Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

vie locale

Locmiquélic paroles de plaisanciers confinés.

Publié le par Nicolas FICHOT

Cet article est reposté depuis AUPL Port de Locmiquélic.

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost1

L'arrivée de LORIENT à Lorient en images...

Publié le par Marylis Costevec

Et bien voilà, il y a un cargo qui s'appelle LORIENT. Enfin, ce bateau construit en 2009 ne  porte ce nom que depuis qu'il navigue sous le pavillon des Iles Marshall. Avant, sous pavillon japonais (jusqu'en 2017) il s'appelait EPSON TRADER.

C'est la première fois qu'il accoste à Lorient. Vous pensez qu'on l'attendait de pied ferme !

Vers midi 30, nous avons vu les deux remorqueurs du port qui patientaient à l'entrée de la rade :

Un peu avant treize heures, nous avons aperçu sa silhouette dans les coureaux (Le temps était voilé, dommage !) Il arrivait par l'Ouest et pendant un temps qui nous a paru long, il a disparu derrière la citadelle. Sur l'image ci-dessous, vous l'apercevez à droite du courrier de Groix :

 

Enfin, il a pointé son nez et sa masse imposante le long de la citadelle et s'est dirigé vers les remorqueurs qui allaient le prendre en charge :

 L'un s'est amarré à l'avant et l'autre à l'arrière, et ils ont bientôt disparu derrière l'île Saint-Michel :

Et puis, nous l'avons vu réapparaître et passer devant la glacière... :

... devant le quai des pétroliers :

Toujours retenu par les remorqueurs, il s'apprête à accoster :

Mission accomplie, les 225 mètres du bateau sont bien rangés le long du quai :

Les passagers pour Groix peuvent le voir de près :

 

Les dockers vont pouvoir s'atteler au déchargement des 51 800 tonnes de soja qu'il a dans le ventre, des tourteaux de soja chargés à San Lorenzo (Argentine) d'où il est parti le 12 février (24 jours de voyage avec une escale à Las Palmas (Canaries).

Il fera partie du paysage pour les habitants de Locmiquélic et leurs visiteurs pendant plusieurs jours ! Sa masse est visible depuis Sainte-Catherine jusqu'à Pen Mané :

Il a largué les amarres le 17 mars 2021 vers 14 heures. Cap sur Rouen !

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

Un petit zoom sur Kergroise ...

Publié le par Marylis Costevec

Ils se ressemblaient étrangement les deux bateaux à quai ce jeudi 4 mars 2021 au début de l'après-midi. Des faux jumeaux ?

 

SDS GREEN, 108 mètres, immatriculé à Naples bat pavillon italien. Il a été construit en 2010. Il était à quai depuis le 28 février et a débarqué 7401 tonnes de ciment en provenance de Carboneras (Espagne).

Arrivée de TRENLAND (04 mars vers 11 h 30)

TRENLAND ( 105 mètres, pavillon maltais) a été construit en 1989. il arrive en fin de matinée pour charger le broyat de bois qui attend sur les quais. Il double SDS GREEN et vient se ranger devant lui.

Au pre mier plan, le port de plaisance de Pen Mané à Locmiquélic. En arrière-plan, le port de commerce de kergroise à Lorient.
les deux cargos vus de Pen Mané Bihan.Au premier plan : le port de plaisance de Pen Mané (Locmiquélic)

Ne pas se fier aux apparences, ils sont de taille voisine et ont la même couleur. C'est tout !

 

SDS GREEN Et TRENLAND vus de Sainte-Catherine (Locmiquélic

 

Partager cet article
Repost0

L'altruisme de Brigitte (Lettres au Père Noël )

Publié le par Marylis Costevec

Et voilà la lettre de Brigitte qui a obtenu le 3ème prix du concours de lettres au Père Noël organisé par le Rade'N Rol en décembre 2020.

