Quand les pêcheurs minahouets pêchaient le GROS requin !

Publié le par Marylis Costevec

Histoire d'aujourd'hui et d'hier :
la rencontre d'un requin !

 

Le 21 mars 2021

Des pêcheurs plaisanciers ont vu un requin au large de Belle Ile en mer.

 

Partis pêcher le lieu, ce 21 mars 2021, Alexandre Such et ses trois amis ont eu la chance d’approcher un requin pèlerin de huit mètres de long au large de Belle-Ile en Mer. Ils ont raconté leur aventure à la presse qui nous l'a rapportée.

Ils en sont tout excités et on les comprend : cela n’arrive que quatre ou cinq fois par an d’après les spécialistes même si sa présence à proximité de nos côtes est tout à fait normale.

Le requin pèlerin puisque c’est de cette espèce qu'il s’agit, fréquente les plateaux côtiers des eaux tempérées où il se nourrit essentiellement de plancton et parfois de tout petits poissons.  Considéré comme une espèce vulnérable, il peut vivre jusqu'à 50 ans.

Bien entendu Alexandre Such et ses amis se sont contentés d"admirer le squale, ce qui ne fut pas le cas en 1931 où des pêcheurs minahouets en ont ramené un dans la rade !

 

Le jeudi 2 avril 1931,

L’OUEST REPUBLICAIN titre :

un « pèlerin » au port de pêche.

8 mètres de long, 1mètre 60 de diamètre pour un poids estimé de 3 tonnes 600, la bête est étendue au pan coupé du port de pêche, on l'admire, on s'exclame  et on la mesure. La queue fait un mètre cinquante et la gueule ouverte plus d’1 mètre.

« On se trouvait à n’en pas doute, si l’on en jugeait par les oreilles recourbées en forme de pèlerine, en présence d’un pèlerin. » un requin, bien sûr.

Il avait été capturé par un bateau de Locmiquélic : le patron Jégo n’avait pas hésité à le harponner et à le remorquer jusqu’au port de pêche où il eut un certain succès !

Cette belle prise a aussitôt trouvé preneur ! Découpé sur place immédiatement, il a été expédié dans la région de Saint-Etienne.

Le journal ne dit pas si l’équipage du voilier CALIER a eu envie d’y goûter et en a reçu une petite part.

Voilà pour nous une occasion d’en savoir plus sur cet animal aussi inoffensif qu’impressionnant.

 Merci aux pêcheurs d’hier et d’aujourd’hui !

photo Chris Gotschalk

 

Publié dans faits divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article