Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'altruisme de Brigitte (Lettres au Père Noël )

Publié le par Marylis Costevec

Et voilà la lettre de Brigitte qui a obtenu le 3ème prix du concours de lettres au Père Noël organisé par le Rade'N Rol en décembre 2020.

Elle se sent privilégiée Brigitte et elle sait qu'elle ne sera pas oubliée alors elle pense à tous ceux qui n'ont pas sa chance. Elle trouve aussi que les humains ne sont pas toujours raisonnables alors elle compte sur le Père Noël pour leur donner de bons conseils :

Hé oui, il y a beaucoup à faire ...

 

Mon cher Père Noël,

Du plus loin que je me souvienne, chaque mois de décembre de ces 50 dernières années, je n’ai eu de cesse d’entendre au creux de mes oreilles la douce musique produite par les grelots de tes rennes !

À chacun de ces 50 Noëls, je n’ai jamais été déçue. Mieux même… dans l’ambiance chaleureuse d’une famille bienveillante, j’ai reçu chaque année des lots de cadeaux : des petits, des grands, des créations personnalisées, des livres, de la musique, des vêtements, de la décoration …. De certains, j’en avais rêvé … D’autres furent de magnifiques surprises ! Mais aussi et surtout, j’ai reçu de l’amour et je connais ma chance ! Pour tous ces Noëls passés, Merci Père Noël !

Pour ce Noël 2020, Père Noël, j’ai une demande particulière à te formuler … Je sais que dans mes oreilles résonneront encore tes grelots et je sais donc que la magie va à nouveau opérer pour moi. Mais comme chaque année, du plus loin que je m’en souvienne, je rêve qu’elle opère pour tout le monde : les petits, les grands, les blancs, les noirs, les ruraux, les citadins, les gros, les maigres …

Cette année 2020, plus que toutes les précédentes encore, je compte aussi  sur toi pour que ta belle âme éclaire nos esprits.

Bien sûr tu pourras déposer de jolis présents au pied du sapin, pour peu que tu ne te fasses pas aider par la redoutable Amazon(e) ! Et si pour toi tout seul, la charge est trop lourde, prends des paquets plus petits, prépare tes itinéraires, et livre bien chaque maison une à une ... sans oublier tous les petits recoins du monde car, tu le sais, les maisons de certains n’ont pas de cheminées...  L’accès n’en est que plus facile, à l’air libre, sous les ponts, dans les forêts, devant l’entrée des boutiques,  de belles personnes rêvent aussi de te croiser Plus que le paquet que tu leur déposeras, c’est la douceur de tes mots qui les touchera

C’est vrai Père Noël, parler prend du temps, mais être est tellement plus puissant qu’avoir...  je suis sûre que tu pourras compter sur tout plein de petits lutins qui t’aideront

Et si après cette année si particulière, tu sais, celle du virus qui a si soudainement bouleversé l’humanité toute entière, tu m’autorises à formuler plusieurs vœux : peux-tu, avec les lutins qui t’aideront, glisser à l’oreille de l’humanité ces quelques mots ?

- Prenez soin de la nature, écoutez le bruit des animaux, le chant des oiseaux

- Entretenez, les plantes, les fleurs, contemplez-les

- Consommez l’énergie avec modération, elles ne sont pas infinies

- Regardez vos voisins, dites-leur juste bonjour ou partagez un moment ensemble

- Dites à vos enfants, vos parents, vos familles, vos amis que vous les aimez, le temps n’est pas infini non plus

- Dansez, chantez, serrez-vous dans les bras

- Observez, écoutez, comprenez, analysez et cessez de juger au 1er mot au 1er regard

 

Père Noël, je sais que l’effort que je te demande peut paraître insurmontable tant la tâche est lourde ! Mais je te l’assure, tu n’es pas seul ! Tu peux compter sur ces milliers de belles âmes qui y croient et qui agissent … toutes ces belles personnes qui chaque jour prennent soin des autres, de leur terre, de leur vie ! Tu peux compter sur eux pour passer le message dans toutes les oreilles de l’humanité … Ensemble nous serons plus forts et nous ferons que l’an 2021 soit plus doux que l’an 2020 !

Sur ces quelques mots, Père Noël, sache qu’il me tarde déjà de te retrouver en 2021 … et je suis certaine que tu auras à tes côtés de nouveaux lutins qui veilleront eux aussi à rendre le monde toujours plus beau, plus chaleureux, plus humain !

Merci par avance et à l’année prochaine.

 

 

Merci Brigitte d'avoir rappelé les enjeux de notre époque !

On va faire des efforts, c'est promis !

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

"L'amour est un levier qui soulève le monde, (...) " par Philoména Georgeault-Jouan

Publié le par Marylis Costevec

Il y avait bien longtemps que nous vous avions proposé de poèmes écrits par notre figure locale : Philoména Georgeault-Jouan qui enseigna à Locmiquélic de 1881 à 1919. L'étude de ses écrits nous  apprend qu'elle lisait beaucoup de poésie. Elle cite volontiers Lamartine et Chateaubriand, admire Brizeux et fait souvent référence à des poètes de son époque qui ont été, comme elle, quelque peu oubliés. -

Le poème que vous allez lire a été écrit en réaction à l'un de ceux écrit par Georges Gillet (1855-1932) qui fut très prolifique et était sans doute assez connu ... en son temps !