Elle se sent privilégiée Brigitte et elle sait qu'elle ne sera pas oubliée alors elle pense à tous ceux qui n'ont pas sa chance. Elle trouve aussi que les humains ne sont pas toujours raisonnables alors elle compte sur le Père Noël pour leur donner de bons conseils :

Hé oui, il y a beaucoup à faire ...

 

Mon cher Père Noël,

Du plus loin que je me souvienne, chaque mois de décembre de ces 50 dernières années, je n’ai eu de cesse d’entendre au creux de mes oreilles la douce musique produite par les grelots de tes rennes !

À chacun de ces 50 Noëls, je n’ai jamais été déçue. Mieux même… dans l’ambiance chaleureuse d’une famille bienveillante, j’ai reçu chaque année des lots de cadeaux : des petits, des grands, des créations personnalisées, des livres, de la musique, des vêtements, de la décoration …. De certains, j’en avais rêvé … D’autres furent de magnifiques surprises ! Mais aussi et surtout, j’ai reçu de l’amour et je connais ma chance ! Pour tous ces Noëls passés, Merci Père Noël !

Pour ce Noël 2020, Père Noël, j’ai une demande particulière à te formuler … Je sais que dans mes oreilles résonneront encore tes grelots et je sais donc que la magie va à nouveau opérer pour moi. Mais comme chaque année, du plus loin que je m’en souvienne, je rêve qu’elle opère pour tout le monde : les petits, les grands, les blancs, les noirs, les ruraux, les citadins, les gros, les maigres …

Cette année 2020, plus que toutes les précédentes encore, je compte aussi  sur toi pour que ta belle âme éclaire nos esprits.

Bien sûr tu pourras déposer de jolis présents au pied du sapin, pour peu que tu ne te fasses pas aider par la redoutable Amazon(e) ! Et si pour toi tout seul, la charge est trop lourde, prends des paquets plus petits, prépare tes itinéraires, et livre bien chaque maison une à une ... sans oublier tous les petits recoins du monde car, tu le sais, les maisons de certains n’ont pas de cheminées...  L’accès n’en est que plus facile, à l’air libre, sous les ponts, dans les forêts, devant l’entrée des boutiques,  de belles personnes rêvent aussi de te croiser Plus que le paquet que tu leur déposeras, c’est la douceur de tes mots qui les touchera

C’est vrai Père Noël, parler prend du temps, mais être est tellement plus puissant qu’avoir...  je suis sûre que tu pourras compter sur tout plein de petits lutins qui t’aideront

Et si après cette année si particulière, tu sais, celle du virus qui a si soudainement bouleversé l’humanité toute entière, tu m’autorises à formuler plusieurs vœux : peux-tu, avec les lutins qui t’aideront, glisser à l’oreille de l’humanité ces quelques mots ?

- Prenez soin de la nature, écoutez le bruit des animaux, le chant des oiseaux

- Entretenez, les plantes, les fleurs, contemplez-les

- Consommez l’énergie avec modération, elles ne sont pas infinies

- Regardez vos voisins, dites-leur juste bonjour ou partagez un moment ensemble

- Dites à vos enfants, vos parents, vos familles, vos amis que vous les aimez, le temps n’est pas infini non plus

- Dansez, chantez, serrez-vous dans les bras

- Observez, écoutez, comprenez, analysez et cessez de juger au 1er mot au 1er regard

 

Père Noël, je sais que l’effort que je te demande peut paraître insurmontable tant la tâche est lourde ! Mais je te l’assure, tu n’es pas seul ! Tu peux compter sur ces milliers de belles âmes qui y croient et qui agissent … toutes ces belles personnes qui chaque jour prennent soin des autres, de leur terre, de leur vie ! Tu peux compter sur eux pour passer le message dans toutes les oreilles de l’humanité … Ensemble nous serons plus forts et nous ferons que l’an 2021 soit plus doux que l’an 2020 !

Sur ces quelques mots, Père Noël, sache qu’il me tarde déjà de te retrouver en 2021 … et je suis certaine que tu auras à tes côtés de nouveaux lutins qui veilleront eux aussi à rendre le monde toujours plus beau, plus chaleureux, plus humain !

