Publié le 20 Avril 2019

 
  Les vertus des oeufs ....  

 

C'est déjà Pâques ...  Le temps des oeufs en abondance

Nous vous offrons cette belle enluminure extraite d'un manuscrit du XVème siècle conservé à la BNF :

Albucasis. Observations sur la nature et les propriétés de divers produits alimentaires et hygiéniques, sur des phénomènes météorologiques, sur divers actes de la vie humaine, etc.

 

BNF- Gallica
 
Joyeuses Pâques et bonne chasse aux oeufs !

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #fêtes calendaires

Repost0

Publié le 16 Avril 2019

 Que sait-on du cimetière allemand 

  de Locmiquélic ? 

 

Beaucoup de gens ont connaissance de son existence passée mais ils sont aujourd'hui peu nombreux à savoir où il était précisément.

On vous dira qu'il était situé entre l'école publique et la côte de Normandèze. C'est vrai !

On vous dira qu'il se situait sur le terrain vague  sur lequel la municipalité projette de faire construire des logements sociaux. C'est faux !

 

On dispose de plans établis après guerre qui montrent très précisément son emplacement :

 

Archives départementales du Morbihan

 

Les photos aériennes réalisées par l'IGN en 1946 montrent 112 sépultures au fond de la parcelle (partie plus large) qui apparaît sur le plan ci-dessus. Les soldats de la Wehrmacht étaient donc enterrés en bordure de l'actuelle rue Jules Ferry qui n'était alors qu'un chemin de brouette et au Nord du terrain qui va être bientôt construit.

Les corps ont été exhumés en 1953 (la délibération du conseil municipal du 21 décembre mentionne le paiement des ouvriers chargés de ce travail).

Les dépouilles des soldats (Allemands et Russes Blancs), pour la plupart victimes des bombardements alliés de 1943 ont été transférées au cimetière régional de Pornichet (Loire-Atlantique) où étaient déjà regroupés celles de la poche de Saint-Nazaire.

Ce cimetière deviendra cimetière régional en 1955. Y sont aussi enterrés les soldats décédés dans les département de Vendée, des Deux-Sèvres et du Maine et Loire ainsi que ceux de Loire Atlantique, 5 000 corps au total, militaires pour la plupart mais aussi quelques victimes civiles.

Le cimetière militaire allemand de Pornichet (guerre 39-45)
(recherches : Joël Guillemoto, Lysiane Le Goff, Marylis Costevec)

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #Histoire Nationale., #lieux, #La guerre 39-45

Repost0

Publié le 16 Avril 2019

  C'est le printemps ! 
   Une profusion d'azalées   

 

 
L’azalée représente la joie d’aimer !

 Profitez donc de son abondante floraison printanière.

Il y en a tout plein dans les jardins minahouets. Il y en a des roses, des rouges, des blanches et des violettes…, à fleurs simples, doubles ou semi-doubles…  C’est une plante de terre de bruyère qui se plaît à peu près partout sous nos latitudes, y compris en bord de mer. Et il aime l’ombre ! C’est super pour égayer un coin sombre…

Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....
Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....
Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....Fleurs du printemps 2019 à Locmiquélic ....
   Les fleurs bleues du céanothe !  

 

Le céanothe (ou lilas de Californie)  aime les bords de mer pourvu qu’il y ait du soleil !

Il en existe une cinquantaine de variétés. Arbuste, petit arbre ou rampant, il est intéressant pour sa belle couleur bleue qui chante avec les roses et les jaunes des autres fleurs de la saison.

Belle association pour une haie ...

Belle association pour une haie ...

 

 Après les fleurs, les feuilles ... 

 

On pourrait croire que la nature attendait la date officielle pour nous offrir un ciel printanier même si parfois , on aurait aimé des températures plus douces.

26 mars 2019

 

Les jardins nous offrent de superbes fleurs depuis plusieurs semaines et voilà que les premiers bourgeons de feuilles explosent ...

Les derniers boutons floraux des diverses variéés de magnolias s'ouvrent ! Un arbre très présent dans les jardins minahouets.

 

Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.
Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.
Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.