 

CHOISIS TES FLEURS

 

A M. Georges Gillet en réponse à sa pièce Tristesse

 

« Et je n’espère plus qu’en la paix du tombeau »,

As-tu dit, pauvre frère, en secouant la tête.

« L’amour n’est qu’un désir qui hante le cerveau,

L’amitié c’est un leurre … » Oh ! malheureux, arrête !...

 

L’amour est un levier qui soulève le monde,

L’amitié, le doux baume adoucissant tout mal ;

Et, pour chasser de toi la tristesse profonde,

Rêve, chéris, espère et poursuis l’Idéal.

 

Aime !... mais sais choisir les fleurs dans ton parterre ;

Pour flatter l’odorat, ne prends pas le pavot :

Cueille plutôt le lis, la rose printanière :

Aspire leur parfum, tu verras ce qu’il vaut.

 

Eh bien ! ces fleurs, ami, ce sont des cœurs de femmes

Purs, modestes et grands, se laissant ignorer ;

Et, Georges, ces cœurs-là sont reliés à des âmes

Si belles ! qu’à genoux tu dois les adorer …

Ph. Georgeault-Jouan

A méditer ... pour la Saint Valentin qu'on ne fêtait pas ici en 1890, année où fut publié ce texte.

 

Publié dans poésie, femmes

Partager cet article
Repost0

Le rêve de Solenn (lettres au père Noël 2020)

Publié le par Marylis Costevec

Vous l'avez bien compris : ce "concours" de lettres au Père Noël était proposé aux grands, à ceux qui ne sont pas sensés y croire !

Après le cri du coeur de Sophie qui n'en peut peut plus et voudrait bien respirer librement, postillonner, chanter et danser de "creux de cous en creux de bouches", nous vous proposons la lettre de Solenn qui n'a besoin de rien mais veut apprendre à ........ on vous laisse découvrir !

 

Cher Père Noël

T’écrire aujourd’hui est une chose bien précieuse. Je t’ai attendu tant de fois … jusqu’à ce qu’on me dise que tu n’existais pas !

Bien sûr je sais que c’est faux, et je t’ai fait une place au chaud dans mon cœur.

Je n’ai besoin de rien … En réalité vivre, respirer, marcher sur les galets, sentir le soleil balayer mon visage et croiser les sourires des passants suffit à mon bonheur. Je n’attends rien que la paix.

Dis-moi, tant que je te parle, il y a bien quelque chose que je souhaiterais te demander …

Pourrais-tu me montrer le chemin pour qu’un jour je puisse être un Père Noël ?

Je n’ose imaginer le délice de voir les yeux des enfants émerveillés, les sourires des plus grands, ces instants précieux de paix et d’amour dans un monde si tourmenté. Qu’il doit être bon de tant donner …

Tu sais, j’ai beaucoup à apprendre tant donner ne m’est pas naturel …

Je compte sur toi pour me montrer le chemin et, de mon côté, je m’engage à te prendre la main avec une tendresse infinie.

Avec  tout mon amour,

Je t’embrasse fort

Le rêve de Solenn (lettres au père Noël 2020)

Merci Solenn !

 

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

Le cri du coeur de Sophie (Lettres au Père Noël 2020)

Publié le par Marylis Costevec

  Des lettres au Père Noël  

C'est avec beaucoup d'intérêt que nous avons lu et relu les lettres au Père Noël que les habitants de Locmiquélic ont déposé dans la boîte aux lettres du relais postal au rad'N Rol. Elles sont le reflet des sentiments et espoirs des Minahouets d'aujourd'hui et nous disent comment on vit ici cette période si particulière.

Vous pouvez bien sûr aller les consulter tranquillement sur place pendant le mois de février mais nous avons eu envie qu'un plus grand nombre puisse y avoir accès.

Et pour que vous puissiez en profiter pleinement et partager les rêves des participants, nous avons décidé de vous les présenter petit à petit. Nous vous le répétons, c'est en les relisant qu'on en extrait toute la saveur et les émotions.

Nous remercions Dominique Vignaud, initiatrice de l'événement qui nous a autorisés à les publier avec l'accord des auteurs.

Aujourd'hui nous vous proposons la lettre qui a obtenu le premier prix :

  Le cri du coeur de Sophie  

 

Cher Père Noël,

Quand je t’ai encore raté l’année dernière alors que je m’étais planquée sous le canapé, je ne me sentais pas aussi à l’étroit que maintenant , en dehors de ma planque.

À l’étroit, ouais, coincée, empêchée, figure – toi. Drôles de figures en ce moment qu’on se paie avec nos bandeaux.

Père Noël il me faut de l’air !!! Du bon air !! Cet air qui me fait respirer, postillonner, chanter, susurrer aux oreilles indiscrètes … Une bonbonne d’air aux airs sucrés … s’il te plaît … ou un courant d’air qui viendrait me faire danser et m’emporterait de bras en bras, de creux de cous à creux de bouches. S’il te plaît, Père Noël. Un air si mélodieux que nous pourrions voyager en ferment nos yeux.

Père Noël, ils manquent pas d’air de s’en cogner de cet oxygène si précieux …  Ceux-là même qui nous imposent l’apnée interminable. Ça sent la tempête, les vents contraires, les bourrasques.

Père Noël, quand tu viendras cette année, ne cherche pas ma planque, je serai partie faire un tour sur cet t’air.

 

 

C'est ce que nous avons tous plus ou moins ressenti, non ?
Merci Sophie !

 

Un membre du jury lit la lettre de Sophie.
 

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0