commerce

Publié le 4 Novembre 2022

Lady Divina a déchargé des tourteaux de tournesol en provenance d'UKRAINE
Lady Divina à Kergroise le 4 novembre 2022 en soirée.

LADY DIVINA (140 m., pavillon des Barbades) est à quai depuis le 31 octobre 2022. Il a déchargé 12313 tonnes de tourteaux de tournesol venus du port de Yuzhny près d'Odessa en Ukraine qu'il a quitté le 1er octobre.

Compte tenu de la situation dans ce secteur en guerre, le voyage a mérité toute notre attention : le bateau est arrivé à Istanbul et s'y est ancré le 5 octobre. Il n'est reparti que le 19 octobre. Il a rallié Malte le 23 octobre au matin pour en repartir dans la soirée. Il a pris la direction de Lorient où il est arrivé le 31 octobre.

Son départ était prévu le 3 novembre. Il est parti le 5 en début d'après-midi. Cap sur Bilbao.

 

 

SOFIYA (143 m, pavillon des VANUATU), un autre bateau en provenance de la Mer Noire s'est amarré devant LADY DIVINA le 2 novembre.

Il apporte 9741 tonnes de tourteaux de tournesol chargés à Varna en Bulgarie qu'il a quitté le 17 octobre. Le passage du Bosphore a été plus aisé puisqu'il n'a passé que 3 H 24 minutes à l'ancre à Istanbul où il est arrivé le 19 octobre. Il a fait étape à Malte le 24 octobre avant de rallier Lorient où il est arrivé le 2 novembre.

Son départ est prévu le 7 novembre

Au port pétrolier, la silhouette de SANDVIKEN, bien connue des Minahouets qui livre 5307 tonnes de carburant chargé à Donges.

Les pétroliers ne restent pas longtemps à quai !

HANJIN PIONEER, arrivé le 23 octobre est toujours à quai avec ses pales d'éoliennes attendues en Allemagne. cf https://www.locmiquelic-histoire.fr/2022/10/des-nouvelles-de-kergroise-26-octobre.html

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #bateaux, #commerce

Repost0

Publié le 2 Mars 2022

POLA ARIAKE à Kergroise Port de De commerce de Lorient, le 2 mars 2022. Il décharge du tournesol ukrainien.
POLA ARIAKE vu de PenMané

Ceux qui suivent un tantinet notre blog savent bien que le port de Kergroise accueille régulièrement des cargos chargés de céréales venues d'Ukraine.

Actuellement, c'est POLA ARIAKE (180 mètres, pavillon panaméen) qui vient de se délester de 25145 tonnes de tourteaux de tournesol  qu'il avait chargées à NIKA TERA , un port ukrainien. Il s'est amarré à Lorient le 27 février après 13 jours de voyage.  Son départ était prévu le 3 mars.
POLA ARIAKE vu de Sainte-Catherine

Nous apprenons dans Ouest-France paru ce 3 mars que le cargo qui appartient à la compagnie ministérielle russe des transports a été consigné à quai.

L'équipage (une vingtaine de marins ukrainiens et russes) peut circuler librement. Le cargo déchargé devrait être "déhalé" en amont pour laisser place aux navires attendus. On n'a sans doute pas fini de le voir.

Affaire à suivre...

OIOIO

Le mercredi 2 mars, KARLA C, un cargo de 106 mètres, battant pavillon portugais a largué les amarres et se dirige vers Bordeaux.

Il a déchargé 6210 tonnes de ciment.

KARLA C (à Kergroise le 2 mars 2022

 

A noter, une visite plus inhabituelle

Le JOSEPH ROTY II, un navire usine en escale technique.

Immatriculé à Saint Malo, le JOSEPH ROTY II (91 mètres) embarque une cinquantaine de marins. Il pêche le merlan bleu qu'il transforme à bord en pâte à surimi. Sa dernière campagne a duré une quarantaine de jours.

 

Joseph Roty II, navire usine de la Compagnie des pêches de Saint Malo en escale tehnique à Lorient le 2 mars 2022..

Joseph Roty II a appareillé le 4 mars en fin de matinée après 3 jours à quai

cap à l'Ouest vers les zones de pêche

une autre histoire à suivre ...

 https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-malo-35400/saint-malo-le-joseph-roty-ii-a-mis-le-cap-sur-le-golfe-de-gascogne-bc526af4-7475-11ec-a548-b13536dd6bba

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux, #commerce

Repost0

Publié le 12 Février 2022

Hier,

Bien sûr, ce n'est plus comme avant, du temps où les ménagères se retrouvaient dans la rue des lavoirs avec leurs cabas et paniers.