Les magnolias à Locmiquélic : premières feuilles et dernières fleurs.

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #flore et faune

Repost0

Publié le 10 Avril 2019

L'atelier de reliure du L.A.C.

laaaaaaaaaaaal

 

Association  et métier d'art : l'atelier de reliure (L.A.C.) à Locmiquélic.
atelier de reliure (L.A.C.) à Locmiquélic.

 

Rigueur, précision, amour des livres et du travail bien fait et toute la patience qui va avec...

Voilà ce qui caractérise les amis qui se retrouvent une ou plusieurs fois par semaine dans une petite salle de l'ARTIMON à Locmiquélic pour restaurer des livres anciens et en faire des ouvrages prêts à défier le temps...

 Mesurer, massicoter, coller, poncer, coudre, presser ... un travail de longue haleine où on ne compte pas les heures et où on ne voit pas le temps passer ...

Une technique ancienne à découvrir ... un métier d'art !

Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...
Pour l'amour du beau ...

Un métier pratiqué dans les services d'archives ...

Voir la vidéo où tout est expliqué :

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #patrimoine, #Jeux et Loisirs

Repost0

Publié le 2 Avril 2019

modifié le 9 avril 2021

C'est le printemps !

 

C’est toute l’année que l’on peut voir les tadornes de belon au marais de Pen Mané à Locmiquélic. Mais, ces grands oiseaux au plumage caractéristique y sont particulièrement nombreux en cette période de reproduction. C'est un anatidé (comme la bernache) donc une sorte d'oie qu'on classe parfois parmi les canards à cause de sa morphologie.

 

Les couples se forment.

 

C’est le moment d’assister aux parades nuptiales :

Pour séduire la femelle, le tadorne mâle jette sa tête vers l’arrière puis la redresse à la verticale dans un mouvement de rotation. Il reproduit ce comportement à plusieurs reprises.

 

Nous avions pu observer ce rituel le lundi 1er avril 2019 (c’est pas une blague !).

Mais c'est avec un grand plaisir que nous avons découvert la vidéo publiée par Alain Moreau sur facebook en avril 2021 (lien en fin d'article).

 

La femelle pondra de 8 à 14 œufs qu’elle couvera dans un nid bien dissimulé, tout simple, garni de duvet. Les pontes s’échelonnent de la fin du mois de mars à la fin du mois de mai. Et contrairement aux canards, le mâle participera activement aux soins de la couvée.

Les canetons naîtront entre 29 et 31 jours plus tard et vous aurez très certainement l’occasion de voir les premiers ébats des juvéniles à la fin du printemps ! …

 

jeunes tadornes (juin 2017)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #flore et faune

Repost0

Publié le 2 Avril 2019

3 avril 2019

Arrivée d'AMADEUS GOLD, (87 m, pavillon néerlandais) en provenance de Kiel (Allemagne) avec 2372 tonnes de phosphates.

  1er avril 2019  

  180 m + 200 m + 190 m  

 

Trois gros bateaux à quai, ce 1er avril 2019 :

 

Le dernier arrivé (31 mars) , c'est

  TORM TEVERE,  

un tanker danois qui nous apporte 30 000 tonnes de gazole de Russie (Primorsk). Il a levé l'ancre le 2 avril. Cap sur Goteborg (Suède).

 

 

  UNITY EXPLORER  

26 mars 2019,

 

UNITY EXPLOREUR (200 m, pavillon des Bahamas), à l'ancre dans les courreaux de  Groix depuis le 26 mars à 23 h 57, a accosté à Kergroise le 27 mars au matin.

Il arrive de RIO GRANDE au Brésil qu'il a quitté le 5 mars.

Trois semaines de navigation pour nous livrer 46 200 tonnes de soja.

Départ prévu le 6 avril.

 

HHHHHHHHHHHHHH
  MARINA R  

 

Arrivé le 26 mars au matin de MARINA R., 190 m., immatriculé aux Bahamas. 

Il a quitté le port de Nikolaev (Ukraine) le 13 mars avec 10 999 tonnes de tournesol (15 jours de navigation).

Départ  le 1er avril pour Tilbury, avant-port de Londres.

