Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La fête du travail en ... 1976

Publié le par Marylis Costevec

Plongée dans l'histoire ...

 

En France, le 1er mai est traditionnellement le jour des revendications salariales et l'ambiance des défilés varie en fonction du climat politique.

 

En attendant ce que donneront les manifestations de cette année 2019,

Nous vous proposons de revoir l'émission rendant compte des défilés de 1976 (Président de l'époque : Valéry Giscard d'Estaing).

Cette date correspond aussi à la première grande manifestation pour la criminilisation du viol. Voir le deuxième lien)

Publié dans Histoire Nationale.

Partager cet article
Repost0

le lait de mai

Publié le par Marylis Costevec

le lait de mai

La tradition du "mai" qui consiste à accrocher une branche de hêtre ou d'aubépines aux fenêtres est en train de renaître. La coutume du "lait de mai" qui y était associée fait l'objet de tentatives plus rares ...

Qu'était-ce exactement ?

  LA BRANCHE ET LE LAIT DE MAI   

 

Connaissez-vous la tradition du « lait de mai » ? Longtemps indissociable de celle de la « branche de mai », il ne semble pas en rester grand-chose dans les mémoires de notre ville et c’est un peu par hasard que nous en avons eu connaissance.

Le Nouvelliste du Morbihan évoque cette pratique en 1917, et regrette que, seule la moitié " la plus faible encore que plus aimable» (sic !!!!) de la jeunesse lorientaise se soit levée « au premier chant du coq pour (…) s’égailler dans les campagnes reverdies (…) et s’en soit allée « par les sentes étroites et les agrestes chemins creux vers une ferme déterminée, (…) où l’on est assuré d’avance de trouver le bon lait crémeux et écumeux à qui on a si heureusement donné le gracieux vocable de lait de mai."

Le chroniqueur déplore cependant qu’en lieu et place des lauriers attendus au front des héros qui combattent, "les pèlerins de l’aube ne rapporteront de leur promenade que les rameaux aux feuilles d’un vert humide qu’ils arboreront comme porte-bonheur au-dessus des portes et des croisées du logis familial (…) "

Ce n’est donc pas la veille mais le matin du premier mai que les jeunes Lorientais accrochaient la « branche de mai ». Les citadins faisaient donc d’une pierre deux coups en célébrant le renouveau de la nature.

Il semblerait que la tradition du "lait de mai" venue de la nuit des temps était respectée un peu partout en France. Elle était encore en vigueur à Lorient en 1939. En 1932, à Nantes, elle donna lieu à une fête un peu folklorique. Interrompue en 1939, elle aurait été reprise en 1949.

De nos jours, on sert « le lait de mai» ça et là et sous différentes formes : en Normandie, en Bretagne (à Saint Pol de Léon) notamment, histoire de faire revivre les vieilles traditions.

Selon la légende, la rosée du premier mai aurait des vertus magiques qui passeraient dans le lait des vaches. Mais chacun sait que, depuis toujours, c’est avec le lait du printemps que l’on faisait le meilleur beurre, les meilleurs fromages (tout le monde connaît le « gouda de mai »). Après avoir consommé du  foin en hiver, les vaches retournaient au pré et se régalaient de la nouvelle herbe tendre. La saveur du lait et de ses dérivés s’en trouvait fort améliorée …

Allez, cherchez bien et vous trouverez peut-être des vaches nourries à l’ancienne … l’occasion de découvrir et d’apprécier le vrai bon goût du lait de mai !

Et si par miracle, vous connaissez quelqu'un qui les trait encore à la main, dites-le nous vite : on accourt !

 

La branche de mai : cliquez sur le lien :

 

 
Partager cet article
Repost0

balade patrimoniale chantée à Locmiquélic

Publié le par Marylis Costevec

 Balade patrimoniale chantée  

 

  2 balades patrimoniales et chantées ont été organisées à Locmiquélic, dans le cadre des 100 ans de la commune.

La première, en Français, s'est déroulée, le Samedi 20 Avril. Brewal Runigo, Benoît Allaire ( Klub an Douar Santel) et Serge le Bozec, ont expliqué la toponymie de Locmiquelic.

 

Serge le Bozec est un Minahouet, professeur de Breton et d'histoire dans l'enseignement bilingue secondaire et supérieur. Les groupes de chanteurs "Dastumerion ar C'hreisteiz" et "Klub an Teadoù Fall" ont interprété des chants collectés à Locmiquélic et Riantec.

Après quelques explications sur les constantes de la toponymie bretonne (noms en plou, loc, ker, lan, etc...), la trentaine de personnes intéressées a été emmenée jusqu'à Nézenel, après une réflexion sur le nom de Kerderff.