On y trouvait tout. On achetait aussi bien les torchons ou le dernier ustensile-miracle du camelot (toujours très entouré) que la pièce de tissu qu'on apporterait chez la couturière qui vous confectionnerait une robe à vos mesures. On emportait les légumes ou le pâté, le steak de cheval ou les petits biscuits surmontés d'un tortillon de sucre rose, jaune ou vert, les chaussettes et les bas,  les casquettes et les bérets basques, les caleçons et les gilets molletonnés bien chauds et les corsets roses à lacets, et puis la blouse, forcément, l'indispensable blouse qui protégeait les vêtements...

il y avait aussi la boutique à 100 francs où vous trouviez les aiguilles et les boutons, les piles ou les peignes, les pinces et les barrettes, les briquets et les cordes à sauter, les pousse-pousse et les billes, les boules et les balles...

(...)

Aujourd'hui

C'est juste un petit marché dans la grande rue, un petit marché alimentaire apprécié surtout des retraité.e.s qui s'offrent un brin de causette avec les commerçants et les connaissances en remplissant leur panier.

Ce vendredi 11 février, il faisait un peu frisquet avec un ciel bien dégagé, de quoi nous inciter à acheter les charentaises pour réchauffer nos petons en rentrant (fallait en profiter, la marchande n'est pas toujours là !)

On trouvait aussi tout ce qu'il faut pour les repas du week-end : le fromage et la charcuterie, les légumes de saison qui n'avaient pas traversé les océans, du chou de Lorient, des carottes, des patates et des oignons (à nous le friko kaol)...

...les huîtres de la rivière d'Etel (Tiens ! Une nouvelle tête mais les mêmes huîtres qu'avant!).

Il fallait un peu patienter pour emporter les crêpes, la tradition du vendredi...

Un p'tit tour au marché ? C'est le vendredi matin à Locmiquélic !
Un p'tit tour au marché ? C'est le vendredi matin à Locmiquélic !

 

Et comment résister aux odeurs exotiques qui se répandent autour de l'étal de Fordice Juvenal Bama, le traiteur congolais (Congo Brazzaville !) qui fait voyager les papilles en vous proposant poulet yassa ou au curry, mafé, tajine, couscous, acras et de délicieux mini-chaussons aux pommes sucrés-salés ?...

 

Le marchand de fruits avait pris des vacances alors pour le dessert, les gourmands se sont offert une part du gâteau breton aux myrtilles proposé par ... le charcutier !

C'est sympa le marché ! Prenez un peu de temps et ... VENEZ !!!

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #à boire et à manger, #lieux, #scènes de rues, #commerce

Repost0

Publié le 17 Janvier 2022

Lui, c'est STI HACKNEY, un pétrolier de 184 mètres qui bat pavillon des Iles Marshall.

Il vient de PRIMORSK, le plus grand port russe de la mer Baltique qu'il a quitté le 9 janvier 2022, une semaine de voyage pour nous apporter près de 33000 tonnes de produits pétroliers.

 

STI HACKNEY à Lorient-Kergroise le 16 janvier 2022 (Maryl photos)

Une fois n'est pas coutume. Les photos n'ont pas été prises à Locmiquélic d'où on le voit particulièrement bien mais de Kergroise, histoire de le voir de près.

Un autre point de vue. Des photos inhabituelles pour nous ... et pour vous peut-être  :

Le pétrolier STI HACKNEY,à Lorient Kergroise le 16 janvier 2022 (Maryl photos)
Le pétrolier STI HACKNEY,à Lorient Kergroise le 16 janvier 2022 (Maryl photos)
Le pétrolier STI HACKNEY,à Lorient Kergroise le 16 janvier 2022 (Maryl photos)
Le pétrolier STI HACKNEY,à Lorient Kergroise le 16 janvier 2022 (Maryl photos)
Le pétrolier STI HACKNEY,à Lorient Kergroise le 16 janvier 2022 (Maryl photos)

Le pétrolier STI HACKNEY,à Lorient Kergroise le 16 janvier 2022 (Maryl photos)

... et de voir aussi Locmiquélic sous un autre angle !

