Féministe, Philomène ?

Publié le 8 Mars 2019

 Philoména Georgeault-Jouan, une institutrice de Locmiquélic, lance en 1888 un véritable "coup de gueule". A la lecture du palmarès du concours de poésie auquel elle avait participé, elle semblait disposée à mener la Révolution contre les lois de son époque qui soumettaient les femmes au pouvoir des hommes.
Les sentiments qui l'agitaient cèdent peu à peu la place à une attitude beaucoup plus "réaliste", soufflée par la voix de la raison jusqu'à une conclusion pleine d'ironie !!!!
Le Code Civil en vigueur disait alors : "La femme doit obéissance à son mari" . Revendiquer une égalité dans la société semblait bien utopique.
Le texte nous permet de réfléchir au chemin parcouru depuis et aussi à celui qui reste à faire  ...
Voici maintenant le poème dans son intégralité :
Féministe, Philomène ?
Féministe, Philomène ?
La femme doit obéissance à son mari. (Code civil illustré). Source gallica.BNF.fr

La femme doit obéissance à son mari. (Code civil illustré). Source gallica.BNF.fr

Pour avoir un aperçu de l'état d'esprit  de l'époque sur la question des droits des femmes, nous vous invitons à cliquer sur le lien suivant :

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #Personnages, #femmes, #poésie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article