Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En suivant le spi rouge : la rive droite de la rade de Lorient.

Publié le par Marylis Costevec

15 janvier :

Rouge pétant, il accroche l'oeil, le spi qui se gonfle sous le soleil d'hiver.

Suivons-le et observons la rive droite de la rade telle qu'on la voit depuis Pen Mané à Locmiquélic :

Il passe devant la maison de l'agglomération, celle qu'on aime ou qu'on déteste. Remarquer les grues du port.

Il double Noé qui attend le déluge, mangé par la rouille.

Il joue à cache-cache avec la Tour de la Découverte qui avait perdu la tête. Elle l'a retrouvée en novembre 2020. C'est bien mais on se passerait volontiers de l'immeuble blanc. Non ?

Les pneus broyés s'accumulent sur les quais de Kergroise. Au loin à droite, le clocher de l'église Notre Dame de Victoire (paroisse Saint-Louis).

Et voilà une grue : joli bleu !

On distingue à peine les 100 mètres de DEUN, le cargo chypriote arrivé le 13 qui charge 4000 tonnes de pneus destinées aux cimenteries de Casablanca. Il partira dans la soirée.

Le voilier longe toujours les quais de Kergroise au niveau des trémies qui recueillent régulièrement les tourteaux de soja brésilien ou de tournesol ukrainien.

Le voilà à l'ombre du grand silo.

 

Il est passé devant la glacière. Le voilà devant la base sous-marine. La silhouette bleue du château d'eau de Larmor domine le paysage.

Il va bientôt disparaître derrière l'île Saint-Michel.

Nous lui souhaitons bon vent et merci du spectacle.

Partager cet article
Repost0

Noël 2020, une crèche à la belle étoile

Publié le par Marylis Costevec

Les paroissiens et les amateurs de crèche ont été un peu surpris cette année 2020. La crèche est posée à même le sol. Quelques rochers de papier, un peu de lierre, un peu de mousse, de paille et de sable servent d'écrin aux personnages de la crèche, peu nombreux ...

"En ce temps-là, les bergers se hâtèrent d’aller à Bethléem, et ils découvrirent Marie et Joseph, avec le nouveau-né couché dans la mangeoire." (Évangile , Luc, 2, 16-21)

 

crèche Noël 2020

Certains s'en désolent regrettant le temps de la grande crèche, celle qui attirait les visiteurs des communes environnantes. D'autres supposent que le minimalisme affiché correspond à la demande du curé qui serait un tantinet austère mais chacun salue le travail des paroissiennes qui l'ont mise en place.

Minimaliste mais aussi originale : vous l'avez remarqué, cette année, pas d'étable, pas de grotte, pas de cabane !

 

 

Jésus est né à la belle étoile. Celle qui a guidé les bergers et les mages brille accrochée au haut du sapin.

Profitez-en pour admirer aussi le grand vitrail de la chapelle qui abrite les fonds baptismaux.

Bonne visite ! Il est encore temps.

Publié dans fêtes calendaires

Partager cet article
Repost0

Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !

Publié le par Marylis Costevec

Elle est sympa, la petite caravane installée au 2 rue du général de Gaulle, face à la caisse d’épargne, près du rond-point du Loch à Locmiquélic.

C’est une boutique, c’est écrit dessus !

C’est la boutique du Nat’elier !

Le Nat’elier ? C’est l’atelier de Natacha : Natacha Piallat est professeure de "prévention, santé, environnement" au lycée Julien Crozet à Port-Louis. Alors, le développement durable, elle connaît bien, forcément !

Depuis longtemps déjà, elle s’est engagée dans une démarche éco-responsable et anti-gaspi, zéro déchet. Et quand ses doigts lui démangent, elle fabrique ces petits objets en tissu, lavables et réutilisables, ces petits objets que l’on utilise au quotidien et que l’on a jetés pendant trop longtemps : des lingettes démaquillantes, des essuie-tout et même des serviettes périodiques ! Les grands-mères n’en croient pas leurs yeux !

 

 

Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !
Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !

Dans son Nat’elier, elle  fabrique aussi des sacs et des pochettes pour tout ranger, tout présenter, tout transporter. C’est pratique et c’est joli !

Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !
Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !

