vie locale

Publié le 12 Novembre 2022

 

Ils ont navigué dans le Pacifique et ont débarqué à Mururoa, en Polynésie française.

Claude Canuel sur l’aviso escorteur EV Henry, en 1979 et 1980,

Daniel Bauby, sur le transporteur de chalands de débarquement TCD Orage, de 1978 à 1981,

Jean-Yves Jegado  sur l’aviso-escorteur Amiral Charner de 1975 à 1976.

11 novembre 2022 : 3 médaillés à Locmiquélic

C'est l'occasion de rappeler cette époque où la France exposait les populations de la Polynésie et les militaires aux risques nucléaires.

Entre 1966 et 1996, la Marine nationale française a effectué des tirs aériens d'abord (officiellement 46 étalés jusqu'en 1974) et souterrains ensuite (147) à Mururoa et Fangataufa.

La plupart des bâtiments qui ont navigué sur la zone ont pu être contaminés, même pendant une courte escale puisque les eaux des lagons restaient radio-actives plusieurs jours après l'explosion.

source : https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/histoire-essais-nucleaires-francais-plus-100000-personnes-contaminees-48975/

 

 

C'est au titre des risques encourus que les trois marins ont été décorés ce vendredi 11 novembre 2022.

Le capitaine de vaisseau Yves Jégo a épinglé la médaille de la Défense Nationale bronze avec les agrafes Défense et essais nucléaires sur la poitrine des trois marins.

 

Alain Le Huec, vice-président de l’UNC, Philippe Berthault, maire de Locmiquélic, le capitaine de vaisseau Yves Jégo et Jean-Yves Le Glouahec, président des officiers mariniers retraités encadrent les nouveaux décorés, Claude Canuel, Daniel Bauby et Jean-Yves Jegado.

Hommage à tous les morts pour la France

Rappelons que depuis 2012,  la cérémonie du 11 novembre salue la mémoire de tous ceux qui ont donné leur vie pour la France dans les conflits anciens et actuels.

 

Des braves dans l'assistance

Dans l'assistance, on notait la présence d'élus actuels et anciens et de nombreux militaires qui arboraient les médailles qui témoignent de leur participation à des conflits meurtriers.

Tchad, Agghanistan, Kosovo, etc... des médailles qui rappellent le parcours d'un militaire.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #Personnages, #Histoire Nationale.

Repost0

Publié le 8 Novembre 2022

Une exposition de voitures anciennes devant L'ARTIMON

et c'est parti pour la nostalgie !

 

On s'est rappelé du temps où elles étaient si rares dans les rues de Locmiquélic qu'on savait toujours qui était au volant même de loin !

Dans les années 50, il y avait la "Vedette" à Marie Jeanne (Dam oui, c'est comme ça qu'on disait !) et la "Prairie"* à Pierre Priol, le boucher. II y transportait ses veaux à c'qu'il paraît !

 

Il y avait la traction à Manu (C'était le maire !) et puis la 203 du docteur Garo !

On s'est souvenu de la Dyna de Dédé et de la 4 chevaux du cousin Jojo qui frimait quand il venait chez nous : dam, nous on n'avait que des vélos  mais la rue était à nous et on pouvait y faire des courses de carrioles sans se faire engu...irlander !

 

Dans les cars, y'avait du goût et les sorties en famille dans le taxi de Marie-Jeanne, c'était le Pérou !

 

 
Ben finalement, c'est peut-être vrai que c'était mieux avant !
Qu'en pensez-vous ?

* tout savoir sur la "prairie"     http://lautomobileancienne.com/renault-prairie-1951/:

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #scènes de rues

Repost0

Publié le 4 Novembre 2022

Lady Divina a déchargé des tourteaux de tournesol en provenance d'UKRAINE
Lady Divina à Kergroise le 4 novembre 2022 en soirée.

LADY DIVINA (140 m., pavillon des Barbades) est à quai depuis le 31 octobre 2022. Il a déchargé 12313 tonnes de tourteaux de tournesol venus du port de Yuzhny près d'Odessa en Ukraine qu'il a quitté le 1er octobre.

Compte tenu de la situation dans ce secteur en guerre, le voyage a mérité toute notre attention : le bateau est arrivé à Istanbul et s'y est ancré le 5 octobre. Il n'est reparti que le 19 octobre. Il a rallié Malte le 23 octobre au matin pour en repartir dans la soirée. Il a pris la direction de Lorient où il est arrivé le 31 octobre.

Son départ était prévu le 3 novembre. Il est parti le 5 en début d'après-midi. Cap sur Bilbao.