 

IIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII
 LISA 

 

 

LISA, 90 mètres,  immatriculé à Antigua et Barbuda, arrive de Risoyhamn (Norvège) avec une cargaison de calcaires marins (4221 tonnes).

 

OOOOOOOOO
 
  KITTY C  

 

100 mètres, pavillon britannique.

KITTY C arrive d'Allemagne (Brunsbuettel) qu'il a quitté le 16 mars.

Arrivé à Kergroise le 20 mars vers 19 h. Il va décharger 6196 tonnes de ciment.

Départ prévu le 22 mars.

 MACHITIS 

 

148 mètres, immatriculé aux Bahamas, MACHITIS arrive du port de Kherson en Ukraine qu'il a quitté le 1er mars.

Il s'est amarré à Kergroise le 16 mars pour décharger 12600 tonnes de tournesol ...

Départ prévu le 21 mars.

 LADY HAYAT 

 

Pour l'exportation cette fois !

95 m., pavillon panaméen, LADY HAYAT charge 3950 tonnes des pneus broyés qui s'accumulent régulièrement sur les quais. Arrivé le 14 mars, il devait lever l'ancre le 21 mars. Finalement, il est parti le 22 . Cap sur AGADIR (Maroc).

 THOR MERCURY

 

THOR MERCURY (190 m., immatriculé à Singapour) a accosté le 14 mars. A bord, 19 608 tonnes de soja qu'il a chargées à Kandla (Inde). 3 semaines de navigation (Il a quitté Kandla le 20 février).

 

BREIZH NEVEZ se mesure à THOR MERCURY

IIIIIIIIIIIIIIIIIIII

 SEARAY 

 

SEARAY (177 m, pavillon allemand) à quai depuis le 13 mars arrive de Ventspil (Lettonie) et décharge 30 850 tonnes de gazoles.

OOOOOOOOOO

 

 PHILIPP ESSBERGER

 

Philipp Essberger (100 m., pavillon portugais) arrivé à quai le 12 mars est reparti le 14 pour Anvers. Il a déchargé de l'huile de palme (3320 tonnes).

HHHHHHHHH

 

  NORDLOIRE  

NORDLOIRE est impressionnant bien que ce ne soit pas le plus gros des cargos à accoster au port !

NORDLOIRE entre dans la rade (8 mars 2019)

Immatriculé à Malte, il mesure 189 mètres de long et peut transporter jusqu'à 32000 tonnes de marchandises

Arrivé le 8 mars dans la soirée après avoir passé la journée à l'ancre dans les courreaux de Groix, il va décharger 30332 tonnes de tournesol en provenance d'UKRAINE (Nikolaev) qu'il a quitté le 23 février, soit plus de 2 semaines de navigation.

 

NORDLOIRE à quai à Lorient le 10 mars 2019

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale

Repost0

Publié le 1 Avril 2019

 

Bonne question !

 
Il paraît que certains de nos lecteurs s’impatientent, et tout particulièrement ceux qui nous ont fourni des témoignages…
Qu’ils se rassurent ! Le Comité d’Histoire travaille plus que jamais et rien n’est perdu. Seulement, avant de publier un article, il faut avoir bien fait le tour de la question et … parfois, il nous manque quelques éléments !

 

Les années 2018 et 2019 auront été particulièrement chargées, car nous avons décidé de nous investir massivement dans la préparation du centenaire de la commune.
Cela s’est traduit par la participation aux réunions et les échanges avec d’autres associations avec lesquelles nous avons décidé de travailler. (ci-contre : séance de travail avec l'association "entr'en jeux")
 
 
 
La réédition du livre de Philomène Georgeault-Jouan, cette institutrice qui enseigna à Locmiquélic entre 1880 et 1919 nous a bien occupés mais nous sommes heureux d’avoir sauvé son œuvre de l’oubli qui la guettait. C’est un témoignage rare sur la vie d’une femme lettrée la fin du XIXème siècle, ses rêves, ses joies, ses peines et ses combats.
Ce fut l’occasion de travailler en partenariat avec « Les Flâneurs en Poésie » qui nous ont lu (joué ?) des textes de leur choix à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars 2019. Un grand moment !

