fetes locales

Publié le 11 Août 2022

  Un feu, deux feux, pas de feu ?
 

  On vous dit tout (ou presque !) 

 Pas de feu en 2022 

2022 restera certainement dans les annales comme une année particulièrement chaude et la plus sèche depuis 1976. On espère que ce record ne sera pas battu de sitôt malgré le pessimisme des climatologues.

Pour éviter la multiplication des incendies qui ont commencé  à se déclarer chez nous, le préfet a interdit de tirer les feux d'artifice. La municipalité de Locmiquélic avait d'ailleurs anticipé cet arrêté en annulant cette attraction prisée des Minahouets depuis la création de la fête en 1934.

C'est pour nous l'occasion de raconter son histoire.

  Et un ... et deux ! 

Mais oui, qui s'en souvient ? Personne ou presque ! Mais à l'origine (1934 donc), il y en eut deux : pas de jaloux  ! Un à Locmiquélic et l'autre à Pen Mané (nous parlons des anciens villages de Riantec bien entendu). La commune était toute jeune et les quartiers revendiquaient leur identité (non mais !)

Les feux étaient tirés le dimanche soir à 20 h 30 (heure d'été), soit à l'époque,  une heure d'avance sur l'heure solaire, et étaient suivis d'un défilé de bateaux illuminés : des bateaux de pêche bien sûr et ils étaient nombreux !

Ensuite, les jeunes et les moins jeunes suivaient l'accordéon (à moins que ce ne fut le biniou) avec de nombreux arrêts aux carrefours et devant les débits de boisson pour chanter, danser et se rincer le gosier !

 Plein de feux ...

... oui mais de ceux-là, on se serait bien passé ! Si d'aucuns parlaient de feux d'artifice et qu'ils se voyaient et s'entendaient de très loin, ils n'avaient rien de festifs :

Entre 1940 et 1945, le ciel s'est embrasé à plusieurs reprises, des bombes explosives et des bombes incendiaires pleuvaient sur la cité, semant la mort et la désolation.

François Jégo (1912-1986) nous a raconté celui de 1943 :

" [...] des fusées éclairantes partout, c'est beau, on dirait un feu d'artifice du 14 juillet, [...] des sifflements déchirent l'air frais du matin ; ici et là des petits feux de joie, ce sont des bombes incendiaires [...]

Jégo François, les jours sombres, C'était hier, N° 6, p.25

  Et puis ... un seul ... en pointillés -  -- - - --! 

L'occupant délogé, on a retrouvé le goût de la fête mais pour revoir un feu d"artifice dans le ciel minahouet à l'occasion de la grande fête de la commune, il a fallu attendre 1958. Il fut maintenu jusqu'en 1965.

Les premières fusées éclataient à 20 h 30 ; à cette heure, on dansait aussi à "la Persévérante" et notre amie Simone Gallic nous racontait que les danseurs montaient sur la terrasse pour en profiter et elle ajoutait en rigolant : "Il y avait des amoureux dans tous les coins !"

En 1985, à l'occasion de la venue du Belem, le fameux trois-mâts, c'est le jeudi à la nuit tombée que l'on vit les belles bleues, les belles rouges, etc...  illuminer le ciel et se refléter dans l'eau de la rade ! En 1986, il sera tiré le vendredi avant de subir une longue éclipse !

Le BELEM en rade de Lorient - photo Alain Lanoé (diapositive scannée)

Il réapparut en l'an 2000 pour saluer le nouveau millénaire et c'est en 2002 qu'il fut sonorisé pour la première fois !

Maryl photo (image d'archives)

Evidemment, c'est dans la presse ancienne que nous avons trouvé toutes ces infos !

Si vous avez des souvenirs personnels, n'hésitez pas à nous en faire part, un petit mot sous cette page ou topez-nous sur le circuit, du côté du chapiteau ou devant les attractions foraines !

 

Même sans feu d'artifice, il va y avoir du goût à Locmiquélic ce week-end : repas, guinches, manèges, cotriade et défilés sans oublier la course pédestre, les boules et le troc et puces ! de quoi amuser les petits, les grands, les sportifs, les jeunes et les moins jeunes, ceux qui aiment regarder, ceux qui ont plein de choses à raconter et les autres !

Les "étrangers" (c'est-à-dire tous ceux qui n'habitent pas Locmiquélic) sont les bienvenus !