Merci par avance et à l’année prochaine.

 

 

Merci Brigitte d'avoir rappelé les enjeux de notre époque !

On va faire des efforts, c'est promis !

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

Le rêve de Solenn (lettres au père Noël 2020)

Publié le par Marylis Costevec

Vous l'avez bien compris : ce "concours" de lettres au Père Noël était proposé aux grands, à ceux qui ne sont pas sensés y croire !

Après le cri du coeur de Sophie qui n'en peut peut plus et voudrait bien respirer librement, postillonner, chanter et danser de "creux de cous en creux de bouches", nous vous proposons la lettre de Solenn qui n'a besoin de rien mais veut apprendre à ........ on vous laisse découvrir !

 

Cher Père Noël

T’écrire aujourd’hui est une chose bien précieuse. Je t’ai attendu tant de fois … jusqu’à ce qu’on me dise que tu n’existais pas !

Bien sûr je sais que c’est faux, et je t’ai fait une place au chaud dans mon cœur.

Je n’ai besoin de rien … En réalité vivre, respirer, marcher sur les galets, sentir le soleil balayer mon visage et croiser les sourires des passants suffit à mon bonheur. Je n’attends rien que la paix.

Dis-moi, tant que je te parle, il y a bien quelque chose que je souhaiterais te demander …

Pourrais-tu me montrer le chemin pour qu’un jour je puisse être un Père Noël ?

Je n’ose imaginer le délice de voir les yeux des enfants émerveillés, les sourires des plus grands, ces instants précieux de paix et d’amour dans un monde si tourmenté. Qu’il doit être bon de tant donner …

Tu sais, j’ai beaucoup à apprendre tant donner ne m’est pas naturel …

Je compte sur toi pour me montrer le chemin et, de mon côté, je m’engage à te prendre la main avec une tendresse infinie.

Avec  tout mon amour,

Je t’embrasse fort

Le rêve de Solenn (lettres au père Noël 2020)

Merci Solenn !

 

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

Le cri du coeur de Sophie (Lettres au Père Noël 2020)

Publié le par Marylis Costevec

  Des lettres au Père Noël  

C'est avec beaucoup d'intérêt que nous avons lu et relu les lettres au Père Noël que les habitants de Locmiquélic ont déposé dans la boîte aux lettres du relais postal au rad'N Rol. Elles sont le reflet des sentiments et espoirs des Minahouets d'aujourd'hui et nous disent comment on vit ici cette période si particulière.

Vous pouvez bien sûr aller les consulter tranquillement sur place pendant le mois de février mais nous avons eu envie qu'un plus grand nombre puisse y avoir accès.

Et pour que vous puissiez en profiter pleinement et partager les rêves des participants, nous avons décidé de vous les présenter petit à petit. Nous vous le répétons, c'est en les relisant qu'on en extrait toute la saveur et les émotions.

Nous remercions Dominique Vignaud, initiatrice de l'événement qui nous a autorisés à les publier avec l'accord des auteurs.

Aujourd'hui nous vous proposons la lettre qui a obtenu le premier prix :

  Le cri du coeur de Sophie  

 

Cher Père Noël,

Quand je t’ai encore raté l’année dernière alors que je m’étais planquée sous le canapé, je ne me sentais pas aussi à l’étroit que maintenant , en dehors de ma planque.

À l’étroit, ouais, coincée, empêchée, figure – toi. Drôles de figures en ce moment qu’on se paie avec nos bandeaux.

Père Noël il me faut de l’air !!! Du bon air !! Cet air qui me fait respirer, postillonner, chanter, susurrer aux oreilles indiscrètes … Une bonbonne d’air aux airs sucrés … s’il te plaît … ou un courant d’air qui viendrait me faire danser et m’emporterait de bras en bras, de creux de cous à creux de bouches. S’il te plaît, Père Noël. Un air si mélodieux que nous pourrions voyager en ferment nos yeux.