 

à Nézenel dans la rue des Bons Enfants.

 

Etape après étape, elles ont été éclairées, entre hypothèses et quasi-certitudes, sur l'origine des termes encore couramment utilisés, tels Normandez, le Gelin, Talhouant, le Rollo, Pen ar zal, Locmiquélic, le quartier de la Muse et la Leur, ces derniers en passe de tomber dans l'oubli comme Louquer qui correspond au secteur de la supérette.
 

  Bale ar glad ha kanet  

 

Le samedi 27 avril, le breton a résonné dans les rues de Locmiquélic comme autrefois.

C'est dans la langue de nos ancêtres que Serge le Bozec a donné des explications sur la toponymie.

Pas un mot de Français ! Joël, notre photographe n'a reconnu que les mots familiers  : Kerderff,  Kervern,  Loch, Pen ar Zal ... mais il vous offre des images prises aux différentes étapes  :

- dans la salle du conseil municipal où Serge le Bozec a fait un exposé sur les toponymes bretons en général, et où les participants ont pu étudier le cadastre de 1837.

 

 

- à l'angle de la rue des lavoirs et de la rue du verger (le coeur de l'ancien village de Kerderff)... :

 

- sur le parvis de l'église ... :

 

- à l'angle de la rue du Loch et de la rue Henri Sellier,

 

- et à l'angle de la rue de Pen ar Zal et de la Grande Rue.

 

Il a tout de même apprécié d'entendre les chansons bretonnes interprétées par le groupe "Kornailh" ! 

 

Vous avez participé à l'une ou l'autre de ces balades ?
Racontez-nous !

 

 

 

Publié dans patrimoine

Partager cet article
Repost0

Les aigrettes et les hérons cendrés nichent à Kerzo !

Publié le par Marylis Costevec

 
  Les aigrettes sont au nid ! ... 

 

 

Nous étions un peu inquiets. Les aigrettes si présentes au marais de Pen Mané semblaient avoir quelque peu déserté ! Nous voilà rassurés ! Syl. J. les a vues s'activer au-dessus des pins de Kerzo où elles s'occupent de leurs nids. Alors nous allons pouvoir observer leurs va-et-vient pendant toute la période de reproduction !

 

 

 

  Les hérons cendrés aussi ! ... 

 

Une famille de hérons cendrés au sommet des pins de Kerzo (Port- Louis)
photo Alain Moreau

 

En 2017,  les hérons cendrés  étaient dans la place. Eh bien , ils sont toujours là ! Alain Moreau nous offre de belles photos de famille prises le 24 avril 2019.

 

 

 

 

 

D'autres photos d'aigrettes (par Syl J) :
Les aigrettes et les hérons cendrés nichent à Kerzo !Les aigrettes et les hérons cendrés nichent à Kerzo !
Les aigrettes et les hérons cendrés nichent à Kerzo !Les aigrettes et les hérons cendrés nichent à Kerzo !

revoir  :  http://www.locmiquelic-histoire.fr/2017/01/locmiquelic-aujourd-hui.html

Publié dans flore et faune

Partager cet article
Repost0

Pâques : le temps des oeufs ...

Publié le par Marylis Costevec

 
  Les vertus des oeufs ....  

 

C'est déjà Pâques ...  Le temps des oeufs en abondance

Nous vous offrons cette belle enluminure extraite d'un manuscrit du XVème siècle conservé à la BNF :

Albucasis. Observations sur la nature et les propriétés de divers produits alimentaires et hygiéniques, sur des phénomènes météorologiques, sur divers actes de la vie humaine, etc.

 

BNF- Gallica
 
Joyeuses Pâques et bonne chasse aux oeufs !

 

Publié dans fêtes calendaires

Partager cet article
Repost0

Un cimetière militaire allemand à Locmiquélic.

Publié le par Marylis Costevec

 Que sait-on du cimetière allemand 

  de Locmiquélic ? 

 

Beaucoup de gens ont connaissance de son existence passée mais ils sont aujourd'hui peu nombreux à savoir où il était précisément.

On vous dira qu'il était situé entre l'école publique et la côte de Normandèze. C'est vrai !

On vous dira qu'il se situait sur le terrain vague  sur lequel la municipalité projette de faire construire des logements sociaux. C'est faux !

 

On dispose de plans établis après guerre qui montrent très précisément son emplacement :

 

Archives départementales du Morbihan

 

Les photos aériennes réalisées par l'IGN en 1946 montrent 112 sépultures au fond de la parcelle (partie plus large) qui apparaît sur le plan ci-dessus. Les soldats de la Wehrmacht étaient donc enterrés en bordure de l'actuelle rue Jules Ferry qui n'était alors qu'un chemin de brouette et au Nord du terrain qui va être bientôt construit.