Et tout cela, Natacha Piallat le propose, à des tarifs très raisonnables, dans la petite caravane qu’elle a inaugurée le 19 décembre 2020. Elle vous accueille les dimanches de janvier 2021 et tous les samedis matin de 10 heures à midi ou sur rendez-vous au    06 32 84 51 74

 

Vous y trouverez aussi de jolis masques dans différents coloris et imprimés, pour les adultes et les enfants. Elle en fait aussi de transparents pour que tout le monde puisse profiter de votre sourire !

Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !Une nouvelle boutique à Locmiquélic : on y court !

Les masques sont à l’origine de cette aventure : les premiers ont été fabriqués dans le cadre de l’opération lancée par la mairie au mois de mars !

N’hésitez pas à lui rendre visite ou à lui téléphoner et pour vous faire une idée plus précise de ce qu’elle propose, cliquez sur le lien ci-dessous :

Publié dans commerce

Partager cet article
Repost0

Comment souhaitait-on la BONNE ANNEE en 1900 ?

Publié le par Marylis Costevec

On vous a souhaité une bonne année et même une belle année (c'est nouveau).

On a peut-être ajouté : " SURTOUT une bonne santé !" en croisant les doigts .

On vous a souhaité le bonheur et la prospérité !

Et cette année, seuls les très proches vous ont embrassé !

Mais en 1900, que souhaitait-on ?

Source BNF-gallica

 

Nous avons trouvé une petite chronique* (qui se voulait humoristique) qui lève un peu le voile sur les rapports sociaux de l'époque.

On vous laisse découvrir :

"[...] des passants s'accostent, se donnent force baisers, se font force souhaits.

Dans le monde pieux : " Bonne année, le paradis à la fin de vos jours !"

Dans le grand monde : "Mes meilleurs voeux pour la nouvelle année !"

Dans le petit monde : "On t'la souhaite, la bonne année, la goutte au nez, la (c'est suffisant, n'est-ce pas ?)."

Et ainsi tout le long de la journée, cela ne coûte rien.

(...)

(...) je souhaite de tout mon coeur, à mes gracieuses lectrices et mes aimables lecteurs, une année couverte d'or et surtout de bonheur.

Je serais un piètre chroniqueur si je ne souhaitais pas :

Aux jeunes filles : un mari très doux, très affectueux, qui conduise son épouse à la messe et, encore mieux, au bal.

A celles qui ont coiffé Sainte-Catherine : un joyeux célibat au milieu des enfants des autres.

Aux jeunes mariés : un bébé joufflu.

Aux vieux mariés : un gendre.

Aux coquettes : des cheveux rouges.

Aux écoliers : de la moustache.

Aux candidats au mariage : une belle dot avec une jolie femme.

Aux gendres : une belle-mère absente.

Aux hommes politiques : un chèque et l'assiette au beurre.

Aux militaires : une grosse nounou.

Au présent journal : cent mille lecteurs.

Si ces souhaits se réalisent, je serai le plus heureux des mortels.

signé : Henri Bleu"

 

Autres temps, autres moeurs ?

Ce qui ne nous empêche pas de souhaiter, nous aussi, cent mille lecteurs à ce blog !

Et pour vous ?... tout ce que vous désirez !

  Bonne Année  

 

* Le nouvelliste du Morbihan, 4 janvier 1900

Publié dans fêtes calendaires

Partager cet article
Repost0

La page des cygnes ...

Publié le par Marylis Costevec

Majestueux, il file dans le vent de l'hiver...

Bienvenus chez les Minahouets !!!

-----------------------------

Les promeneurs peuvent admirer des cygnes à Locmiquélic soit au marais de Pen Mané, soit dans l'anse de Normandèze ou encore dans les ports  .

Nous avons décidé de leur réserver cette page que nous alimenterons au fil  des jours en espérant qu'ils ne nous feront pas faux bond et qu'ils nous réserveront de jolies surprises ...

31 décembre 2020

  Cinq cygnes à la Saint Sylvestre 

 

On les a vus se pavaner dans l'anse de Normandèze, avec les bernaches et les colverts.

Ils nous ont fait le show au soleil hivernal, lissant leurs plumes ou s'étirant les ailes ...

Finir l'année en beauté !

La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...

12 février 2020

Majestueux, il file dans le vent de l'hiver...

 

 

 

La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...