Au plaisir de vous y croiser !

l'affiche 2022 :

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #patrimoine, #fêtes locales, #fête des Langoustines

Repost0

Publié le 28 Juin 2022

Après deux années d'interruption pour cause de crise sanitaire, la fête du port  a été reprogrammée à Sainte-Catherine les 25 et 26 juin 2022.

Les Mat'lots du vent (Photo joël Guillemoto)

 

Elle a pour vocation d'animer la ville et  de faire revivre des anciennes traditions. Les Minahouets et leurs visiteurs ont pu écouter les chants de marins (Les mat'lots du vent) et des chants traditionnels bretons avec le groupe SOUBENN. Ils ont aussi pu voir évoluer le cercle port-louisien AN DROUZ VOR et même danser l'an dro, le laridé et le chanj tu en leur compagnie : toujours un plaisir.

(diaporama 4 images, photos Vincent VANDERMEERSCH)

vidéo : https://www.facebook.com/le.rozenn/videos/1556249984791582

 

Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic

Vive la godille !

Cours de godille pour les néophytes et courses comme autrefois pour les chevronnés.

diaporama (4 photos de Joël Guillemoto)

 

 

Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic

Un vieux gréement comme avant

 

FLEUR DE LAMPAUL à Sainte Catherine (Locmiquélic) le 26 juin 2022 (Photo Fleur de Lampaul)

On a pu admirer vieux gréement FLEUR de LAMPAUL qui nous a fait l'honneur de sa visite après ARAWAK en 2016 et BICHE en 2017.

Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic
Musique traditionnelle, godille et vieux gréement à la fête du port de Locmiquélic

Le voilier a participé à la procession maritime en hommage aux marins péris en mer.

Hommage aux marins péris en mer (Photos FLEUR DE LAMPAUL)

Le 26 juin était aussi la journée nationale des sauveteurs en mer et une quinzaine de bateaux de plaisanciers ont escorté la SNS 252, l’Hermine pour cet hommage. Le maire, Philippe Berthault, et la sénatrice, Muriel Jourda, avaient pris place sur la vedette avec l’équipe de bénévoles de la station SNSM du Pays de Lorient.

 

Comme les années passées, le père Pivain, recteur de la paroisse Locmiquélic/ Port-Louis a procédé à la bénédiction des eaux devant l'île Saint-Michel, un petit rappel de la traditionnelle bénédiction des coureaux qui rassemblait autrefois tous les pêcheurs de Groix et de la rade.

 

 

 

Les Binious et bombardes des élèves de SONAM' et de leur professeur ont résonné dans le rade.

La venue de FLEUR de LAMPAUL n'a pas échappé à la vigilance d'Alain Lanoé, qui a pu le photographier sous voile depuis la citadelle. Un grand merci pour ces belles images.

FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle (photo Alain Lanoé)

 

FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)
FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)
FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)
FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)

FLEUR de LAMPAUL devant la citadelle de Port-Louis (photos Alain Lanoé)

L'Histoire du bateau

Mise à l’eau en 1948, Fleur de Lampaul est une gabare appartenant à la famille Le Guen de Lampaul-Plouarzet (Finistère). C’est alors un voilier de charge qui transporte des marchandises et des matières premières : du sable, des primeurs notamment.

Gréé en voile aurique, il se « modernise» progressivement, est doté d’une première petite timonerie dès 1952. Il perd peu à peu sa voilure (les dernières voiles seront retirées en 1975) et son bout dehors (en 1961).

En 1985, il est regréé en dundée et devient navire-école.

En 1987, Fleur de Lampaul est classé monument historique. Il navigue autour du monde avec des enfants et des adolescents à son bord dans un but de formation pédagogique. C’est une période où sont créées et diffusées de nombreuses séries documentaires.

En 2002, il devient la propriété de la fondation Nicolas Hulot qui s’en sépare en 2010. C’est depuis lors qu’il effectue des croisières qui mènent les amateurs de navigation traditionnelle depuis les côtes de Bretagne jusqu’en Norvège en passant par l’Irlande et l’Ecosse.

Pour suivre le bateau et pourquoi pas, s'offrir une croisière :

https://www.facebook.com/LoizonSailing

www.fleurdelampaul.fr

 

ci-dessous, des liens pour revoir

- la première édition de la fête du port (2016) avec ARAWAK

- le reportage sur la venue du thonier "BICHE" (2017)

- Le compte-rendu complet de la fête en 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux, #fêtes locales, #patrimoine, #vieux gréements

Repost0

Publié le 2 Août 2020

Quand les pêcheurs de Locmiquélic
régataient à Kernevel

 

Aujourd'hui, qui dit "régates" pense "plaisance" !