Père Noël, ils manquent pas d’air de s’en cogner de cet oxygène si précieux …  Ceux-là même qui nous imposent l’apnée interminable. Ça sent la tempête, les vents contraires, les bourrasques.

Père Noël, quand tu viendras cette année, ne cherche pas ma planque, je serai partie faire un tour sur cet t’air.

 

 

C'est ce que nous avons tous plus ou moins ressenti, non ?
Merci Sophie !

 

Un membre du jury lit la lettre de Sophie.
 

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

Les "Trois Ours" en escale à Lorient ?

Publié le par Marylis Costevec

Difficile de ne pas penser à Boucles d'or visitant la maison des trois ours en regardant les quais de Kergroise en cette fin janvier 2021.

 

Il y a bien là le gros cargo, le moyen cargo et le petit cargo, bien rangés le long du quai !

Le gros cargo de "papa ours", c'est SBI URSA. Il mesure 200 mètres et navigue sous le pavillon des Îles Marshall. Arrivé le 25 janvier, il a apporté près de 30 000 tonnes de soja.  Il a appareillé le mercredi 3 février à 1930. Cap sur Liverpool.

Le moyen cargo (celui de maman ours ?), c'est BAHIA DE ALCUDIA. Long de 124 mètres, il bat pavillon espagnol. Arrivé le 19 janvier, il a livré 7000 tonnes de ciment en provenance de Carboneras (Sud-Est de l'Espagne). Il a largué les amarres le 2 février 2021 à 14 heures 30.

Et le petit ?  C'est JULIETA (88 mètres, pavillon Lithuanien). Il est là depuis le 26 janvier. Il charge du kaolin destiné à l"exportation. Remarquez le petit nuage blanc qui s'élève des cales !

Julieta est parti le 3 février vers 15 heures 30. Le kaolin devrait être déchargé en Espagne (Castellon : Côte méditerranéenne, mer des Baléares au nord de Valence)

Allez, nous vous donnerons leur destination dès que possible.

En attendant, si vous rencontrez Boucles d'or, faites-nous signe !

Maryl photos (29 janvier 2021)

Publié dans vie locale

Partager cet article
Repost0

Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...

Publié le par Marylis Costevec

 

Par les temps qui courent, le soleil fait du bien au moral et il nous offre de belles lumières surtout quand il  découpe la silhouette des grues et des gros bateaux !

Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...

à quai ce 28 novembre 2020 :

On leur a aussi tiré le portrait quand il faisait jour !

SEAMARLIN et LOWLANDS ANGEL à Kerroise le 28-11-20

le cargo LOWLANDS ANGEL (199 m, Liberia), arrivé le mercredi 25  décharge 40420 tonnes de soja et  doit appareiller le 1er décembre.

 

 

le pétrolier SEAMARLIN (188 m., Allemagne ) qui était chargé de 33 000 tonnes de gazole en provenance de Primorsk (Russie) :

 

Publié dans bateaux, commerce, vie locale

Partager cet article
Repost0

La commémoration du 11 novembre en 2020 à Locmiquélic : un comité restreint.

Publié le par Marylis Costevec

Journée nationale de commémoration
de la Victoire et de la Paix,
Hommage à tous les "Morts pour la France" 

 

En raison de la crise sanitaire, le public n'était pas autorisé à participer aux cérémonies commémoratives. C'est donc en Comité restreint que s'est effectué le dépôt de gerbe au pied de la stèle rappelant le sacrifice des "Enfants de Locmiquélic" qui ont donné leur vie pour la Patrie : on notait , aux côtés de Philippe Berthault, maire, la présence de Didier Tanguy, maire adjoint, Madame Nahalie le Magueresse, ancien maire, élue d'opposition, Alain Le Huec, président de l'UFAC de Locmiquélic.

 

 

 

 

Le discours du maire

Jean Yves Le Gloahec, conseiller municipal a d'abord évoqué la naissance de la commune et l'érection du Monument aux Morts, inauguré le dimanche 24 octobre 1920.

