La tour de la découverte à LORIENT donne l'heure solaire comme autrefois...

Publié le par Marylis Costevec

La boule installée au sommet de la tour de la découverte depuis la fin novembre 2020 ne remplissait pas le rôle qu'elle avait autrefois : donner l'heure exacte aux marins avant qu'ils ne partent sur le vaste océan.

C'est chose faite depuis le 29 mars 2021. En effet, les horlogers ont travaillé dans l'ombre pour qu'elle joue à nouveau son rôle.

Et c'est depuis Pen-Mané que le point de vue est le meilleur pour la voir fonctionner.

Normal : c'est sous "la montagne du fort" que les vaisseaux venaient régler leurs compas, indispensables pour se repérer en mer à tout moment et par tous les temps. Et pour cela, ils avaient besoin de l'heure exacte, l'heure solaire bien entendu.

 

Le nouvelliste du Morbihan (2 avril 1907)

C'est la chute de la boule hissée puis lâchée le long d'un câble qui donnait le top mais qu'est-ce qui déclenchait la chute ?

A vrai dire, on ne le sait pas trop (Mécanisme ou intervention humaine ? Mystère ).  Mais depuis le 29 mars 2021, c'est une vieille horloge à balancier qui actionne le système qui fait tomber la boule chaque jour à 14 heures 15 minutes et 25 secondes (heure d'été) ... s'il n'y a pas trop de vent !

Vous l'avez vue ? Sachez que vous avez bien de la chance. C'est la seule boule horaire qui fonctionne encore en France ! Il y en a aussi  une à Greenwich sur l'observatoire royal ( AH ! le fameux méridien !)

Vous ne l'avez pas encore vue ? Alors, soyez à l'heure à Pen-Mané par une petite brise ou pas de brise du tout et guettez le signal.

Et si alors, vous réglez une montre sur midi et quart, vous pourrez retrouver le rythme de vie de vos ancêtres.

Qui sait ? vous le respectez peut-être déjà sans le savoir ! Après tout, c'est le rythme naturel !

 

 

Revoir la dépose et la pose de la coupole
et toute son histoire en cliquant sur le lien ci-dessous :

Publié dans patrimoine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article