Il n'en a pas toujours été ainsi ! Du temps où les pêcheurs naviguaient à la voile, les régates étaient, pour ces marins,  une occasion de se mesurer. Une pratique festive fortement encouragée par les autorités. Le ministère offrait même des prix !

Nous vous emmenons aujourd'hui du côté de Kernevel où les familles alliées GALLICE, COLLIN et OUIZILLE* organisaient ces régates au tout début du XXème siècle.

 

En 1901 et en 1903, les Minahouets sont les champions !

 

La dépêche de Lorient nous y emmène le 12 août 1901

« La plage de Kernevel est enserrée d’une foule d’embarcations de toute  grandeur et de toutes formes qui attendent impatiemment l’heure des régates. Des deux côtés de la cale, c’est un fouillis pittoresque de mâts et de filets de sardines bruissant sous la brise, comme une sapinière. À l’entrée de la cale, deux mâts recouverts de verdure sont reliés par une guirlande de feuillage qui soutient une ancre marine de verdure et de fleurs (...)

Soudain éclate un coup de feu. C’est le départ des régates : les bateaux de pêche hissent leurs hautes voiles brunes et disparaissent rapidement derrière le fort de Kernevel. Le parcours consiste à faire le tour de la Truie et des Errants et à revenir. Deuxième coup de fusil : C’est la deuxième série qui part. Successivement, partent les courses à quatre avirons, à deux avirons, à la godille, que suit avec intérêt une foule joyeuse et amusée. (…) »

CPA, coll. part.
 
Les Minahouets primés !

 

Ils emportent la moitié des prix pour les courses à la voile qui étaient aussi disputées par des bateaux de Concarneau, Riantec et Lomener.

Les pêcheurs de la rive droite sont plus performants à l’aviron ! Côté rive gauche, il n’y a qu’EUGENIE de Pen Mané qui réussit à se placer !

En 1903 aussi !

Nous notons la participation des bateaux sableurs qu'on appelle aujourd'hui sabliers ! Parmi les lauréats figurent aussi des bateaux gâvrais mais pas de bateaux de Concarneau.

Le palmarès paru dans le Nouvelliste du Morbihan du 06 août 1903 ne précis pas l'origine des lauréats des courses à l'aviron.

 

En 1908 ,

les pêcheurs et les plaisanciers

se mesurent !

régates à Kernevel (début du XXème siècle (CPA coll. Part.)

 

10 000 spectateurs !

Un bateau de Locmiquélic figure encore au palmarès pour la course des plus gros bateaux qui sont des bateaux de pêche.

Pour la deuxième série où figurent des bateaux de plaisance, les Minahouets restent probablement derrière ! Les bateaux de plaisance seraient-ils plus performants ?

 

En 1913, le palmarès publié dans Le Morbihannais du 3 août 1913 n'informera pas sur l'origine des bateaux ! Dommage !

 

A propos des organisateurs

Les familles GALLICE, COLLIN, OUIZILLE, étaient des notables de Kernével (banquiers, et propriétaires de conserveries,

Ils avaient fait construire de superbes villas que nous pouvons encore admirer. La villa Margaret, propriété de Georges Ouizille était à l'époque entourée d'un beau jardin à la française.

Les villas de Kernevel au début du XXème siècle (CPA, coll. Part.)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #fêtes locales, #histoire maritime, #bateaux

Repost0

Publié le 18 Février 2020

Quand les reines de la fête des Langoustines chantent Graeme Allwright, les uns aiment, les autres pas !

Certains Minahouets se souviennent peut-être de la cotriade de 1977.

Comme d'habitude, la reine et ses demoiselles d'honneur devaient interpréter une chanson.

Cette année-là, Brigitte Guillemoto et ses amies Nelly Gahinet et Christine Ruyet interprétèrent d'abord le succès de Michel Fugain

"Fais comme l'oiseau
Ça vit d'air pur et d'eau fraîche, un oiseau
D'un peu de chasse et de pêche, un oiseau
Mais jamais rien ne l'empêche, l'oiseau
D'aller plus haut (...)"

Une chanson consensuelle que tout le monde apprécia, forcément !