25 décembre 2019

Couple de cygnes au lever du jour...

merci Sylvie...

 

 20 juin 2019 

Vol de cygnes au dessus-de Pen Mané !

 

La page des cygnes ...
La page des cygnes ...

  6 mai 2019 

 

 

Admirez les pattes :

Trois doigts antérieurs développés, réunis par les palmures ( de larges membranes). Le pouce, atrophié, ne joue aucun rôle fonctionnel. Les palmures facilitent la nage, la marche en terrain meuble, l'envol et l'atterrissage.

(source : https://www.larousse.fr/encyclopedie/vie-sauvage/cygne/184021)

 

La page des cygnes ...
 
 

Décembre 2018

La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...
La page des cygnes ...

Publié dans flore et faune

Partager cet article
Repost0

Que l'année qui vient soit meilleure que l'année qui s'en va !

Publié le par Marylis Costevec

Le souhait de chaque premier janvier qui est encore plus pressant cette année.

C'est au tout début du XXème siècle que nous empruntons cette carte de voeux qui résume tous nos espoirs !

 

Pas sûr que l'année qui s'en va emporte tous nos soucis.

Mais, en ce premier janvier 2021, nous espérons que l'année qui commence nous apportera un peu plus de  sérénité,  la convivialité et  la liberté et qui nous ont tant manqué.

Nous vous souhaitons le meilleur... de l'amour, encore de l'amour et tout ce dont vous rêvez.

 

  BLEAD MAT  

 

Publié dans fêtes calendaires

Partager cet article
Repost0

Noël dans le monde

Publié le par Jkris

Cet article est reposté depuis Devinettes de Noël.

Publié dans fêtes calendaires

Partager cet article
Repost1

Joyeux Noël 2020 !

Publié le par Marylis Costevec

Cette année, même si le port de Sainte-Catherine a revêtu ses habits de lumière, le père Noël n'est pas arrivé en bateau, !

Mais pas d'inquiétude. Il se porte bien !

Et s'il se fait discret pour nous protéger tous, il a su trouver le chemin pour gâter les petits et les grands enfants sages !

 

 

Publié dans fêtes calendaires

Partager cet article
Repost0

L'arrivée de la Fée Electricité à Locmiquélic.

Publié le par Marylis Costevec

L-installation de la ligne, image publicitaire (chocolat Guérin-bouton), détail

La lumière S.V.P !

En 1926, lorsque les commerciaux de la S.B.E. (Société Bretonne d'Electricité) sont passés dans les foyers locmiquélicains, les habitants n'ont pas "chipoté leur adhésion". Quelques mois plus tard, ils estiment avoir eu tort de faire confiance à la dite société qui leur promettait la lumière pour le mois de septembre :

"(...) Permettez-nous de vous dire, Monsieur le directeur, que la patience a des limites et s'il nous fallait recommencer, serions-nous aussi crédules que nous l'avons été ? Non,... et à juste raison ce serait plutôt l'inverse. Admettez, Monsieur le directeur, qu'on nous promette la lumière pour septembre puis pour octobre et qu'on nous remette ça de quinzaine en quinzaine, qu'en penseriez-vous ?"

 (L'Ouest Républicain, 30 décembre 1926)            

Que la lumière soit !...

C'est le mardi 14 décembre 1926 qu'eut lieu la réception officielle de la ligne électrique à Locmiquélic. 

La lumière était annoncée pour le "samedi soir, après le turbin" selon l'expression du correspondant minahouet qui s'en réjouissait :

"Nous pataugerons moins. Nous verrons notre route. Et Kerneur verra sa cale : l'accostage sera facilité et nous nous en réjouissons tous !

Nos ménagères vont être heureuses. Elles pourront remiser lampes et bidons, avec soin, car il faudra prévoir la panne." (Le Rappel du Morbihan" 19 décembre 1926.)

 

Las, le samedi 18 décembre, toujours point de lumière. Les Minahouets s'impatientent et ronchonnent :

" (...) Quand vos encaisseurs ont passé chez nous (sic), nous ne leur avons pas fermé la porte au nez et cet argent versé ne nous rapporte rien du tout car nous avons beau tourner le bouton, nous faisons toujours ballon."

(L'Ouest Républicain, 30 décembre 1926)

 

... La lumière fut ... enfin !!!