 

 

SOFIYA (143 m, pavillon des VANUATU), un autre bateau en provenance de la Mer Noire s'est amarré devant LADY DIVINA le 2 novembre.

Il apporte 9741 tonnes de tourteaux de tournesol chargés à Varna en Bulgarie qu'il a quitté le 17 octobre. Le passage du Bosphore a été plus aisé puisqu'il n'a passé que 3 H 24 minutes à l'ancre à Istanbul où il est arrivé le 19 octobre. Il a fait étape à Malte le 24 octobre avant de rallier Lorient où il est arrivé le 2 novembre.

Son départ est prévu le 7 novembre

Au port pétrolier, la silhouette de SANDVIKEN, bien connue des Minahouets qui livre 5307 tonnes de carburant chargé à Donges.

Les pétroliers ne restent pas longtemps à quai !

HANJIN PIONEER, arrivé le 23 octobre est toujours à quai avec ses pales d'éoliennes attendues en Allemagne. cf https://www.locmiquelic-histoire.fr/2022/10/des-nouvelles-de-kergroise-26-octobre.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #bateaux, #commerce

Repost0

Publié le 2 Novembre 2022

Philomena n'en reviendrait pas !

Dotés de pouvoirs surnaturels, les Jedi (prononcer Djedaille) maîtrisent la Force et l'utilisent uniquement pour faire le bien (Elle aurait aimé !). 

 

On avait annoncé leur venue. Alors, les fans de la saga Star wars les attendaient de pied ferme  !  

"Les Jedi de l'Ouest" sont bien arrivés le samedi 29 octobre 2022. Ils ont déambulé dans les rues de Locmiquélic pour le plus grand plaisir des amateurs de science-fiction et des enfants.

 Armés de leurs sabres-laser; ils ont fait sensation sur la place Jean Jaurès au milieu des voitures anciennes.

Leur venue était organisée dans le cadre de la manifestation "Octobre Rose". Des patchs  personnalisés aux couleurs de l'association "Les Jedi de l'Ouest" ont été vendus au profit de la ligue contre le cancer.

 

Les amateurs et les curieux ont aussi découvert la collection de figurines et de vaisseaux que Pierre-Yves Fayot rassemble depuis 1977, l'année de la sortie du premier film de la série.  Elle était  exposée dans le hall du gymnase du complexe sportif.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #Personnages, #scènes de rues

Repost0

Publié le 1 Novembre 2022

Lucile Garrigue, élue reine d'Arvor le 15 août 2022, est  danseuse au cercle An Drouz Vor de Port-Louis et habite à Locmiquélic.

C'est tout naturellement qu'elle a honoré de sa présence le premier Fest Roz au monde organisé dans la ville des Minahouets.

Elle a aussi invité ses deux dauphines, Gaëlle Goiset et Lena Videlo à participer à l'événement.

Les Minahouets et leurs amis ont ainsi pu admirer les costumes traditionnels du pays vannetais :

La reine d'Arvor et ses dauphines mènent la danse au fest Roz d'octobre 2022 à Locmiquélic

 

- celui de Lucile, bien sûr, qui porte avec élégance le costume du pays de Lorient avec le tablier blanc des mariées des années 40 qu'elle a confectionné et brodé elle-même.

 

 

 

 

 

 

 

 

- celui de Lena Videlo, deuxième dauphine, originaire de Cléguérec, danseuse à la Kerlen Pondi (cercle de Pontivy) qui a choisi de porter une authentique tenue de mariée du pays pourlet, conservée dans sa famille.

 

- celui de Gaëlle Goiset, première dauphine, danseuse au cercle celtique de Vannes, qui arborait un costume de cérémonie des années 25-30, construit autour d'un tablier brodé par son père en 1990.

Le Fest Roz ?
Un événement créé pour récolter des fonds au profit de la lutte contre le cancer.

 

 C'est pour la bonne cause que les sonneurs du pays ont entraîné les danseurs dans des laridés à 6 ou 8 temps, des an dro, des hanter dro et des kas abarh endiablés et autres danses traditionnelles d'ici et d'ailleurs.
La reine d'Arvor et ses dauphines ont mené la danse au Fest Roz de Locmiquélic...
La reine d'Arvor et ses dauphines ont mené la danse au Fest Roz de Locmiquélic...
La reine d'Arvor et ses dauphines ont mené la danse au Fest Roz de Locmiquélic...
La reine d'Arvor et ses dauphines ont mené la danse au Fest Roz de Locmiquélic...
La reine d'Arvor et ses dauphines ont mené la danse au Fest Roz de Locmiquélic...
La reine d'Arvor et ses dauphines ont mené la danse au Fest Roz de Locmiquélic...
Que du plaisir pour les quelques 300 personnes (jauge maximale autorisée) qui ont répondu à l'appel des organisateurs (municipalité de Locmiquélic, cercle An Drouz Vor).
Merci à notre ami Joël pour ses photos !