Le contrat était rempli mais à la fin du repas, elles décidèrent d'entonner leur chanson-fétiche, celle qu'elles chantaient toujours dans les fêtes entre amis ou les repas de famille :

" Jolie bouteille, sacrée bouteille
Veux-tu me laisser tranquille ?
Je veux te quitter, je veux m'en aller
Je veux recommencer ma vie

J'ai traîné
Dans tous les cafés
J'ai fait la manche bien des soirs
Les temps sont durs
Et j'suis même pas sûr
De me payer un coup à boire

(...)"

"L'accueil fut ... mitigé !" nous raconte Brigitte

Certes, on les a applaudies. La famille, les copains ont repris le refrain en choeur mais certaines personnes, un peu pincées, ont fait la moue !

C'était pas bien convenable pour des jeunes filles, quand même !

Ceux qui ont désapprouvé le choix des Majestés considéraient certainement le texte comme un "hymne aux pochtrons", selon l"expression de Bertrand Dicale.

Cependant le texte est ambigu et interpelle aussi sur la dépendance et la souffrance engendrée :

« Il a donné des hymnes aux gauchistes, aux scouts, aux pochtrons, aux punks à chien, aux centristes de gauche… », a résumé sur Twitter le journaliste et auteur spécialiste de la chanson française Bertrand Dicale, saluant « un bienfaiteur de l’humanité ».

Le monde

Revoir les paroles ?

Ecouter Graeme Allwright ?

cliquer sur les liens ci-dessous :

Et vous, quelle chanson vous a marqué ?
Quels souvenirs vous reviennent ?

Racontez-nous ...

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #fêtes locales, #fête des Langoustines

Repost0

Publié le 14 Août 2019

  Le bagad de Lann Bihoué 

  a ouvert le défilé 

  de la fête des Langoustines  

Le bagad de Lann Bihoué sur la promenade Rallier du Baty

La venue du Bagad de Lann-Bihoué à Locmiquélic est toujours un événement.

Cette année, le Comité des fêtes était très fier d'annoncer sa venue à la FÊTE DES LANGOUSTINES, une fête créée en 1934 qui mobilise toujours des passionnés.

Dans cette commune où chacun a des ancêtres qui ont servi dans la marine, on aime les pompons rouges et ils ont été particulièrement applaudis !

 

C'était (à notre connaissance) la 7ème fois que ce groupe mythique défilait dans notre commune, l'occasion de comparer les  uniformes. Cette année pas de col bleu mais une marinière d'été ...

La première fois, en 1955, c'est un tout jeune bagad qui sonnait pour les Minahouets. Créé en 1952, il sera reconnu officiellement par le secrétaire d'Etat aux forces armées pour la Marine le 11 septembre 1956.

Le bagad de Lann Bihoué à Locmiquélic (1955 ou 1958) : Coll CHL, photo Le Guernevé (Droits Réservés)

Il est revenu en 1958. Les anciens Minahouets* s'en souviennent sûrement. Pas un seul habitant qui ne soit sur le parcours à cette époque !

On l'a revu en 1974, 1976, 1984 et 1995*.

Tous les Minahouets espèrent les revoir bien vite !

 

 

* S'il est venu depuis 1995, dites-le nous !

* Reconnaissez-vous la maison, des personnes ?

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #fêtes locales, #fête des Langoustines

Repost0

Publié le 4 Août 2019

Découvrez le programme d'une fête d'autrefois ...

C'est le samedi 28 juin qu'a été signé le traité de Versailles.

5 semaines après,  le dimanche 3 août 1919, on a fêté la victoire à Locmiquélic !

 

Une fête mémorable :

d'après le Nouvelliste (1,2,3,7 août 1919)

La plus belle de mémoire de Minahouet, une fête favorisée par un temps superbe avec des animations dans les différents quartiers :

Courses, concours et jeux :

- courses pédestres, courses vélocipédiques, courses en sabots minahouets* (réservées aux femmes), courses à la godille ou à l'aviron,

- concours de chants bretons ou français, concours de danses au son du biniou !

- un grand mât de cocagne et les jeux traditionnels : combattant de la seringue* et jeu de la poêle*, etc  ...

 

Le match de boxe :

 

BNF, gallica - [7/4/25, Gaumont-Palace, match de boxe] Vinez - Harry Mason : [photographie de presse] / [Agence Rol]

 

"Un grand match de boxe s'est déroulé pendant plus de deux heures dans la cour de l'école" et plus de 300 personnes y ont assisté !