Locmiquélic vu de Kergroise

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux, #commerce

Repost0

Publié le 7 Décembre 2021

  Un réveillon à l'ancienne 

C'est vous qui régalez cette année ?

Alors vous êtes certainement en train de réfléchir à ce que vous allez servir !

Et si vous proposiez un réveillon à l'ancienne ?

Comme en 1907, par exemple

(Nouvelliste du Morbihan, 19/12/1907)  :

 

menu de réveillon en 1907

 

Menu à table ou buffet froid ?

 

 le grand Café a longtemps été un des établissements les plus luxueux et les plus cotés de Lorient.
( Le grand café à Lorient (CPA coll. part.)

Le "grand café"

Situé à l'angle de la place Alsace-Lorraine et de la rue Victor Massé, le grand Café a longtemps été un des établissements les plus luxueux et les plus cotés de Lorient.

Le 14 décembre 1927, le grand café est vendu aux enchères et adjugé au Crédit Lyonnais.

Il fut longtemps le lieu de rendez-vous chic de la ville. Il était prisé pour son confort moderne, sa très belle décoration,  ses panneaux et plafonds décorés par Marcel Jacquier (1877-1957) et son orchestre réputé.

(d'après Le Nouvelliste du Morbihan du 16 décembre 1927)

 

  Allez, MUSIQUE ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #fêtes calendaires, #à boire et à manger, #commerce

Repost0

Publié le 6 Janvier 2021

Elle est sympa, la petite caravane installée au 2 rue du général de Gaulle, face à la caisse d’épargne, près du rond-point du Loch à Locmiquélic.

C’est une boutique, c’est écrit dessus !

C’est la boutique du Nat’elier !

Le Nat’elier ? C’est l’atelier de Natacha : Natacha Piallat est professeure de "prévention, santé, environnement" au lycée Julien Crozet à Port-Louis. Alors, le développement durable, elle connaît bien, forcément !

Depuis longtemps déjà, elle s’est engagée dans une démarche éco-responsable et anti-gaspi, zéro déchet. Et quand ses doigts lui démangent, elle fabrique ces petits objets en tissu, lavables et réutilisables, ces petits objets que l’on utilise au quotidien et que l’on a jetés pendant trop longtemps : des lingettes démaquillantes, des essuie-tout et même des serviettes périodiques ! Les grands-mères n’en croient pas leurs yeux !

 

 

Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !
Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !

Dans son Nat’elier, elle  fabrique aussi des sacs et des pochettes pour tout ranger, tout présenter, tout transporter. C’est pratique et c’est joli !

Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !
Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !

Et tout cela, Natacha Piallat le propose, à des tarifs très raisonnables, dans la petite caravane qu’elle a inaugurée le 19 décembre 2020. Elle vous accueille les dimanches de janvier 2021 et tous les samedis matin de 10 heures à midi ou sur rendez-vous au    06 32 84 51 74

 

Vous y trouverez aussi de jolis masques dans différents coloris et imprimés, pour les adultes et les enfants. Elle en fait aussi de transparents pour que tout le monde puisse profiter de votre sourire !

Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !

Les masques sont à l’origine de cette aventure : les premiers ont été fabriqués dans le cadre de l’opération lancée par la mairie au mois de mars !

N’hésitez pas à lui rendre visite ou à lui téléphoner et pour vous faire une idée plus précise de ce qu’elle propose, cliquez sur le lien ci-dessous :

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #commerce

Repost0

Publié le 28 Novembre 2020

 

Par les temps qui courent, le soleil fait du bien au moral et il nous offre de belles lumières surtout quand il  découpe la silhouette des grues et des gros bateaux !

Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...
Quand le soleil se couche derrière le port de commerce...

à quai ce 28 novembre 2020 :

On leur a aussi tiré le portrait quand il faisait jour !

SEAMARLIN et LOWLANDS ANGEL à Kerroise le 28-11-20

le cargo LOWLANDS ANGEL (199 m, Liberia), arrivé le mercredi 25  décharge 40420 tonnes de soja et  doit appareiller le 1er décembre.

 

 

le pétrolier SEAMARLIN (188 m., Allemagne ) qui était chargé de 33 000 tonnes de gazole en provenance de Primorsk (Russie) :

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #bateaux, #commerce, #vie locale

Repost0