En suivant le spi rouge : la rive droite de la rade de Lorient.

Publié le par Marylis Costevec

15 janvier :

Rouge pétant, il accroche l'oeil, le spi qui se gonfle sous le soleil d'hiver.

Suivons-le et observons la rive droite de la rade telle qu'on la voit depuis Pen Mané à Locmiquélic :

Il passe devant la maison de l'agglomération, celle qu'on aime ou qu'on déteste. Remarquer les grues du port.

Il double Noé qui attend le déluge, mangé par la rouille.

Il joue à cache-cache avec la Tour de la Découverte qui avait perdu la tête. Elle l'a retrouvée en novembre 2020. C'est bien mais on se passerait volontiers de l'immeuble blanc. Non ?

Les pneus broyés s'accumulent sur les quais de Kergroise. Au loin à droite, le clocher de l'église Notre Dame de Victoire (paroisse Saint-Louis).

Et voilà une grue : joli bleu !

On distingue à peine les 100 mètres de DEUN, le cargo chypriote arrivé le 13 qui charge 4000 tonnes de pneus destinées aux cimenteries de Casablanca. Il partira dans la soirée.

Le voilier longe toujours les quais de Kergroise au niveau des trémies qui recueillent régulièrement les tourteaux de soja brésilien ou de tournesol ukrainien.

Le voilà à l'ombre du grand silo.

 

Il est passé devant la glacière. Le voilà devant la base sous-marine. La silhouette bleue du château d'eau de Larmor domine le paysage.

Il va bientôt disparaître derrière l'île Saint-Michel.

Nous lui souhaitons bon vent et merci du spectacle.

Publié dans paysages, lieux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article