Il faut dire que, Louis Guillemoto, habitant de Nézenel, poilu démobilisé s'était distingué dans ce sport sur le MEDITERRANEE pendant la guerre. Déjà champion de Paris, il avait proposé de l'organiser et avait invité les meilleurs boxeurs de la région et même un Lyonnais.

Il a fait honneur à sa réputation en mettant son adversaire nock out (sic). Deux autres combats se soldèrent par un nul tandis qu'un nommé Le Horn  réussit à battre un adversaire plus fort que lui !

 

Une belle soirée pour clore la journée :

retraite aux flambeaux, bal à grand orchestre et feu d'artifice !

Pas mal pour une population éprouvée par 4 années de guerre et de pénurie

Il va sans dire qu'on avait commencé la journée par un office religieux à la mémoire de ceux qui n'étaient pas revenus et la petite chapelle qui servait d'église paroissiale depuis 1907 n'était pas assez grande pour accueillir tous ceux qui avaient tenu à leur rendre hommage ...

 

* Les femmes de Locmiquélic clouaient des planches sous leurs sabots pour pêcher les coquillages sur les vasières sans s'enfoncer.

* Combattant de la seringue : un jeu souvent mentionné à l'occasion des fêtes du début du XXème siècle dont nous ne trouvons hélas pas la règle.

* Le jeu de la poêle : s'agit-il de celui qui consiste a attraper avec la bouche une pièce collée sur le fond d'une poêle ?

jeu de la poêle - catalogue des frères Lumière (1898)
 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #fêtes locales

Repost0

Publié le 3 Août 2019

  LE PROGRAMME 2019 

 

Pour vous donner envie, revoir l'édition 2017 :
Toute la fête : 1er lien
Le défilé au grand complet : 2ème lien

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #fêtes locales, #fête des Langoustines

Repost0

Publié le 30 Juillet 2019

Tous les jours à 14h55

A l’Espace Paroles - Mail de la République-
Quai de Rohan à LORIENT.
(près du Palais des Congrès).

 

Les Flâneurs vous proposent des lectures musicales à plusieurs voix et en quelques langues :

français – breton - galicien – asturien - anglais -

Ils vous feront partager et découvrir des poètes au cœur du Festival Interceltique,

dans un lieu convivial et chaleureux.


 

samedi 3 mars : SOUBENN (Danielle et Marie) accompagnent Les FLÂNEURS
 
Samedi 3 août :
« La mer : rebelle sensuelle »

textes et poèmes d'Alain Jégou et Charles Madézo.-

avec SOUBENN (Marie CORMIER et DANIELLE PORET) :

guitare et accordéon diatonique

 


Dimanche 4 août :
« Galice : énergies d'un joyau naturel »

avec les poèmes de Rosalia De Castro, Diana Varela Puñal, Claudio Rodriguez Fer.

avec SOUBENN (Estelle AUFFRET et Audrey MAILHO) :

accordéon diatonique et flûte.

 


Lundi 5 août :
« Vie, amitié, amour d'Hélène :
poésie intimiste de l'instant » :

poèmes de René-Guy Cadou

avec Lenawenn TOPIN à la harpe

 


Mardi 6 août :
« Voix intense pour une partition des possibles » :

textes et poèmes de Bruno Geneste

avec Lenawenn TOPIN à la harpe

 

"Bruno Geneste est né en 1960 à Pont L’Abbé dans le Finistère Sud.
Poète et écrivain, il vit et travaille en Bretagne (Moëlan sur Mer).
Il est le co-fondateur et animateur avec Isabelle Moign du Festival de la Parole Poétique « Sémaphore » et de la Maison de la Poésie du Pays de Quimperlé.
Il se produit régulièrement en lecture-performance : Festival International Voix Vives à Sète, Les poètes à Paris, Poésie Marseille, Festival de Poésies Actuelles à Cordes-sur-Ciel, Festival International de Trois Rivières à Québec, Institut Franco Polonais, Maelstrom Festival à Bruxelles, Festival du Théâtre du Vélo à Avignon etc."