Les corps ont été exhumés en 1953 (la délibération du conseil municipal du 21 décembre mentionne le paiement des ouvriers chargés de ce travail).

Les dépouilles des soldats (Allemands et Russes Blancs), pour la plupart victimes des bombardements alliés de 1943 ont été transférées au cimetière régional de Pornichet (Loire-Atlantique) où étaient déjà regroupés celles de la poche de Saint-Nazaire.

Ce cimetière deviendra cimetière régional en 1955. Y sont aussi enterrés les soldats décédés dans les département de Vendée, des Deux-Sèvres et du Maine et Loire ainsi que ceux de Loire Atlantique, 5 000 corps au total, militaires pour la plupart mais aussi quelques victimes civiles.

Le cimetière militaire allemand de Pornichet (guerre 39-45)
(recherches : Joël Guillemoto, Lysiane Le Goff, Marylis Costevec)
Partager cet article
Repost0

Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....

Publié le par Marylis Costevec

  C'est le printemps ! 
   Une profusion d'azalées   

 

 
L’azalée représente la joie d’aimer !

 Profitez donc de son abondante floraison printanière.

Il y en a tout plein dans les jardins minahouets. Il y en a des roses, des rouges, des blanches et des violettes…, à fleurs simples, doubles ou semi-doubles…  C’est une plante de terre de bruyère qui se plaît à peu près partout sous nos latitudes, y compris en bord de mer. Et il aime l’ombre ! C’est super pour égayer un coin sombre…

 
Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....
Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....
Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....
   Les fleurs bleues du céanothe !  

 

Le céanothe (ou lilas de Californie)  aime les bords de mer pourvu qu’il y ait du soleil !

Il en existe une cinquantaine de variétés. Arbuste, petit arbre ou rampant, il est intéressant pour sa belle couleur bleue qui chante avec les roses et les jaunes des autres fleurs de la saison.

Belle association pour une haie ...

Belle association pour une haie ...

 

 Après les fleurs, les feuilles ... 

 

On pourrait croire que la nature attendait la date officielle pour nous offrir un ciel printanier même si parfois , on aurait aimé des températures plus douces.

26 mars 2019

 

Les jardins nous offrent de superbes fleurs depuis plusieurs semaines et voilà que les premiers bourgeons de feuilles explosent ...

Les derniers boutons floraux des diverses variéés de magnolias s'ouvrent ! Un arbre très présent dans les jardins minahouets.

 

Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.
Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.
Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.

Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.

Publié dans flore et faune

Partager cet article
Repost0

Pour l'amour du beau ...

Publié le par Marylis Costevec

L'atelier de reliure du L.A.C.

laaaaaaaaaaaal

 

Association  et métier d'art : l'atelier de reliure (L.A.C.) à Locmiquélic.
atelier de reliure (L.A.C.) à Locmiquélic.

 

Rigueur, précision, amour des livres et du travail bien fait et toute la patience qui va avec...

Voilà ce qui caractérise les amis qui se retrouvent une ou plusieurs fois par semaine dans une petite salle de l'ARTIMON à Locmiquélic pour restaurer des livres anciens et en faire des ouvrages prêts à défier le temps...

 Mesurer, massicoter, coller, poncer, coudre, presser ... un travail de longue haleine où on ne compte pas les heures et où on ne voit pas le temps passer ...

Une technique ancienne à découvrir ... un métier d'art !

Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...

Un métier pratiqué dans les services d'archives ...

Voir la vidéo où tout est expliqué :

Partager cet article
Repost0

Amours au marais de Pen Mané

Publié le par Marylis Costevec

modifié le 9 avril 2021

C'est le printemps !

 

C’est toute l’année que l’on peut voir les tadornes de belon au marais de Pen Mané à Locmiquélic. Mais, ces grands oiseaux au plumage caractéristique y sont particulièrement nombreux en cette période de reproduction. C'est un anatidé (comme la bernache) donc une sorte d'oie qu'on classe parfois parmi les canards à cause de sa morphologie.

 

Les couples se forment.

 

C’est le moment d’assister aux parades nuptiales :

Pour séduire la femelle, le tadorne mâle jette sa tête vers l’arrière puis la redresse à la verticale dans un mouvement de rotation. Il reproduit ce comportement à plusieurs reprises.

 

Nous avions pu observer ce rituel le lundi 1er avril 2019 (c’est pas une blague !).

Mais c'est avec un grand plaisir que nous avons découvert la vidéo publiée par Alain Moreau sur facebook en avril 2021 (lien en fin d'article).

 

La femelle pondra de 8 à 14 œufs qu’elle couvera dans un nid bien dissimulé, tout simple, garni de duvet. Les pontes s’échelonnent de la fin du mois de mars à la fin du mois de mai. Et contrairement aux canards, le mâle participera activement aux soins de la couvée.

