Les échasses blanches sont amoureuses ; c'est le printemps au marais de Pen-Mané

Publié le par Marylis Costevec

S'arrêter et observer patiemment ce qui se passe, jumelles ou appareil photo en main réserve de belles surprises !

Après avoir hiverné en Afrique, les échasses blanches sont de retour au marais depuis quelque temps déjà. Vous avez eu plaisir à voir leur élégante silhouette noire et blanche perchée sur de longues pattes rouges.

Ce vendredi 7 mai,

nous avons été intrigué par ce couple occupé à se lisser très longuement les plumes :

Les échasses blanches sont amoureuses ; c'est le printemps au marais de Pen-Mané
Les échasses blanches sont amoureuses ; c'est le printemps au marais de Pen-Mané
Tout à coup, l'une d'elles s'est immobilisée, le cou et le bec tendus à  l'horizontale tandis que l'autre lui tournait autour à grands pas :

 

... se lissait les ailes ...

 

... trempait le bec dans l'eau ...

 

Et puis... Hop !

Le photographe a été un peu surpris !  Dommage !

 

Crédit photo : Alain Le Hay

 

Et après ? Dame échasse va déposer quelques oeufs dans un nid tapissé d'herbes posé au bord de l'eau ou sur un ilot. Ils seront couvés par les deux parents. Les petits naîtront au bout de 25 jours et seront l'objet des soins parentaux pendant quatre semaines avant de prendre leur envol. Encore quelques temps et ils seront indépendants ... si tout va bien !

 

Nous vous invitons à lire cet article écrit par Gérard Guillot, agrégé de biologie, qui nous en dit plus sur le comportement des échasses !

Après cela, vous ne les regarderez plus de la même façon

(avec l'oeil droit ou avec l'oeil gauche ?) !

Publié dans flore et faune

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article