Il semblerait tout de même que les paroissiens ont pu se passer du fanal pour se rendre à la messe de Minuit.  On peut le lire dans le "Rappel" du 2 janvier 1927 qui publie, lui aussi, les articles proposés avec quelque retard :

" Depuis plusieurs jours, les rues sont éclairées à la grande satisfaction de la population. Le pays en est tout transformé. Quelques maisons profitent également de l'éclairage électrique. Que les employés de la S.B.E. s'activent pour placer les compteurs et toutes les ménagères s'en réjouiront. Nous voulons croire que pour le 1er janvier 1927, la Bonne Fée règnera en bienfaisante maîtresse sur notre pays."

(Le rappel du Morbihan, 2 janvier 1927)    

coll. privée

            

 

Partager cet article
Repost0

Une rue Général de Gaulle à Locmiquélic...

Publié le par Marylis Costevec

Cet automne, on a beaucoup parlé du général de Gaulle à l'occasion du 50ème anniversaire de son décès qui survint le 9 novembre 1970. 

BNF, gallica

C'est en 1990, à l'occasion du cinquantième anniversaire de l'appel du 18 juin, que la municipalité de Locmiquélic décida d'honorer sa mémoire en donnant son nom à une rue de la ville, arguant que "nul ne saurait mettre en doute sa qualité de Grand Français" (Bulletin Municipal N° 15- juillet 1990)

Francis Pahun et son équipe décidèrent alors de débaptiser les rues qui mènent de l'actuel rond-point du Loch au quartier du Rollo qui portaient ceux de Léon Jouhaux et de Jean Le Coutaller

 

Plan de 1989

On ne vous présentera pas le général de Gaulle mais il est peut-être bon de rappeler qui étaient Léon Jouhaux et Jean Le Coutaller.

Léon Jouhaux (1879- 1954), syndicaliste, prix Nobel de la paix (1951)

Léon Jouhaux était un ouvrier. Il fut surtout une figure centrale du syndicalisme français. Secrétaire général1 de la  (CGT) de 1909 à 1947, Il fonda ensuite la CGT-FO qu'il présida jusqu'à sa mort. Il fut aussi aux commandes du conseil économique et social et vice-président de la Confédération Internationale des syndicats libres.

Après la dissolution de la CGT par le régime de Vichy, il continua à militer depuis le sud de la France. Arrêté en 1941, il fut livré aux Allemands en 1943 et transféré à Buchenwald puis à Dachau où il bénéficia cependant de mesures de détention adoucies.

 Libéré en 1945, il continua à oeuvrer au sein des instances syndicales nationales et internationales.

Ses nombreux engagements pacifistes lui valent l'attribution du prix Nobel de la paix  en 1951.

(sources wikipédia).

C'était la rue Léon Jouhaux...

Il n' y a plus de rue Léon Jouhaux à Locmiquélic. Inutile de dire que la décision ne fut pas du goût de tout le monde. Les séances du conseil municipal furent houleuses. Et certains se souviennent encore de cet habitant qui  avait reproduit sur sa maison un panneau bleu où il avait écrit en blanc : rue Léon Jouhaux, prix Nobel de la paix.

 

Jean Le Coutaller (1905-1960), résistant, homme politique (socialiste)

"Anticommuniste et laïque convaincu, Le Coutaller était un bon représentant du socialisme de l’Ouest de la France."

instituteur ;

 résistant, capitaine FFI ;

membre du CDL du Morbihan ;

secrétaire fédéral de la SFIO du Morbihan (1946 et 1949-1960) ;

membre du comité directeur de la SFIO ;

 député socialiste du Morbihan (1945-1956).

Conseiller général de Gourin (1945-1949) ;

maire de Lorient (1953-1959) ;

sous-secrétaire d’État aux Anciens Combattants dans le gouvernement Guy Mollet (2 mai 1956-13 juin 1957).

 

C'était la rue Jean Le Coutaller.

Le nom de Jean Le Coutaller fut donné à la place du marché de l'époque qui se situait à l'ouest de la rue François Le Levé. Cette place n'existe plus : en 2012, on décida d'y construire un petit collectif et un pôle médical (voir carte ci-dessus, tache verte).

 

En savoir plus sur Jean Le Coutaller:

Publié dans lieux

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>