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #patrimoine, #Personnages, #femmes

Repost0

Publié le 14 Septembre 2022

On l'a entendu, on est venu :
Joachim Maudet, parc de Pen Mané, 14 septembre 2022

 

Là au milieu du parc du Pen Mané, il appelait

un cri puissant, pressant, étonnant.

Un homme est apparu, au loin, en limite du parc

Il a appelé aussi

puis une femme est sortie de l'ombre, a crié en écho...

 

 

Les deux silhouettes ont avancé vers les spectateurs,

suivant chacune sa route,

appelant à tour de rôle...

 

C'était brut, sauvage,

là au bord du marais.

Leurs chemins ont convergé lentement, inexorablement...

 

 

 

C'était écrit ?

Une "performance" artistique qui prend aux tripes,

remue profondément,

interroge la rencontre,

 interpelle et fait écho longuement en chacun.

Merci Katell, Léonard et leur invité Joachim pour ce moment intense.

 

Plein d'autres surprises

pour le 15ème anniversaire de la rencontre de Katell et Léonard

au Campement Artistique (Parc de Pen Mané à Locmiquélic)

A rapprocher du "kulning" scandinave que nous avons découvert le 8 octobre 2022 :

https://www.locmiquelic-histoire.fr/2022/10/kulning.html

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #Jeux et Loisirs

Repost0

Publié le 11 Août 2022

  Un feu, deux feux, pas de feu ?
 

  On vous dit tout (ou presque !) 

 Pas de feu en 2022 

2022 restera certainement dans les annales comme une année particulièrement chaude et la plus sèche depuis 1976. On espère que ce record ne sera pas battu de sitôt malgré le pessimisme des climatologues.

Pour éviter la multiplication des incendies qui ont commencé  à se déclarer chez nous, le préfet a interdit de tirer les feux d'artifice. La municipalité de Locmiquélic avait d'ailleurs anticipé cet arrêté en annulant cette attraction prisée des Minahouets depuis la création de la fête en 1934.

C'est pour nous l'occasion de raconter son histoire.

  Et un ... et deux ! 

Mais oui, qui s'en souvient ? Personne ou presque ! Mais à l'origine (1934 donc), il y en eut deux : pas de jaloux  ! Un à Locmiquélic et l'autre à Pen Mané (nous parlons des anciens villages de Riantec bien entendu). La commune était toute jeune et les quartiers revendiquaient leur identité (non mais !)

Les feux étaient tirés le dimanche soir à 20 h 30 (heure d'été), soit à l'époque,  une heure d'avance sur l'heure solaire, et étaient suivis d'un défilé de bateaux illuminés : des bateaux de pêche bien sûr et ils étaient nombreux !

Ensuite, les jeunes et les moins jeunes suivaient l'accordéon (à moins que ce ne fut le biniou) avec de nombreux arrêts aux carrefours et devant les débits de boisson pour chanter, danser et se rincer le gosier !

 Plein de feux ...

... oui mais de ceux-là, on se serait bien passé ! Si d'aucuns parlaient de feux d'artifice et qu'ils se voyaient et s'entendaient de très loin, ils n'avaient rien de festifs :

Entre 1940 et 1945, le ciel s'est embrasé à plusieurs reprises, des bombes explosives et des bombes incendiaires pleuvaient sur la cité, semant la mort et la désolation.

François Jégo (1912-1986) nous a raconté celui de 1943 :

" [...] des fusées éclairantes partout, c'est beau, on dirait un feu d'artifice du 14 juillet, [...] des sifflements déchirent l'air frais du matin ; ici et là des petits feux de joie, ce sont des bombes incendiaires [...]

Jégo François, les jours sombres, C'était hier, N° 6, p.25

  Et puis ... un seul ... en pointillés -  -- - - --! 

L'occupant délogé, on a retrouvé le goût de la fête mais pour revoir un feu d"artifice dans le ciel minahouet à l'occasion de la grande fête de la commune, il a fallu attendre 1958. Il fut maintenu jusqu'en 1965.