------------------

 

 
La réalisation du diaporama-souvenir de la colo à la Mûre pendant l’été 59 est sur le feu, un épisode des nombreux séjours à la montagne dont ont bénéficié les petits Minahouets dans les années 50 et au début des années 60.
Nous vous le présenterons le 1er juin, parallèlement à l’animation jeux de société de l’association « entr’en jeux »

------------------

Nous préparons aussi

notre participation

à la randonnée contée

organisée par « Le Vent du Large »

----------------------

 

Nous serons sur le pont en juillet, août et septembre pour accueillir à nouveau  Soazig Le Hénanff, guide – conférencière qui nous présentera l’histoire du fleuron du patrimoine de la commune, à savoir le fort de Pen Mané.
Nous l’avions invitée  en septembre 2018 lors des journées du patrimoine et sa prestation avait vivement intéressé les visiteurs. Alors, venez ou revenez ! On vous attend.

 

A l’issue de la visite du fort, Soazig Le Hénanff vous parlera de l’histoire de la plaisance en rade et vous pourrez découvrir HAWAÏ , le bateau de l’association « Voile partagée de la rade », histoire de réveiller le navigateur qui est en vous !
 
 
 
Et puis... et cela, c’est le noyau dur de nos projets de l’année : nous sommes en train de reconstituer l’histoire de l’école publique ! Alors, nous ne comptons plus les liasses de documents consultés aux archives, les livres lus et les recherches chez les bouquinistes.
Le plus agréable est sans doute le recueil des témoignages des anciens instituteurs et anciens élèves … Alors, si le cœur vous en dit nous vous accueillerons volontiers, vos souvenirs sont précieux.
Nous comptons bien vous présenter l’ouvrage au moment de l’inauguration de la nouvelle école, sinon pendant l’exposition de photos de la déconstruction du bâtiment qui dominait Locmiquélic depuis la fin du XIXème siècle.

 

 

 
 
 
 
 

 

Et ne l’oublions pas, c’est bien le centenaire de la naissance de la commune que nous célébrons !!
Aussi, nous aurons le plaisir de vous conter l’histoire quelque peu rocambolesque de cette émancipation, avec de nouveaux éclairages que nous découvrons en fouillant dans les archives.
Et nous serons aussi de la partie lors du moment fort de cet anniversaire avec l'inauguration de l'école et les expositions organisées par la Mémoire des Minahouets à la fin du mois d'octobre.

 

Sur la ligne de séparation : le point d'achoppement !
……

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #comité d'histoire de Locmiquélic

Repost0

Publié le 31 Mars 2019

   Mal'heure !!!  

 

Petite histoire de l'heure d'été

 

Aujourd'hui, on a avancé les pendules

A 13 heures, c’est du moins ce que me disait la pendule de la cuisine, le poulet n’était pas au four. Mon estomac ne criait pas famine. D’ailleurs, l’horloge du salon indiquait midi, comme le réveil de la chambre qui n’avait pas sonné aux aurores puisque c’est mon horloge biologique qui me conseille d’ouvrir les yeux.

Le boulanger avait fermé boutique quand je me suis pointée devant chez lui.

La station météo est bien calée sur l’horloge de Francfort mais de temps à autres, elle avance ou recule d’une heure, on ne sait pas pourquoi … Habituellement, je traduis mais aujourd’hui, je ne sais dans quel sens faire la correction et même s'il y a lieu de la faire !.

Bref, je perds la boussole … J’avais déjà du mal à accorder mon rythme personnel au rythme de la société mais en ce dernier jour de mars, cela vire au cauchemar.

Pendant ce temps, la terre tourne imperturbablement. Le soleil se lève à l’est. Il se couche toujours à l’Ouest. D’accord ! Mais à quelle heure sera-t-il au zénith ? Une seule certitude : ce ne sera pas à midi !

 

Petit historique

 

J’en arrive à maudire cet André Honnorat qui proposa ce changement d’heure en 1916 et j’en viens à comprendre ceux qui, paraît-il, le menacèrent de mort. J’en veux tout autant aux 291 députés qui votèrent la loi le 19 mars 1917.