 


Mercredi 7 août :
14h50 « Asturies : visages et paysages » :

Poèmes de Daniel García Granda et autres poètes asturiens.

avec Saturnino VEGA ÁLVAREZ à l’accordéon

 


Jeudi 8 août :
« Hymne à la vie » :

poèmes de Nicole Laurent-Catrice

avec Gilles DAUNEAU à la guitare et Enora TREGUIER à la flûte

 

Vendredi 9 août :
« Dialogue solaire avec l'Absent »

poèmes d'Hélène Cadou

avec David CARRE à la flûte traversière irlandaise, au uillean pipe

 


Samedi 10 août :
« Irlande : voix et chemins de Femmes » :

poèmes d'auteures irlandaises

avec David CARRE à la flûte traversière irlandaise, au uillean pipes

 


Dimanche 11 août :
« Mots et silences, regards et souvenirs » :

poèmes de Chantal Couliou

avec Gilles DAUNEAU à la guitare

 

NNNNNNNNNNNN

 

Les lectures sont suivies de plateaux littéraires : de rencontres/débats qui réunissent auteurs, éditeurs, universitaires, illustrateurs, scénaristes et traducteurs dont :


Mona OZOUF : 3 août,

Maria Lopo, essayiste et traductrice - Claudio Rodriguez Fer, poète, autour de la poésie, Bruno D'Halluin : 4 août ;

Gilles Servat, chanteur, poète - Alain Rémond, journaliste : 5 août,

Bruno Geneste, poète : 6 août,

Alexis Gloaguen, poète et Nono, illustrateur… : 7 août

L’Espace Paroles est associé au Quai du Livre qui offre un grand choix d’ouvrages.

CONTACTS :
- Céline BENABES
Diffusion, communication et animation littéraires
06 86 99 03 66
http://lalitteraturealabouche.over-blog.com
- Patricia LE BOULC'H-RIO
06 78 47 18 20
mail : lesflaneursenpoesie@gmail.com
Facebook : Flâneurs Poésie

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #fêtes locales, #poésie

Repost0

Publié le 13 Juillet 2019

ATTENTION

En raison de la pandémie, bien qu'elles soient annoncées sur certains sites, il n'y aura pas de foulées des langoustines en 2021.

Rendez-vous en 2022 ! On croise les doigts.

 

  Les foulées des Langoustines : 

  du nouveau en 2019 

 

 

Vous aimez courir mais 15 Km, c'est trop pour vous ?

Bonne nouvelle : à Locmiquélic, on innove !

Cette année, il y aura une course de 8 km, juste ce qu'il vous faut pour participer en profitant d'un parcours sans difficulté majeure sur des chemins bien sympathiques : le long du Blavet, dans le marais de Pen Mané avant de monter au fort avec une arrivée à Normandèze qui permet de bénéficier d'une jolie vue sur le port de Kergroise et le port de plaisance de Sainte-Catherine.

Bien sûr, les plus aguerris pourront toujours se mesurer sur le circuit de 15 kilomètres.

Allez, on s'inscrit ?

Toutes les modalités, tarifs, horaires ci-dessous :

 

INFO 15 EME EDITION DES FOULEES DES LANGOUSTINES 2019
LA COURSE EST ORGANISEE DANS LE CADRE DES FETES DES LANGOUSTINES
Changement cette année.
Création d'une 2ème course de 8.1km et légère augmentation de la distance la plus longue qui passe à 15.9km.
Pour les deux courses, parcours composés de 70% de route et 30% de chemin. Ceux-ci ne comportent pas de difficulté majeure mais quelques faux plats qui demanderont aux coureurs une bonne gestion de leur course.
Départ de Normandez rue Ty Douar à 9h45 pour le 8.1km et 10h00 pour le 15.9km . Traversée rapide de Locmiquelic pour accéder aux chemins des marais.
Pour le 15.9km, direction les villages de Kervern, Kergatamignan et retour par celui de Sterville.
Pour le 8.1km, le passage sur la digue en direction de Pen Mané Bihan permet de longer le

klikego.com

Foulées des Langoustines, le podium féminin en 2018

Foulées des Langoustines, le podium féminin en 2018

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #fêtes locales, #fête des Langoustines

Repost0

Publié le 23 Juin 2019

Alors que se profile l'édition 2019 de la fête de port de Locmiquélic avec son programme fort alléchant, 

nous vous proposons de revoir quelques épisodes de l'édition 2018 ...

 

 

Quelques épisodes des nombreuses animations nautiques, musicales et festives  de la fête du port de Locmiquélic en 2018 :

 

 

 LA PROCESSION MARITIME 

 

Vous avez peut-être remarqué que, depuis quelque temps, des processions maritimes sont mises au programme des fêtes organisées au bord de la mer.