Une plaque portant les noms de deux marins disparus lors de la Grande Guerre dont il a retrouvé la trace a été rajoutée à l'arrière du Monument. Il s'agit de Gildas Le Corre, né à Locmiquélic (commune de Riantec) le 30 janvier 1892, fusilier-marin disparu à Steenstracte (Belgique) le 17 décembre 1914 et de Charles-Marie Scolan, né à Locmiquélic (commune de Riantec) le 28 décembre 1882, matelot-charpentier disparu le 18 mars 1915 à bord du BOUVET, coulé après avoir été touché par une mine dans le détroit des Dardanelles.

Le discours de Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants, a été lu par le maire, Philippe Berthault :

 Il évoque la cérémonie de 1920. Ce jour-là, 'le peuple de France accompagne solennellement le cercueil du Soldat Inconnu sous les voûtes de l'Arc de Triomphe, saluant la mémoire de tous les soldats morts sous le drapeau tricolore."

En 2020, c'est Maurice Génevoix qui entre au Panthéon. "(...) Il y entre avec tous ses frères d'armes, ceux dont il a immortalisé le souvenir, l'héroïsme et les souffrances. (...) "

Pour lire le texte en entier, cliquer sur le lien ci-dessous.

Un jeune Locmiquélicain qui effectue son SNU (Service National Universel) a lu un texte de Maurice Génevoix qui est entré ce mercredi au Panthéon, ce texte qui se termine par la phrase d'anthologie :

« Ce que nous avons fait, c’est plus qu’on ne pouvait demander à des hommes. Et pourtant, nous l’avons fait »

Vous trouverez, plus bas un article sur Maurice Génevoix.

Discours de Geneviève DARRIEUSSECQ, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants, prononcé lors de la journée nationale de commémoration de la Victoire et de la Paix, Hommage à tous les "Morts pour la France"

Partager cet article
Repost0

L’inauguration du Monument aux morts de Locmiquélic : un évènement fondateur de la commune ?

Publié le par Marylis Costevec

Le monument aux morts de la commune de Locmiquélic a tout juste 100 ans.

Jean-Luc BRUZULIER, docteur en histoire contemporaine, invité par le comité d'Histoire, devait nous expliquer en quoi l'inauguration de ce monument a été un évènement fondateur pour la commune (le 11 novembre 2020 à 16 h 30 dans la salle Artimon), .

Compte tenu de la fermeture de la salle ARTIMON, suite aux mesures anti-COVID19, la conférence est reportée à une date indéterminée. Nous vous tiendrons au courant...

 

Centenaire de l’inauguration
du Monument aux morts de Locmiquélic

 

 

L’inauguration du Monument aux morts de Locmiquélic :

un évènement fondateur de la commune ?

Le 24 octobre 1920, était inauguré en grande pompe le monument aux morts de la commune de Locmiquélic, soit moins de deux ans après la signature de l’armistice et un an après que ce quartier de Riantec ne soit devenu commune autonome. Cet édifice est l’un des 10 premiers à avoir été érigés dans le département.

Comment expliquer la célérité avec laquelle le comité va concevoir, construire leur monument en l’honneur de leurs morts pour la France ?

La conception originale du monument révèle les différentes significations que veulent donner les Minahouets de 1920 à leur mémorial qui n’est cependant pas le seul signe de leur reconnaissance envers le sacrifice des 140 enfants de Locmiquélic qu’ils veulent honorer. Néanmoins, cette histoire n’a pas été exempte de débats révélateurs d’une volonté de la société de sortir de cette longue guerre.

 

Par M. Bruzulier J.-L.

Chercheur associé au centre de recherche en Histoire TEMPORA, Université de Rennes 2

Professeur d’Histoire contemporaine en classe préparatoire

Actuellement travaillant à un ouvrage sur les Monuments aux morts et les politiques mémorielles dans les communes du Morbihan après la première guerre mondiale.

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>