Le système fut abandonné en 1945. Ouf ! On n’a pas eu besoin de me tirer du lit une heure plus tôt dans mon enfance et j’ai eu la chance de ne pas avoir été couchée manu militari alors que je n’avais pas sommeil …

Hélas, l’idée ressurgit au moment du choc pétrolier de 1973 et je pus goûter aux joies de la journée de 23 heures à partir de 1976 !

Un temps nous avons cru que l'année 2019 serait la dernière où nous aurions à subir cette modification et nous rêvions déjà à cette perspective ... Hélas, je ne sais trop pourquoi, il faudra encore patienter !!!

Allez, sourions ! Dans quelques jours, tout ira mieux et j’apprécierai sans doute de profiter de longues soirées d’été !

En attendant, je vais éviter de prendre des rendez-vous ... J'ai horreur d'attendre !

                                                                                  

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #Histoire Nationale.

Repost0

Publié le 27 Mars 2019

24 mars 2019 :

 La régate du centenaire 

 

 

Initialement prévue le 10 février, la régate programmée pour fêter le centenaire de la naissance de la commune de Locmiquélic avait été reportée pour cause de tempête.

Elle s'est finalement déroulée le 24 mars 2019.

Le soleil était au rendez-vous même s'il a fait des caprices en fin de matinée.

50 bateaux se sont élancés dès 9 heures avec un joli vent de Nordet, un peu frisquet, forcément !

Répartis en trois classes, ils ont disputé deux courses dans les courreaux de Groix.

Joël Guillemoto a suivi la course à bord de la vedette du comité de course. Il vous livre quelques photos (D.R.) :

Régate du centenaire de la ville de Locmiquélic (24 mars 2019).
Régate du centenaire de la ville de Locmiquélic (24 mars 2019).
Régate du centenaire de la ville de Locmiquélic (24 mars 2019).
Régate du centenaire de la ville de Locmiquélic (24 mars 2019).
Régate du centenaire de la ville de Locmiquélic (24 mars 2019).

Régate du centenaire de la ville de Locmiquélic (24 mars 2019).

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #vie locale, #Jeux et Loisirs, #album photo

Repost0

Publié le 23 Mars 2019

 

 La beauté 
selon Philomène.

 

 Quels étaient les canons de la beauté pour une adolescente en 1875 ?

Mme Philoména Georgeault-Jouan (1861-1937) nous éclaire dans un de ses poèmes dont nous vous livrons les premières strophes :

 

Lorsque j’avais quinze ans, je rêvais d’être belle,
D’avoir de grands yeux noirs à la vive prunelle,

Ombrés de cils épais très soyeux et très longs.
Ainsi que les sourcils, je les désirais blonds.

Un front blanc, découvert, et des joues toujours roses,
Fraîches et veloutées comme des fleurs mi-closes,

Des lèvres carminées aux sourires faciles,
Façonnées par l’amour, Lutin aux pieds mobiles.

Mes cheveux ondulés, brillante toison d’or,
Eussent orné mon chef pour l’embellir encor.

Hélas ! cette beauté sut m’être refusée.
Pourtant elle vécut toujours dans ma pensée.

Et, parfois, en voyant un profil gracieux,
Jalouse, malgré moi, je détournais les yeux.

Mais nul ne devina cet insensé désir ;
Partout je paraissais savourer le plaisir ;

Néanmoins je cachais dans un pli de mon cœur
Un regret… eh ! que dis-je ?... un reptile rongeur.

[...]

Mon rêve s'est réalisé in "Rêves, Sourires, Larmes" par Philoména Georgeault-Jouan

Un poème que les FLÂNEURS EN POESIE 

nous ont lu le 8 mars lors de soirée dédiée à la poétesse.

 

Les rêves des jeunes filles d'aujourd'hui sont sans doute différents.

Qui rêve encore d'un teint blanc et de joues roses ?

Autres rêves peut-être mais rêves sûrement !

Voir les commentaires

Rédigé par Marylis Costevec

Publié dans #Personnages, #poésie

Repost0