Les canetons naîtront entre 29 et 31 jours plus tard et vous aurez très certainement l’occasion de voir les premiers ébats des juvéniles à la fin du printemps ! …

 

jeunes tadornes (juin 2017)

 

Publié dans vie locale, flore et faune

Partager cet article
Repost0

Nouvelles de Kergroise ....

Publié le par Marylis Costevec

3 avril 2019

Arrivée d'AMADEUS GOLD, (87 m, pavillon néerlandais) en provenance de Kiel (Allemagne) avec 2372 tonnes de phosphates.

  1er avril 2019  

  180 m + 200 m + 190 m  

 

Trois gros bateaux à quai, ce 1er avril 2019 :

 

Le dernier arrivé (31 mars) , c'est

  TORM TEVERE,  

un tanker danois qui nous apporte 30 000 tonnes de gazole de Russie (Primorsk). Il a levé l'ancre le 2 avril. Cap sur Goteborg (Suède).

 

 

  UNITY EXPLORER  

26 mars 2019,

 

UNITY EXPLOREUR (200 m, pavillon des Bahamas), à l'ancre dans les courreaux de  Groix depuis le 26 mars à 23 h 57, a accosté à Kergroise le 27 mars au matin.

Il arrive de RIO GRANDE au Brésil qu'il a quitté le 5 mars.

Trois semaines de navigation pour nous livrer 46 200 tonnes de soja.

Départ prévu le 6 avril.

 

HHHHHHHHHHHHHH
  MARINA R  

 

Arrivé le 26 mars au matin de MARINA R., 190 m., immatriculé aux Bahamas. 

Il a quitté le port de Nikolaev (Ukraine) le 13 mars avec 10 999 tonnes de tournesol (15 jours de navigation).

Départ  le 1er avril pour Tilbury, avant-port de Londres.

 

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
 LISA 

 

 

LISA, 90 mètres,  immatriculé à Antigua et Barbuda, arrive de Risoyhamn (Norvège) avec une cargaison de calcaires marins (4221 tonnes).

 

OOOOOOOOO
 
  KITTY C  

 

100 mètres, pavillon britannique.

KITTY C arrive d'Allemagne (Brunsbuettel) qu'il a quitté le 16 mars.

Arrivé à Kergroise le 20 mars vers 19 h. Il va décharger 6196 tonnes de ciment.

Départ prévu le 22 mars.

 MACHITIS 

 

148 mètres, immatriculé aux Bahamas, MACHITIS arrive du port de Kherson en Ukraine qu'il a quitté le 1er mars.

Il s'est amarré à Kergroise le 16 mars pour décharger 12600 tonnes de tournesol ...

Départ prévu le 21 mars.

 LADY HAYAT 

 

Pour l'exportation cette fois !

95 m., pavillon panaméen, LADY HAYAT charge 3950 tonnes des pneus broyés qui s'accumulent régulièrement sur les quais. Arrivé le 14 mars, il devait lever l'ancre le 21 mars. Finalement, il est parti le 22 . Cap sur AGADIR (Maroc).

 THOR MERCURY

 

THOR MERCURY (190 m., immatriculé à Singapour) a accosté le 14 mars. A bord, 19 608 tonnes de soja qu'il a chargées à Kandla (Inde). 3 semaines de navigation (Il a quitté Kandla le 20 février).

 

BREIZH NEVEZ se mesure à THOR MERCURY

IIIIIIIIIIIIIIIIIIII

 SEARAY 

 

SEARAY (177 m, pavillon allemand) à quai depuis le 13 mars arrive de Ventspil (Lettonie) et décharge 30 850 tonnes de gazoles.

OOOOOOOOOO

 

 PHILIPP ESSBERGER

 

Philipp Essberger (100 m., pavillon portugais) arrivé à quai le 12 mars est reparti le 14 pour Anvers. Il a déchargé de l'huile de palme (3320 tonnes).

HHHHHHHHH

 

  NORDLOIRE  

NORDLOIRE est impressionnant bien que ce ne soit pas le plus gros des cargos à accoster au port !

NORDLOIRE entre dans la rade (8 mars 2019)

Immatriculé à Malte, il mesure 189 mètres de long et peut transporter jusqu'à 32000 tonnes de marchandises

Arrivé le 8 mars dans la soirée après avoir passé la journée à l'ancre dans les courreaux de Groix, il va décharger 30332 tonnes de tournesol en provenance d'UKRAINE (Nikolaev) qu'il a quitté le 23 février, soit plus de 2 semaines de navigation.

 

NORDLOIRE à quai à Lorient le 10 mars 2019

 

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>