Les premières fusées éclataient à 20 h 30 ; à cette heure, on dansait aussi à "la Persévérante" et notre amie Simone Gallic nous racontait que les danseurs montaient sur la terrasse pour en profiter et elle ajoutait en rigolant : "Il y avait des amoureux dans tous les coins !"

En 1985, à l'occasion de la venue du Belem, le fameux trois-mâts, c'est le jeudi à la nuit tombée que l'on vit les belles bleues, les belles rouges, etc...  illuminer le ciel et se refléter dans l'eau de la rade ! En 1986, il sera tiré le vendredi avant de subir une longue éclipse !

Le BELEM en rade de Lorient - photo Alain Lanoé (diapositive scannée)

Il réapparut en l'an 2000 pour saluer le nouveau millénaire et c'est en 2002 qu'il fut sonorisé pour la première fois !

Maryl photo (image d'archives)

Evidemment, c'est dans la presse ancienne que nous avons trouvé toutes ces infos !

Si vous avez des souvenirs personnels, n'hésitez pas à nous en faire part, un petit mot sous cette page ou topez-nous sur le circuit, du côté du chapiteau ou devant les attractions foraines !

 

Même sans feu d'artifice, il va y avoir du goût à Locmiquélic ce week-end : repas, guinches, manèges, cotriade et défilés sans oublier la course pédestre, les boules et le troc et puces ! de quoi amuser les petits, les grands, les sportifs, les jeunes et les moins jeunes, ceux qui aiment regarder, ceux qui ont plein de choses à raconter et les autres !

Les "étrangers" (c'est-à-dire tous ceux qui n'habitent pas Locmiquélic) sont les bienvenus !

Au plaisir de vous y croiser !

l'affiche 2022 :

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #patrimoine, #fêtes locales, #fête des Langoustines

Repost0

Publié le 29 Mars 2022

En 2022, le printemps des poètes s'est déroulé du 12 au 28 mars...

...et on a parlé, on a questionné, on a lu, on a dit, on a écouté des textes qui évoquent le temps, la joie de vivre, la mémoire, l'oubli et le temps qui fuit inexorablement .......

l'éphémère...

 

 

Des poèmes sont apparus dans la ville,

des lectures sur le bateau-bus

et une rencontre poético-artistique à la médiathèque ont eu lieu.

 

Poésies dans la ville,

Vous les avez-vus ? Nos amis les flâneurs vous ont proposé des poèmes à déguster sans modération dans des endroits stratégiques de la ville. Vous avez peut-être pris quelques minutes pour vous imprégner de la beauté des mots (avant de prendre le bateau ou d'aller emprunter un livre).

poésies dans la ville - Locmiquélic 2022
poésies dans la ville - Locmiquélic 2022
poésies dans la ville - Locmiquélic 2022

poésies dans la ville - Locmiquélic 2022

Des lectures sur le bateau-bus

Dès le samedi 12, les Flâneurs, infatigables et passionnés compagnons en poésie sont montés sur le bateau-bus pour lire des textes "entre 2 rives", celles de la rade de Lorient, entre Pen Mané et Lorient/quai des Indes.

Ils sont revenus le vendredi 18 mars dès 8 heures, le mardi 22 en fin d'après-midi et enfin le samedi 26 à partir de 14 h.

Une initiative saluée par les passagers !

Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic

Certains les ont découverts par hasard mais d'autres n'ont pas hésité à s'offrir une mini-croisière en poésie. Un aller, un retour ou même plusieurs, nous a-t-on dit.

Rencontre poétique à la médiathèque

 Le samedi 12 mars à 18h à la Médiathèque de Locmiquélic, les amateurs de poésie ont pu écouter les FLÂNEURS lire une choix de textes sélectionnés dans l'anthologie Fenêtres sur jardin éditée par Lydia Padellec, des textes écrits par des poètes contemporains* autour de deux peintures de LaOdina. Ils étaient accompagnés par la harpe de Mariannig Larc'hantec.

diaporama 5 photos :

Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic

Les poètes invités ont ensuite lu quelques-uns de leurs derniers poèmes :

Nous avons entendu tour à tour Hervé Martin, Marie-Josée Christien, Roland Nadaus, Chantal Couliou et Lydia Padellec.

diaporama 5 photos :

Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic
Le printemps des poètes 2022 à Locmiquélic

Musique des mots, chant de la harpe, couleurs, émotions ...

un bon moment de partage.

 

NB : L'exposition "portraits/ auto portraits" est restée à la médiathèque jusqu'au 19 mars.

 

A l'année prochaine très certainement mais nous comptons bien sur nos amis pour trouver des moments pour nous offrir des poèmes en partage.

