorient, le 2 mars 2022. Il décharge du tournesol ukrainien.
POLA ARIAKE vu de PenMané

Ceux qui suivent un tantinet notre blog savent bien que le port de Kergroise accueille régulièrement des cargos chargés de céréales venues d'Ukraine.

Actuellement, c'est POLA ARIAKE (180 mètres, pavillon panaméen) qui vient de se délester de 25145 tonnes de tourteaux de tournesol  qu'il avait chargées à NIKA TERA , un port ukrainien. Il s'est amarré à Lorient le 27 février après 13 jours de voyage.  Son départ était prévu le 3 mars.
POLA ARIAKE vu de Sainte-Catherine

Nous apprenons dans Ouest-France paru ce 3 mars que le cargo qui appartient à la compagnie ministérielle russe des transports a été consigné à quai.

L'équipage (une vingtaine de marins ukrainiens et russes) peut circuler librement. Le cargo déchargé devrait être "déhalé" en amont pour laisser place aux navires attendus. On n'a sans doute pas fini de le voir.

Affaire à suivre...

OIOIO

Le mercredi 2 mars, KARLA C, un cargo de 106 mètres, battant pavillon portugais a largué les amarres et se dirige vers Bordeaux.

Il a déchargé 6210 tonnes de ciment.

KARLA C (à Kergroise le 2 mars 2022

 

A noter, une visite plus inhabituelle

Le JOSEPH ROTY II, un navire usine en escale technique.

Immatriculé à Saint Malo, le JOSEPH ROTY II (91 mètres) embarque une cinquantaine de marins. Il pêche le merlan bleu qu'il transforme à bord en pâte à surimi. Sa dernière campagne a duré une quarantaine de jours.

 

Joseph Roty II, navire usine de la Compagnie des pêches de Saint Malo en escale tehnique à Lorient le 2 mars 2022..

Joseph Roty II a appareillé le 4 mars en fin de matinée après 3 jours à quai

cap à l'Ouest vers les zones de pêche

une autre histoire à suivre ...

 https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-malo-35400/saint-malo-le-joseph-roty-ii-a-mis-le-cap-sur-le-golfe-de-gascogne-bc526af4-7475-11ec-a548-b13536dd6bba

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux, #commerce

Repost0

Publié le 14 Février 2022

Une visite inopinée de ce beau trois-mâts nous offre l'occasion de parler de ce nom emblématique qui parle particulièrement aux habitants de Locmiquélic.

LE FRANÇAIS

Construit au Danemark en 1948, il naviguait autrefois sous le nom de Kaskelot.

En 2018, son nouveau propriétaire (Frédéric Lescure) l'a baptisé LE FRANÇAIS, en hommage au bateau de Jean-Baptiste Charcot. C'est sur ce trois-mâts de 32 mètres qu'en 1904 l'explorateur navigua jusqu'en Antarctique (une expédition de 9 mois). Le bateau qui avait bien failli s'appeler "POURQUOI PAS ?" comme les précédents navires du navigateur (un nom plus célèbre) fut vendu à la fin du voyage.

Sur LE FRANÇAIS de l'époque, parmi les 19 membres de l'équipage, il y avait un jeune matelot qui a laissé des souvenirs à Locmiquélic et qui y est enterré, un matelot qui a suivi les traces de son capitaine et mené (en 1908), avec son frère Henri, une expédition dans les mers australes qui lui permit d'explorer et de cartographier les Îles Kerguelen :

Raymond Rallier du Baty (1881-1978).

 

Par Georges Clerc-Rampal — Clerc-Rampal, G. (1913) Mer : la Mer Dans la Nature, la Mer et l'Homme, Paris : Librairie Larousse, p. 16, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=43141105

 

LE FRANÇAIS d'aujourd'hui

Le Français à Lorient Kéroman le 13 février 2022.

LE FRANÇAIS d'aujourd'hui (47 mètres) s'inscrit dans la lignée du commandant Charcot et s'est donné comme mission de faire connaître, aimer, respecter les pôles et sensibiliser sur le réchauffement climatique.

Il est très présent dans les ports et sur les côtes françaises et européennes où il mène une activité pédagogique en accueillant à bord des visiteurs grand public et des élèves.

Il projette des expéditions scientifiques  (tous les deux ans ) en région polaire pour effectuer "des campagnes de mesure (...) en partenariat avec les instituts de recherche".

https://lefrancaistemoindespoles.fr/

grimper dans la mâture, sous la pluie (13 février 2022 à Lorient-Kéroman)

 

L'escale technique

A partir du 17 février, il a été procédé au démâtage du navire qui a été sorti de l'eau le 21 février.

Bientôt un bateau tout beau !

 

Pour en savoir plus sur l'histoire du bateau amarré aujourd'hui (13 février 2022) à Lorient-Kéroman, cliquez sur le lien ci-dessous. Vous découvrirez les photos et pourrez lire l'article écrit lors de son passage à Lorient en juillet 2021.

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #patrimoine, #bateaux, #histoire maritime, #vieux gréements

Repost0