C’est le reflet d’une volonté de faire revivre d’anciennes traditions tombées en désuétude ;

départ de la procession

A Locmiquélic, il y en a une à chaque fête du port : une gerbe est déposée entre l’île Sainte-Catherine et l’île Saint Michel.

C’est sur la vedette de la SNSM toute pavoisée qu’embarquent le prêtre, les personnalités et les sonneurs. Embarcations de plaisance, canots et canoés suivent au son du biniou et de la bombarde de l'association SONAM.…

Le prêtre, revêtu des habits sacerdotaux, bénit les flots. Une gerbe est déposée en hommage aux disparus en mer. On se souvient que la commune, autrefois peuplée essentiellement de marins pêcheurs a payé un lourd tribut à la grande bleue.

Cette « cérémonie » rappelle les temps anciens où tous les pêcheurs minahouets et leurs familles participaient à la bénédiction des courreaux de Groix qui avait traditionnellement lieu le 24 juin, jour de la Saint Jean. La procession partie de Port-Louis rencontrait celles venues de Groix et de Larmor. Et ce sont des cantiques entonnés à pleins poumons qui résonnaient sur l’eau.

Cette fête marquait le début officiel de la saison de pêche à la sardine. Les participants invoquaient Dieu et ses saints et leur demandaient, avant tout, de remplir leurs filets !

Qui s’en souvient encore ?

 

Procession maritime à Locmiquélic (fête du port 2018).

Procession maritime à Locmiquélic (fête du port 2018).

La course à la godille

Pas de fête du port sans animation nautique.

 Course à la godille sur la Rêveuse et la Rieuse.
la Rêveuse et la Rieuse

Cette année encore, c'est sur la RÊVEUSE et la RIEUSE, les canots venus de Groix que les champions locaux et les plaisanciers de passage se sont affrontés. Pour gagner, il fallait jouer finement ! La force et la technique ne font pas tout ! Il faut un minimum de stratégie pour contrer  l'adversaire. Le contournement de la bouée est souvent décisif ...

La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
OOOOO

 

"Les Matelots du vent"

les matelots du vent à la fête du port de Sainte Catherine à Locmiquélic le 1er juillet 2018.
les matelots du vent

Le plaisir de déguster les sardines soigneusement grillées par les bénévoles de l'ESSOR, club de football local et de danser sur des airs bien de chez nous avec les "matelots du vent"

repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !
repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !

repas de midi animé par "les matelots du vent" : plein de goût !

On les a vus dimanche 1er juillet

Les passeurs d'Oz

Les passeurs d'Oz était à Sainte Catherine (Locmiquélic) le 1er juyuillet 20198
les passeurs d'oz.
"Dans la mise en place des projets Sabine Desplats invite chaque artiste à revisiter sa pratique et son art en se confrontant à d’autres artistes de disciplines différentes. Elle invite chaque artiste à se laisser traverser par le processus de création de l’autre, à entrer en porosité avec l’autre. Il s’agit d’interagir, de rebondir à ce qui est proposé afin que chacun s’alimente et se dynamise de la création de l’autre..."
http://www.lespasseursdoz.fr/2015/08/danse-et-autres-ecritures-seconde.html
 
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.
Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.

Une chorégraphie qui "cole" avec le projet de Sabine Desplats.

 

Ils étaient là samedi et dimanche ...

Les flâneurs,

compagnons en poésie

Accompagnés au uillean pipe, ils vous ont lus des poèmes sur la mer samedi près de la capitainerie et dimanche sur la scène du port...

Des textes classiques ou contemporains, des auteurs bretons ou non pour évoquer la mer, les ports, les poissons, les bateaux ...

Petits et grands enfants ont apprécié la truculente

Micheline BONBON

et sa drôle de cuisine

 

"Bougonne, pas aimable et criarde sur ses bords émouvants,
Micheline Bonbon fait ses démonstrations de « charsucrie » derrière
sa baraque foraine et son fourneau à roue.
On y mélange le sucré et le salé,
on y chérit les yeux de poisson,
on y considère les carcasses,
on y concocte le fameux boudin d'fête.
Un voyage gustatif incongru."
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
La fête du port 2018
et beaucoup d autres animations nautiques, musicales et festives ....
 
    AFFICHE 2019   
La fête du port 2018

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #fêtes locales

Repost0