Un grand merci !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #poésie, #vie locale

Repost0

Publié le 12 Février 2022

Hier,

Bien sûr, ce n'est plus comme avant, du temps où les ménagères se retrouvaient dans la rue des lavoirs avec leurs cabas et paniers.

On y trouvait tout. On achetait aussi bien les torchons ou le dernier ustensile-miracle du camelot (toujours très entouré) que la pièce de tissu qu'on apporterait chez la couturière qui vous confectionnerait une robe à vos mesures. On emportait les légumes ou le pâté, le steak de cheval ou les petits biscuits surmontés d'un tortillon de sucre rose, jaune ou vert, les chaussettes et les bas,  les casquettes et les bérets basques, les caleçons et les gilets molletonnés bien chauds et les corsets roses à lacets, et puis la blouse, forcément, l'indispensable blouse qui protégeait les vêtements...

il y avait aussi la boutique à 100 francs où vous trouviez les aiguilles et les boutons, les piles ou les peignes, les pinces et les barrettes, les briquets et les cordes à sauter, les pousse-pousse et les billes, les boules et les balles...

(...)

Aujourd'hui

C'est juste un petit marché dans la grande rue, un petit marché alimentaire apprécié surtout des retraité.e.s qui s'offrent un brin de causette avec les commerçants et les connaissances en remplissant leur panier.

Ce vendredi 11 février, il faisait un peu frisquet avec un ciel bien dégagé, de quoi nous inciter à acheter les charentaises pour réchauffer nos petons en rentrant (fallait en profiter, la marchande n'est pas toujours là !)

On trouvait aussi tout ce qu'il faut pour les repas du week-end : le fromage et la charcuterie, les légumes de saison qui n'avaient pas traversé les océans, du chou de Lorient, des carottes, des patates et des oignons (à nous le friko kaol)...

...les huîtres de la rivière d'Etel (Tiens ! Une nouvelle tête mais les mêmes huîtres qu'avant!).

Il fallait un peu patienter pour emporter les crêpes, la tradition du vendredi...

Un p'tit tour au marché ? C'est le vendredi matin à Locmiquélic !
Un p'tit tour au marché ? C'est le vendredi matin à Locmiquélic !

 

Et comment résister aux odeurs exotiques qui se répandent autour de l'étal de Fordice Juvenal Bama, le traiteur congolais (Congo Brazzaville !) qui fait voyager les papilles en vous proposant poulet yassa ou au curry, mafé, tajine, couscous, acras et de délicieux mini-chaussons aux pommes sucrés-salés ?...

 

Le marchand de fruits avait pris des vacances alors pour le dessert, les gourmands se sont offert une part du gâteau breton aux myrtilles proposé par ... le charcutier !

C'est sympa le marché ! Prenez un peu de temps et ... VENEZ !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #à boire et à manger, #lieux, #scènes de rues, #commerce

Repost0

Publié le 3 Février 2022

Locmiquélic persiste et signe !

Pour la deuxième année consécutive, Locmiquélic est classée première du Morbihan dans sa catégorie (villes de 3500 à 5000 ha) et toujours 18ème sur le plan national (sur les 950 villes de sa catégorie !). C'est  l'association des villes et villages de France où il fait bon vivre qui se base sur 187 critères (4 de plus que l'an dernier) qui le dit.

https://www.villesetvillagesouilfaitbonvivre.com/vivre-a-Locmiqu%C3%A9lic-56570/56118/56

Nous avons eu la bonne surprise  : une photo prise lors d'une animation organisée par le Comité d'Histoire illustre l'article que le Télégramme a consacré au sujet (merci !) :

La balade de fontaines en lavoirs (en juin 2021) qui fait une pause à la pointe du Bigo pour parler de la fontaine marine et écouter LES FLÂNEURS, compagnons en poésie nous lire des poèmes sur l'eau accompagnés à l'accordéon par Danielle de l'association SOUBENN.

Des collaborations comme on les aime et qui participent à l'attrait de la vie minahouette avec les actions des nombreuses autres associations.

Une histoire particulièrement riche et passionnante quoique méconnue, a laissé quelques traces que nous aimons faire découvrir.

La ville possède des atouts de par sa situation en bord de rade et ses équipements (commerces , écoles, ports et le marais, réserve ornithologique).

Il y fait réellement bon vivre !

https://www.locmiquelic-histoire.fr/2021/06/balade-de-fontaines-en-lavoirs-sur-les-traces-de-nos-ancetres-a-locmiquelic.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale

Repost0